Les bulletins de l’association

Le premier bulletin de l’Association nationale des pionniers et combattants volontaires du Vercors est paru en 1945.
On trouvera ici la collection numérisée des bulletins de l’association, collection qui sera régulièrement complétée.

Bulletin n°5, 3e série, décembre 2018
Articles récents sur l’histoire du maquis du Vercors. Deux pages comportant, pour chaque article, un court résumé et une photo petit format de la revue concernée. p.21-22
– « Chemins de la mémoire », revue du Ministère des Armées : les nécropoles du Vercors. Un numéro hors-série de cette même revue accueillait un article de Julien Guillon « La mémoire de la Résistance : le maquis du Vercors ».
« Militaria Magazine » : article « Vercors été 1944. La section franche de tirailleurs sénégalais ».
« Le déporté », revue de l’UNADIF-FNDIR : article « Grandir dans la tourmente du Vercors », souvenirs de Daniel Huillier.
« L’almanach du Père Benoît » : portrait d’Eugène Chavant et encart rédigé par l’Association des Pionniers.
« Bulletin des prisonniers de guerre-CATM » : les cérémonies de Vassieux en juillet 2018.
« Le Dauphiné Libéré » du 8 novembre : élection à la section des Pionniers de Romans Bourg-de-Péage.
Nécropole du Pas de l’Aiguille. « Transfert de la nécropole du Pas de l’Aiguille à l’Etat » p.23-24-25, par Maurice Bleicher. Principalement des photos d’une cérémonie sur le site le 22 juillet 2018.
Joseph Gervasoni et Antoine Sanlaville, maquisards tués à Malleval. « Un 29 juillet… Joseph Gervasoni et Antoine Sanlaville », Jean Jullien, p.39 à 42. Texte d’une page environ. Brève évocation des derniers instants des deux maquisards puis description de leur itinéraire de ce qui fut sans doute leur dernière marche dans le Vercors sillonné par les Allemands. Photos des deux hommes, carte de l’itinéraire, quelques vues des lieux et photo de la remise des croix de guerre aux familles de victimes des combats du Vercors.
Vestiges actuels à Vassieux. « Les vestiges des combatsde Vas évènements.sieux-en-Vercors », Paul Castel Buera, p.43 à 47. Texte sur 5 pages et photos avec vestiges en gros plan. L’article porte sur des impacts de balles sur des grilles dont celle du monument aux morts 1914-1918, sur les positions des hommes de Cathala avec douilles, sur des trous de mortiers avec éclats et sur des impacts de balles dans un volet métallique. On est étonné, après 75 ans et avec tous les bouleversements architecturaux subis par Vassieux, de la possibilité de rencontrer encore ces traces.
Décès. « Nos peines », p.48.
Paul Capra, affecté à la compagnie Dufau le 9 juin 1944.
Joseph Chabert, appelé le 13 juillet 1944, compagnie Philippe jusqu’au 22 août.
Paddy Ashdown, auteur de « La bataille du Vercors, une amère victoire ».
André Ottinger et Valentine Gloder. Il n’est pas mentionné s’ils ont participé aux évènements.
Bernadette Cavaz, longtemps secrétaire de l’association des Pionniers du Vercors.
Claude Falck. « Nos joies. Claude Falck (1918-1944) » par Vianney Bollier, président d’X-Résistance et membre de l’association des Pionniers. Texte sur 2 pages, une photo. p.49-50. A l’occasion de sa réception à titre posthume de la croix du combattant volontaire de la Résistance, il s’agit du parcours de cet homme, tué à Miribel-Lanchâtre à 26 ans, le 24 juillet 1944. Résistant dès 1942, il avait rejoint le Vercors en juin 1944. La compagnie du génie qu’il commandait avait eu pour mission de préparer le terrain d’aviation de Vassieux. Après avoir combattu à Vassieux, c’est en tentant de sortir en groupe du Vercors qu’il est pris. Il est enterré au cimetière de Saint-Nizier.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°4, 3e série, juillet 2018
Albert Triboulet, résistant romanais. « Hommage à Albert Triboulet » p.30-31 par Maurice Bleicher. Compte-rendu rapide d’une cérémonie à la mémoire d’Albert Triboulet ; biographie sommaire. Membre du groupe franc de Romans, contribution à la formation de la compagnie Abel avec laquelle il monte dans le Vercors le 9 juin 1944. Fait prisonnier le 29 juillet, il est fusillé le 1er août à Saint-Nazaire-en-Royans. Quelques lignes associent son épouse Sarah Triboulet, assistante active des maquis. Photos de la cérémonie, de plaques et du résistant lui-même.
