Photographies d’archives

On trouvera ici une sélection d’images d’archives. De nombreuses autres photographies sont disponibles sur ce site. Pour prendre connaissance de la totalité des images et documents proposés au public par l’Association nationale des pionniers et combattants volontaires du maquis du Vercors – familles et amis, se reporter à la page recherche de documents. Une recherche par mots clé vous permettra alors d’accéder à la totalité des ressources disponibles sur ce site.

Le camp numéro 3, Vercors Nord

  • Le chef Robert, du C3, en tenue chasseur.
  • Baraque des Feuilles, Méaudre, C3. Groupe de maquisards. Au centre, Boby, chef adjoint du C3.
  • Roméo Secchi (chef Robert) et son adjoint Pierre Bacus (Boby).
  • Corvée de bûches au camp C3 de Gève sans date (probablement hiver 1943-1944).
  • Les restes du bombardier Lancaster, près du pas de la Clé. Decouverts par une patrouille du C3.
  • Méaudre. Baraques des Feuilles 1943, C3.
  • Hiver 1943-1944. Soirée studieuse au C3.
  • L’entraînement a skis vu par Weygand, le dessinateur du C3. Hiver 43-44.
  • Aux Carteaux, Frederic Suze dit Tatahouine ou Tatave. Le plus ancien maquisard présent au C3.
  • C3. Les Carteaux.
  • Elements du C3 repliés à la Forteresse. Printemps 1944.
  • Chef Robert du C3 à la fontaine de Gève en 1943.
  • Entraînement militaire au C3.

  • Le chef Robert du C3, à droite. Transport par mulet du bois d’aménagement du refuge de Gève. Septembre 1943.
  • Les premiers équipements de ski. C3.
  • Après une partie de foot au C3.
  • Gève, C3, hiver 43-44. La photographie est plus tardive. Annotations du chef de camp Robert.
  • Démonstration de saut à ski par Crainquebille du C3.
  • La cuisine à la baraque des Feuilles, Méaudre, C3-C5, avril 1943.

Le camp du C2, Vercors Sud-Est

  • Quatrième trimestre 1943. Elément du camp C2 sur le flanc Est du Vercors. Transport du ravitaillement par mule.
  • Des maquisards du C2 en charmante compagnie. Deuxième à gauche, Raymond Anne dit Filochard.
  • Un groupe du C2 au pas de l’Ane.

Vassieux, destructions et reconstruction

  • Eglise de Vassieux. Le clocher fut conservé lors de la reconstruction.
  • Vassieux en cours de reconstruction.
  • Planeurs et baraquements lors de la reconstruction de Vassieux-en-Vercors.
  • La reconstruction à Vassieux.
  • Ferme incendiée à Vassieux-en-Vercors.
  • Premières tombes dans le cimetière provisoire de Vassieux-en-Vercors.
  • Une ferme détruite à Vassieux-en-Vercors.
  • Vassieux-en-Vercors. Baraques 1 et 3. Cantine des sinistrés. Dortoir des ouvriers. Ecole. Epicerie. Service social et trois logements.
  • Visite de Georges Bidault, ministre des Affaires étrangères, à Vassieux-en-Vercors. Août 1945.
  • Vassieux après la tourmente.
  • Cérémonie à la nécropole de Vassieux en 1944.
  • L’église de Vassieux après le départ des troupes allemandes en août 1944.
  • Vassieux. Aménagement total d’une ferme.
  • Vassieux-en-Vercors. 10e anniversaire des combats du Vercors, 1954.
  • Destructions à Vassieux-en-Vercors.
  • Remise de la croix de la Libération à Jules Martin, maire de Vassieux-en-Vercors.
  • Ferme détruite à Vassieux-en-Vercors.

Les présidents de l’ANPCVMV-FA depuis sa création en 1944

  • Eugène Chavant, président-fondateur de l’Amicale des Pionniers de 1944 à 1969
  • Georges Fereyre, président de l’Association nationale des Pionniers de 1990 à 2002.
  • Abel Demeure, président de l’Association nationale des pionniers de 1969 à 1972.
  • Daniel Huillier, président de l’Association nationale des pionniers depuis 2002. Cérémonie commémorative du 27 janvier 2019, place Eugène Chavant à Grenoble.
  • Georges Ravinet, président de l’Association nationale des pionniers de 1972 à 1982. Allocution lors de l’inauguration du monument et de la place Chavant à Grenoble, 1976.
  • Louis Bouchier, président de l’Association nationale des Pionniers de 1982 à 1990.

Les sites du Vercors combattant

  • Pontaix, Drôme.
  • Pont-en-Royans, Isère.
  • Pont-en-Royans, Isère.
  • Destructions à Pont-en-Royans.
  • Les Barraques, Drôme.
  • La gare de Clelles et le mont Aiguille en 1949.
  • Quartier de la gare à Monestier-de-Clermont, Trièves, Isère, en 1942.
  • Monestier-de-Clermont, Trièves, Isère, en 1920. Situé à l’Est du massif sur l’ex-route nationale 75 qui relie Grenoble et Sisteron par le col de Lus-La-Croix-Haute. Également traversée par la voie ferrée Grenoble-Veynes qui se poursuit vers Marseille. Visuel sur une partie de la chaine des pas de l’Est. Doublant la vallée du Rhône, la liberté de circulation sur cet axe était primordiale pour le commandement allemand dans l’hypothèse d’un retrait de ses troupes de la Méditerranée ou de l’Italie. Cette carte illustre la proximité entre le maquis du Vercors et cette voie de communication sur laquelle cette menace était inadmissible pour l’ennemi. Photo prise en direction de l’Ouest.
  • Villard-de-Lans, Isère, en 1947.
  • Villard-de-Lans, Isère, 1927-1931.
  • Méaudre, Vercors, Isère, en 1942.
  • Hôtel Moderne, Villard-de-Lans
    Le chef de cuisine Théo Racouchot, propriétaire de l’hôtel Moderne, faisait partie de la première équipe de résistants de Villard-de-Lans. Uni par les liens de la franc-maçonnerie avec Léon Martin, maire révoqué de Grenoble, il organisa la rencontre entre les deux groupes de Grenoble et de Villard-de-Lans qui concrètement vont créer le maquis du Vercors.