Vassieux, une commune se souvient

La journée du 75e anniversaire des combats du Vercors a eu lieu le 21 juillet dernier. Cérémonies marquées par la présence des anciens du Vercors, de leurs familles et de la population de la commune, l’une des cinq communes françaises à a voir reçu le titre de Compagnon de la Libération. Le gouvernement était représenté par Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État.

Vassieux-en-Vercors. La totalité de la population civile encore présente massacrée par les troupes allemandes entre le 21 et le 23 juillet 1944. Vassieux-en-Vercors. Un hommage rendu par ses habitants 75 ans plus tard aux combattants volontaires des maquis et à la population toute entière impliquée dans la Résistance. C’est l’image qui restera de la journée commémorative qui s’est déroulée le 21 juillet dernier dans la commune Compagnon de la Libération.

La chorale de Vassieux a interprété le Chants des partisans devant le martyrologue.

Un hommage qui a pris des formes diverses. Au cours des cérémonies, la chorale de Vassieux a notamment interprété le Chant des partisans. Les enfants de la commune ont lu des textes évoquant la mémoire des victimes et le déroulement des événements au travers de témoignages des survivants. Entre chaque intervention, les Vassivains se sont succédés pour fleurir le monument aux morts. Hommage qui s’est poursuivi à la nécropole. Là, chacune des tombes de « morts pour la France » ont à leur tour été fleuries.

Lors de la cérémonie devant le martyrologue. La population de Vassieux fleurit le monuments aux morts entre chacune des allocutions.

Ce jour anniversaire, ce fut aussi celui de prises de parole. Devant le monuments aux morts, le martyrologue érigé sur la place du village, le maire de Vassieux, Thomas Ottenheimer, soulignait la force de ceux qui se rassemblent pour la défense de valeurs partagées. A la nécropole, Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’Etat, notait que « dans les bois, sur des sentiers forestiers, à travers les falaises, sur des sentiers muletiers, ils n’étaient plus des ouvriers, des apprentis ou des paysans, ils étaient des résistants. Ils étaient la diversité et l’égalité, ils étaient la France que l’on aime » et ajoutait : « l’homme peut être un héros ou un barbare. Ces lieux rappellent le courage et l’honneur des uns, la répression sauvage et inhumaine des autres. Sachons aussi en tirer des leçons pour le présent ». Tandis que Daniel Huillier, président de l’Association nationale des pionniers et combattants volontaires du maquis du Vercors – familles et amis, soulignait la nécessité pour les temps présents et à venir de ne pas laisser disparaître la mémoire de ce qui s’est passé dans ce Vercors de 1944.

Les anciens maquisards du Vercors se sont retrouvés à Vassieux à l’occasion des cérémonies de ce 75e anniversaire.

Cette journée du 21 juillet revêtait un autre aspect, celui des traditionnelles retrouvailles entre vétérans du maquis et familles de Pionniers. Le doyen d’entre eux, le colonel Wolfrom était entouré de ses enfants, petits-enfants et de son arrière-petit-fils. Tous ont partagé un repas convivial à l’issue duquel la médaille commémorative de ce 75e anniversaire leur a été remise.

Les communes Compagnons de la Libération et l’association des familles de compagnons ont déposé une gerbe des mains de Martine Jullian, conseillère municipales déléguée de la ville de Grenoble.

Relevons encore le passage des officiels à la salle du souvenir où la secrétaire d’Etat et Daniel Huiller ont ranimé la flamme – tandis qu’Aurélie Dessert, directrice du mémorial de Montluc, expliquait la symbolique de la présentation muséographique de ce lieu de mémoire – et la diversité des gerbes déposées, notamment celle des cinq communes Compagnons de la Libération – Vassieux, Grenoble, Paris, Nantes et l’île de Sein.

Une journée qui restera comme un témoignage de l’engagement de celles et ceux qui agissent aujourd’hui pour que la flamme de la mémoire brille à la hauteur des enjeux de notre époque.

Salle du souvenir, mémorial de Vassieux. Daniel Huillier et Geneviève Darrieussecq raniment la flamme.
La journée commémorative avait commencé par une cérémonie à la grotte de la Luire. Didier Croibier Muscat et Daniel Huillier ont posé la gerbe de l’association des Pionniers.
La plaque commémorative apposée à l’entrée de la grotte de la Luire.
Daniel Huiller, président de l’association des Pionniers, a déposé la gerbe de l’association.
Les famille de victimes ont été présentes lors des cérémonies du 75e anniversaire des combats de Vassieux. Ici monsieur et madame Raymond, fille du lieutenant Armand, fusillé le 24 juillet 1944. Le jeune frère de Robert, Georges Armand, a été tué le 13 août 1944 au maquis de l’Oisans, lors du combat contre la Wehrmacht au lieu-dit Le Poursollet.
Devant le martyrologue, allocution de Thomas Hottenheimer, maire de Vassieux-en-Vercors.
Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées.
A l’issue de la journée du 21 juillet à Vassieux, la médaille commémorative a été remise aux anciens maquisards présents. Les absents la recevront accompagnée d’une lettre du président Daniel Huillier.
Alphonse Taravello et Daniel Huillier, lors de la remise de la médaille commémorative du 75e anniversaire aux anciens présents lors des cérémonies.
Daniel Huillier et Paul Peuvrel.
Paul Bouvier et Daniel Huillier, anciens du Vercors.
Daniel Huillier et René Heren, anciens du Vercors.
Alain Carminati, trésorier de l’association des Pionniers.
Madame Marie-Claire François, présidente de l’association des anciens du 11e cuirassiers et son petit-fils.
Daniel Huillier, président de l’Association nationale des pionniers et combattants volontaires du maquis du Vercors – familles et amis.
Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées.
Les officiels, cérémonie à la nécropole de Vassieux-en-Vercors.
En marge des cérémonies, c’est le père Lambert, ancien maquisard du Vercors, qui a prononcé l’homélie lors du traditionnel office religieux de la journée commémorative des combats de Vassieux.
Le salut au drapeau du général Pierre Joseph Givre, commandant la 27e brigade d’infanterie de montagne et Geneviève Darrieusecq, secrétaire d’État auprès de la ministre des Armées.
Les élus drômois devant le martyrologue de Vassieux.
Geneviève Darrieussecq, secrétaire d’État, signe le livre d’or du mémorial de la Résistance.
La fanfare du 27e bataillon de chasseurs alpins.
La population de Vassieux a fleuri les tombes de la nécropole nationale.