Maquisards tombés à Miribel-Lanchâtre. « Travail de Mémoire à Miribel-Lanchâtre », p.32-33 par Maurice Bleicher. Restauration par deux bénévoles, Jacky Trignat et Albert Millet, d’une partie du monument à neuf maquisards tués en juillet 1944. L’article donne la liste accompagnée d’une brève notice pour chacun et d’une photo de quatre d’entre eux. Joseph Chabert, sous-officier au 6ème BCA en 1940 ; compagnie Chabal, combats de Valchevrière. Fusillé alors qu’il tente de passer en Oisans. Louis et Pierre Caillet, le père et le fils, compagnie Abel. Fusillés tous deux le 28 juillet. Pierre Cholet, compagnie Abel. Claude Falck, dans la Résistance depuis 1943. Compagnie du génie. Georges Jasserand, travaille à l’organisation du Vercors dès 1942. Compagnie du génie. Maurice Mazet, compagnie Chabal le 16 juillet, combats de Valchevrière. Fusillé alors qu’il tente de passer en Oisans. Henri Fortuné, réfractaire au STO, bûcheron. Saute sur une mine et meurt pendant son transfert à l’hôpital par les Allemands. Jean Schiavon, réfractaire au STO, tué par les gendarmes français alors qu’il s’enfuit lors d’un contrôle.
Marius et Jean Mout, résistants romanais. « Hommage à Marius Mout », p.34 à 36 par Lionel Ferrière et Maurice Bleicher. Deux pages, texte et photos sont consacrées à la cérémonie d’inauguration d’une plaque en hommage à Marius Mout dans le hall du collège Lapassat à Romans. La page 36 donne une biographie résumée de Marius Mout et de son fils Jean. Marius Mout : suspendu de l’enseignement par Vichy, arrêté par la Milice, rejoint la compagnie Abel en Vercors le 8 juillet 1944, blessé le 27 août 1944 lors des combats de Romans. Jean Mout : groupe franc de Romans dès 1943 alors qu’il est encore étudiant, compagnie Goderville le 9 juin 1944, combat à Saint-Nizier, Corrençon, Herbouilly, ravitaille l’état-major pendant la dispersion, libération de Romans et de Lyon.
Déportation des infirmières de La Luire. « Déportée avec les infirmières du Vercors », entretien Michèle Agniel née Moet avec Maurice Bleicher, p.37 à 48. Michèle Agniel raconte son engagement dans la Résistance (ailleurs qu’en Vercors), son arrestation et sa déportation. Parmi les infirmières du Vercors, elle rencontre surtout Cécile Goldet, qui la soigne à l’infirmerie de Torgau, puis France Pinhas, avec qui elle est envoyée à Königsberg sur Oder et qui, plus tard, soignera la mère de Michèle Agniel. Mention est faite d’infirmières du Vercors dans ce qui est raconté p.45 à 48 mais de façon occasionnelle car le récit porte sur l’existence de Michèle Agniel et de ses compagnes de camp de façon générale.
Les décès. « Nos peines » p.49-50.
Carpentier Georges : rejoint son frère dans l’Isère puis le maquis du Vercors le 5 juin 1944 au camp 11. Après les combats du Vercors, s’engage au 11ème Cuir. Photo.
Pinet Louis : en Vercors le 4 juin 1944, groupe de soutien du 11ème Cuir. à Saint-Agnan.
