5 novembre 44. Grenoble, Compagnon de la Libération

C’était le 5 novembre 1944. Grenoble recevait la visite de Charles de Gaulle venu remettre à la ville la Croix de la Libération. Une distinction à laquelle l’engagement de ses citoyens dans la Résistance lui ouvrait droit et reconnaissance.
Au pied des maquis des différents massifs qui l’entourent, les Grenoblois avaient été nombreux à participer, d’une manière ou d’une autre, à des actes de résistance. Du transport de vrais-faux papiers aux actions armées. Nombreux ont été les Grenoblois à monter au Vercors, lorsque l’ordre de mobilisation fut donné en juin 44.
Un lourd tribut a été payé par la population à la répression des armées italiennes puis allemandes. La municipalité précise ainsi que des centaines de personnes ont été fusillées, des milliers tuées au combat et disparues, plus 1150 déportées dont la moitié n’est jamais revenue.
Cette date a donné lieu à une commémoration ce 5 novembre 2022 à l’occasion du 78e anniversaire de l’événement. Rendez-vous avait été donné à l’esplanade des Communes compagnons de la Libération, par Paul Mistral.
La ville de Grenoble compte parmi les cinq communes décorées de la Croix de la Libération pour leur engagement au cours de la seconde guerre mondiale : Grenoble, Vassieux-en-Vercors, Paris, Nantes et l’Île de Sein.