Galvin André : chef de groupe dans l’équipe civile de Mens ; compagnie du Trièves le 27 juin 1944 ; combats du pas de l’Aiguille avec la section du lieutenant Blanc, y est blessé ; est soigné au maquis de l’Alpe d’Huez. Le dernier survivant des combats du pas de l’Aiguille.
Chavériat Jean : section de Monestier-de-Clermont-Mens. Pas d’élément sur une éventuelle participation en Vercors.
Clavel Jean : équipes de liaison de Descour.
Croibier-Muscat Micheline, née Blanc : son décès était brièvement signalé dans le bulletin N°3. Ici, biographie résistante très détaillée de près d’une page avec photo. Liaisons au groupe franc « Vallier ». Filatures amenant à l’identification du milicien Oddos. Participe à des coups de main, dont à l’Air Liquide : bouteilles d’oxygène pour l’hôpital de Saint-Martin. Enlèvement d’armes au commissariat de Grenoble. Tentative d’exécution de Guy Esclach. Fin mai 1944, sur ordre de Le Ray, le groupe franc est à la disposition de l’état-major du Vercors. Elle fait des liaisons, rapporte des renseignements, participe au parachutage de Méaudre le 13 juin 1944, récupère matériel, carburant, nourriture, poste émetteur, véhicules. Approvisionnement d’un FM anti-aérien à La Chapelle. Soins aux blessés. Cachée dans la forêt de Saoû, elle rejoint seule Grenoble le 21 août 1944.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°3, 3e série, décembre 2017
Les vérités de Robert Pitoulard « Un vétéran s’exprime » p.42-43. L’article, de Philippe Huet, signale que Robert Pitoulard a adressé à la rédaction trois textes : « Ma vérité sur la Résistance » (1 page) en 2016, « Ma vérité sur le maquis du Vercors » (5 pages) en 2016, « Ma vérité sur les maquisards » (1 page) en 2017. Les textes ne sont pas reproduits mais « présentés ici succinctement » et il est dit qu’on peut se les procurer au secrétariat de l’association. Seul le second texte, le plus développé, fait l’objet d’un descriptif sommaire des points développés par Robert Pitoulard. Conclusion de l’article : « L’intérêt de ces textes est de soulever de bonnes questions – et donc d’aider à la réflexion – les réponses sont de la responsabilité de l’auteur et n’engagent que lui. Chacun connaît sa liberté d’expression mais il fut à son rang un véritable acteur de l’épopée tragique du Vercors, et c’est à cette aune que ses 4témoignages et observations doivent être considérés. Il affirme d’ailleurs dire SA vérité, en ajoutant qu’il peut y en avoir d’autres. »
Entretien d’un lieu de mémoire. « Travail de mémoire au pas de la Balme », pp. 47-48, Maurice Bleicher. Deux randonneurs, Jacky Trignat et Albert Millet fixent au rocher un socle de bronze qui, au Pas de la Balme, menaçait de tomber dans le vide. Il s’agit d’un élément fixé en 1994 lors du 50ème anniversaire sur tous les lieux de mémoire. L’élément, arrondi, était sensé représenter une part de la courbure de la terre. Maurice Bleicher complète l’article en rappelant les faits du 22 juillet 1944 au Pas de la Balme et il cite les noms des quatre maquisards tués : Jean Vachon, Robert Sauvan, Ernest Besson, Xavier Robby. Plusieurs photos dont trois des maquisards.
Radios du Vercors. « Vercors, les ondes de la liberté », p.54 à 70, Didier Clarençon, spécialiste de cette question.
D’abord un passage en revue chronologique parfaitement documenté. Début 1943 : Claude Wolf « Indien » aux Jarrands jusqu’à une alerte à la voiture gonio en février. Eté 1943 : Gaston Vincent « Azur » et Pierre Bouquet « Mississipi » de l’OSS américain aux Berthonnets. 24 novembre 1943 : les Allemands investissent la ferme et s’emparent du poste mais « Azur » sauve les codes, les quartz et les documents secrets. Janvier 1944 : Marcel Descour « Bayard »installe l’état-major R1 à La Matrassière ainsi qu’un groupe de trois opérateurs, Mario Montefusco « Titin-Argentin », chef de l’équipe, Pierre Lassalle « Benjamin-Bolivien », Maurice Mercier « Péruvien », aidés par André Lacourt « Joseph », technicien et réparateur. 18 mars 1944 : attaque du PC. Etant donné les conditions hivernales et le risque de concentration, les opérateurs avaient quitté les lieux avant l’attaque. 6 juin 1944 : l’équipe remonte dans le Vercors et s’installe avec Descour dans la maison forestière du Ranc des Pourrets mais les liaisons avec Londres et Alger y étant difficiles, elle occupe l’ancienne laiterie Revol près de La Britière. Le capitaine Robert Bennes « Bob » assure le commandement . Il est accompagné de son opérateur Juste Winant « Olivier ». 10 juin 1944 : un cinquième opérateur rejoint, Jean Cendral « Lombard ». Il est agent du BCRA et apporte avec lui le dernier modèle de valise radio, du type A-MK III. L’équipe est aidée de Jacques Jouanneau « Sammy », Patrick Garnot « Patrick » et Robert Pompey, agent de liaison et codeur-décodeur. 29 juin 1944 : une première partie de la mission Eucalyptus est parachutée à Vassieux avec les opérateurs André Pecquet « Paray, Bavarois », américain et Yves Croix « Pingouin », français. 13 juillet 1944 : les deux derniers membres de la mission Eucalyptus arrivent dans le Vercors : Philippe Saillard « Touareg » et Adrien Conus « Volume ». Cette équipe s’installe à Saint-Martin. Léa Blain sera codeuse des opérateurs.
Autres opérateurs radio : Camille Monnier « Magyar », radio de la mission Union. Parachuté dans le Royans en janvier 1944 ; plusieurs passages dans le Vercors » ; tué en mai 1944 à Saint-Marcellin pendant une transmision. Auguste Floiras « Albert », opérateur radio de Francis Cammaerts « Roger ». S’installe le 11 juin 1944 à Saint-Agnan avec un autre opérateur, Antoine Serini « Antoine ». Alfred Cart « Alfred » : reste une dizaine de jours en février 1944 dans le Vercors. Ensuite, les radios pendant les combats de juillet puis pendant la dispersion. Les opérateurs de la mission Eucalyptus restent aux côtés de Huet et garderont le contact avec Londres en permanence du 24 juillet au 18 août. Robert Bennes, chef de l’équipe de La Britière guidera avec succès un groupe de 72 maquisards pour quitter le Vercors et rejoindre le Trièves. Léa Blain sera tuée le 1er août 1944 aux Glovettes.
Suivent 3 pages sur le matériel clandestin, quelques notes sommaires sur les procédures de codage. Deux commémorations sont signalées, en 1993 et en 2017. La conclusion rappelle le danger couru par les opérateurs et la diversité des organismes auxquels ils appartenaient. Enfin une bibliographie donne 11 publications.
Cet article donne l’essentiel sur la question sous une forme claire et simple. Il invite à se reporter pour compléments au livre de Didier Clarençon et Pierre-Louis Fillet « Vercors, les ondes de la liberté ». De nombreuses photos de personnes, de groupes sur les lieux et de matériel donnent des visages aux personnages cités.
Les décès. « Nos peines », p.71-72.
Ollivet-Besson Paul : au Vercors le 9 juin 1944, compagnie Philippe puis 6ème BCA.
Croibier-Muscat Micheline : groupe franc Vallier, qui rejoint le Vercors en mai 1944 sur ordre de Le Ray.
Vignon Christiane : équipe du Mémorial de la Résistance de Vassieux.
Traversaz Max : compagnie Fayard.
Dreyfus Paul : auteur de « Vercors citadelle de liberté » et « Histoire de la Résistance en Vercors ».
Bordignon Antoine : au C 12 en mai 1943.
Tissier Charles-Henri : équipe civile de Monestier-de-Clermont.
Décorations. « Nos joies » p.73 à 75.
Daniel Huillier officier de la Légion d’Honneur. René Heren commandeur des Palmes Aacdémiques. Groupe franc de Romans, équipe Rondot. Ravitaillement de camps du Vercors, sabotages, agent de liaison, secouriste à l’hôpital de Saint-Martin. Août 1944, avec les équipes d’urgence, exhumations et reconnaissance des corps.
Les nouveaux statuts de l’association, pp. 4-15. L’association s’ouvre « à tous les parents d’anciens résistants du maquis du Vercors ainsi qu’à des personnes contribuant de façon notable à la transmission des valeurs et de l’histoire du maquis du Vercors dans l’esprit de l’association », selon les termes de son président, Daniel Huillier.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°2, 3e série, juillet 2017
Cérémonie à Malleval. « Cérémonie de Malleval  ( 29 juillet 2016) », p.35-36. Deux pages de Roger Sanlaville, illustrées de 3 photos des stèles et plaques et d’une photo des drapeaux. Les faits sont rappelés en quelques lignes en tête d’article. Les maquisards tués ce jour étaient : Félix Tonneau, Jean Cheval, Maxime Mayet, Camille Lacour, au hameau des Belles ; Antoine Sanlaville et Joseph Gervasoni à Patente, près de la fontaine de Burry. Est évoqué Reymond Tonneau, rescapé et artisan de la mémoire du lieu, décédé en 2011.
Les parachutistes allemands. « Parachutistes allemands dans le Vercors », p.39-40. Une page de texte signée Jan Volker Schlunk avec une photo de l’auteur et une de son livre « Parachutistes allemands dans le Vercors. Juillet 1944 ». Jan Volker Schlunk explique sommairement mais avec précision comment est né ce livre : ses recherches de terrain et d’archives, les interviews soit par lui-même soit par un intermédiaire aboutissant à ce qu’il appelle ce « dossier » dans lequel il est évidemment question du commandant Schäfer, chef des parachutistes de l’escadre de combat 200. Sont cités les lieux d’intervention de ces troupes : Vassieux, Voreppe, Charnècles, Beaucroissant, La Chapelle. Il dit s’être plus attaché aux « arrangements mémoriels » des assaillants a posteriori qu’à compléter une recherche historique.
Nathalie Pequiman, petite-fille de maquisard. « Entretien avec une petite-fille de maquisard du Vercors », p.41-42-43. C’est un entretien entre Maurice Bleicher et Nathalie Pequiman, membre de l’association. Trois pages de texte, une photo de la jeune femme, une de son grand-père, Benjamin Szpekiman, qui a francisé son nom en Pequiman et un extrait de ses états de service. Une partie de l’entretien porte sur l’engagement de ce dernier dans la Résistance en Vercors sans toutefois entrer dans les détails. Légion étrangère en 1939, blessé, prisonnier, libéré en 1943. Venant de l’AS de la Drôme, il rejoint le Vercors le 6 juin 1944, est affecté à la compagnie Abel à La Balme de Rencurel, nom d’emprunt Bernard Suzzini, fait ensuite partie du 11ème Cuir et sera blessé en septembre 1944 « dans le secteur de Belfort ».
A propos d’une publication récente. « La bataille du Vercors. Une amère victoire », p.44 à 49. C’est la reproduction de la conclusion du livre de Paddy Ashdown, d’abord édité en 2014 en anglais, par William Collins puis en français en 2016 chez Gallimard. En illustration, l’auteur, p.44 et, p.49, la couverture de l’édition en français, qui reprend la célèbre photo de la 2ème compagnie du 6ème BCA lors du défilé de la Libération à Grenoble, alors qu’une jeune femme offre un bouquet à Robert Bennes, qui commande la compagnie. Quatre pleines pages. Dans la première partie du texte, l’auteur n’utilise pas de langue de bois : des « erreurs de jugement ou de calcul », parfois de « franches âneries » auraient contribué selon lui à ce qu’il nomme « la tragédie du Vercors » mais pas seulement : les causes sont « multiples et complexes ». Ainsi, « les Alliés ont eu leur part » dans « les promesses non tenues ». Des données inédites, des supputations, des interrogations font de cette première partie un texte dense et parfois complexe. La seconde partie (un peu plus d’une page) est nettement plus directe. Un hommage à François Huet, parfois critiqué, « injustement », est-il écrit. Un autre hommage aux habitants du Vercors et tout particulièrement aux femmes qui, en plus de porter le « fardeau du silence », d’assurer « l’entretien de la famille et sa cohésion », de participer à la Résistance, ont eu « plus que leur part de l’horreur et de la douleur ». Enfin, un hommage aux maquisards, à leur « courage », leur « ténacité » et à leur « endurance dans le temps du repli ».
Malleval, 29 juillet 1944. « Malleval, journée du 29 juillet 1944. L’embuscade des Belles », p.50-51-52. Le texte de Roger Sanlaville est illustré de photos de la ruine et de la petite croix de Patente. Roger Sanlaville, qui, depuis des années, s’attache à retrouver les traces de son père Antoine, tué le 29 juillet, connaît bien les faits mais il dit s’être aidé, pour cet article, du livre de Reymond Tonneau « Vercors… pays de la Liberté ». Embuscade au hameau des Belles où sont tués Maxime Mayet, Camille Lacour, Félix Tonneau et Jean Cheval. Survie et échappée quasi miraculeuses de Reymond Tonneau. Mort de Joseph Gervasoni et Antoine Sanlaville à Patente.
Les décès. « Nos peines », p.53 à 58.
Juresco Pierre : camp Bourgeois, attaque de Lus-la-Croix-Haute, juillet 1944, libération de Romans et 11ème Cuir.
Odeyer Elie : Franc-Tireur Vercors en mars 1943, section atterrissage-parachutage en septembre. « Il héberge des volontaires pour les camps du Vercors, participe à leur ravitaillement, à des réceptions de parachutages et à des transports d’armes. » Compagnie Fayard en juin 1944.
Tissier Charles-Henri : « membre de l’équipe civile de Résistance de Monestier-de-Clermont. »
Lambert Gustave : Rejoint la compagnie Brisac le 11 juin, combats de Saint-Nizier les 13 et 15, 6ème BCA en septembre 1944.
Gauchon Jean : C4 en mars 1943 ; compagnie Abel à La Balme-de-Rencurel le 9 juin 1944 ; à la dispersion, quitte le Vercors par l’Est, est recueille par des FTPF de Matheysine et rejoint l’Oisans.
Abassetti Armand : entre dans la Résistance en mai 1944, compagnie Brisac, combats de Saint-Nizier.
Renn Edouard : lycée polonais de Villard, compagnie de travailleurs au terrain de Vassieux, attaque allemande du 21 juillet.
Marillier Richard : Une biographie complète par son copain de la section Chabal, Robert Pitoulard de laquelle il faut retenir, en ce qui concerne le Vercors, qu’il rejoint le maquis le 18 mars 1944 autour de Chabal et qu’il prend part aux combats de Saint-Nizier et de Valchevrière.
Bechmann Roland : « en février-mars 1944, il élabore un plan de verrouillage du Vercors », est-il écrit… Il fait des « reconnaissances en liaison avec les groupes francs et les camps du Vercors » ; transport d’armes avec Jean Prévost ; cours d’instruction militaire « aux jeunes des groupes francs et des maquis » ; s’établit dans le Vercors le 26 mars 1944 ; le 9 juin, affecté à la compagnie Goderville ; se distingue lors des combats de Saint-Nizier.
Michaud Roger : corps franc Roger des FFI de la Drôme du 6 juin au 31 août 1944.
Riboud Marc : « rejoint le maquis du Vercors le 12 juillet 1944. Affecté à la compagnie Chabal, il participe notamment au combat de Valchevrière le 23 juillet. »
Fereyre Roger : compagnie Daniel le 11 juillet 1944, libération de Romans le 22 août 1944.
Philippe Fernand : « rejoint le C16 le 1er juin 1944. Il prend part aux combats de Vassieux et à la libération de Romans. »
Favet Fernand : « compagnie Fayard le 10 juin 1944. »
Jarrand Jeanne : « participe à la Résistance dès la constitution des premiers camps dans la région d’Autrans », dont elle est originaire. Liaisons et renseignements au C3 à Gève ; ravitaillement des maquisards lors de la dispersion.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n° 129, nouvelle série, novembre 2014
Ce numéro est particulier par son contenu et sa présentation. Il est aussi le dernier de cette série commencée en 1972. Exceptionnellement, c’est l’ensemble des articles qui sera répertorié ici. D’autant plus que la plupart d’entre eux portent, imbriqués dans leur texte, des éléments liés directement à l’histoire de la Résistance en Vercors.
Sommaire de la partie 1 « Parcours de l’Association » Photo du monument de la nécropole de Vassieux ; p.4.
Message de Manuel Valls. Texte du message, photo du message manuscrit et de Manuel Valls ; p.5.
Editorial. « Editorial de Kader Arif, Secrétaire d’Etat » ; photo du Secrétaire d’Etat ; texte 1⁄2 page environ ; p.6. Un bref rappel des évènements ; création de l’Association des Pionniers ; son rôle de témoignage ; l’association passe le relais à la nation.
Promotion de deux livres. « Mémoire de guerre. Le Vercors. 1943-1944 », Robert Bennes. « Avoir 20 ans au maquis Vercors. 1943-1944 », Marc Serratrice. Encart grisé 1⁄4 de page ; p.6. Simple signalement des deux ouvrages, « édités à la demande de l’association.
Introduction. « Introduction de Daniel Huillier, Président National » ; 3⁄4 de page de texte ; le présent bulletin est un lieu entre le passé et l’avenir « de notre amitié et de notre histoire qui ne nous appartient déjà plus ». Présentation sommaire du bulletin : rappel historique ; résumé de l’histoire de l’association ; « Témoignages pour l’avenir » ; commémorations de 2014 ; suite de l’association. Photo de Daniel Huillier, Président National ; p.7.
Promotion de médaille. Quelques pour cette médaille, mise en vente « A l’occasion des commémorations du 70ème anniversaire » ; photo recto-verso de la médaille ; p.7.
Historique de la Résistance. « Trame historique de la Résistance », 2 pages 1⁄2 signées Pierre-Louis Fillet ; quatre sous-titres : « Le maquis du Vercors (fin 1942-mai 1944) », « Le Vercors, zone libérée (6 juin-21 juillet 1944) », « Les combats du Vercors (21 juillet-mi-août 1944) », « Bilan, fin de la guerre, reconstruction et mémoire » ; photo de Pierre-Louis Fillet, directeur du Musée de Vassieux, maire de Saint Julien, président de la Communauté de Communes du Vercors ; photo de la peinture sur bois de Marcel Labeste au Musée de Vassieux ; p.8-9-10. Texte clair, précis, complet bien que court. Un paragraphe pourrait laisser entendre que les combats à Valchevrière ont duré du 21 au 23 juillet ; pour la grotte de La Luire, seul le 28 juillet est cité.
Histoire de l’Association des Pionniers du Vercors. 13 pages signées Jean-William Dereymez, p.11 à 23. En en-tête, le chamois et le lion. Titre : « Extraits du livre L’histoire de l’ANPCVV. 7 décennies au service de la mémoire et de la solidarité ». Rappel de la fondation puis sous-titres : « L’esprit de sacrifice », « L’amicale », « La présidence Chavant », « Le renouveau dans les années 1970 », « Mémoire », « Solidarité », « L’avenir ? ». 7 tableaux : « Les sections de l’Amicale représentées à la réunion du bureau du 21 avril 1945 », « Les sections de l’ANPCVV en avril 2013 », « Nombre d’adhérents de l’ANPCVV pour les principales sections en 1975 », « Les années de naissance des adhérents de l’ANPCVV (1975) », « Les adhérents de l’ANPCVV nés entre 1920 et 1930 (1975) », « Les présidents de l’ANPCVV (1944-2014) », « Les premiers cimetières militaires du Vercors (1945-1948) ».
9 photos représentant des présidents élus, délégués et d’honneur.
Une quantité de points sont donc abordés. Beaucoup d’apports intéressants. Le principal de ces apports, concernant les évènements directement liés à la Résistance est donné dans les brèves biographies des présidents Eugène Chavant, Abel Demeure, Georges Ravinet, Louis Bouchier, Georges Fereyre, Daniel Huillier. Une partie est consacrée aux nécropoles, dont leur création.
Sommaire de la partie 2 « Témoignages pour l’avenir » p.24.
Sommaire de la partie 2.1. « Maquisards, pionniers et familles » p.25.
Encart d’extraits des statuts de l’Association. 1⁄2 page, fond bistre ; p.25.
Courts témoignages. Des maquisards morts pour la France : Chabal, des blessés (rapportés par Anita Winter), Jean Prévost, Père Yves de Montcheuil ; p.26. Des pionniers : Bennes, Wolfrom, Yves Pérotin, Paul Brisac, Marc Serratrice ; p.26. L’histoire : Paul Brisac, Alain Le Ray, Commandant Tanant ; p.27. Des familles de pionniers : texte écrit par les familles Chavant et Huet ; p.27-28. Petite photo du Père de Montcheuil ; deux grandes photos côte à côte de Chavant et Huet ; p.28.
Sommaire de la partie 2.2 « Les élus du massif » p.29.
Inauguration d’une plaque à Villard. « Villard-de-Lans. Une plaque souvenir pour honorer les premiers résistants » ; 1⁄2 page sur fond grisé ; photo de Daniel Huillier, Claude Samuel, Victor Huillier, Henri Cheynis ; photo de la plaque portant les noms de Yvonne Samuel-Ravalec, Eugène Samuel, Théo Racouchot, Edouard Masson, Victor Huillier, Jean Glaudas, Marcel Dumas, Marius Charlier, Clément Baudoingt ; p.29.
Témoignage de Chantal Carlioz, maire de Villard-de-Lans, conseillère générale. Une page , photo ; photo de Villard ; p.30.
Témoignage de Pierre Buisson, maire de Méaudre, président de la Communauté de Communes du Massif du Vercors. Une page ; photo ; photo de Méaudre ; p.31. Entre autres, un paragraphe sur la réunion Monaco.
Témoignage de Franck Girard-Carabin, maire de Saint-Nizier. Une page ; photo ; photo de l’église, de la nécropole et de la médaille de la Résistance ; p.32. Un texte qui parle d’éducation, de prévention, de paix. « Une nécropole nationale, cela s’entretient, non seulement par le respect dû à ceux qui ont défendu notre pays, mais aussi parce qu’elle est un livre d’histoire qui répète sans cesse la barbarie des guerres et le bonheur de la paix , elle est là pour dire qu’il ne faut pas grand-chose à un pays aussi civilisé qu’il le pense, pour décider la mort de la moitié de sa jeunesse et balayer les efforts de paix de plusieurs générations. »
Témoignage de Monique Blanc, 1ère adjointe mairie de La Chapelle, 3ème vice- présidente de la Communauté de Communes du Vercors.
Une demi page de texte ; photo ; photos de La Chapelle en 1943, de la Cour des Fusillés, de deux plaques concernant les fusillés du 25 juillet et de la médaille de la Résistance ; p.33.
Témoignage de Pascal Hoeffler, maire de Vassieux. Une page rappelant les évènements du 21 juillet pour sa famille, Martial Berthet, son grand-père et le maire de Vassieux étant tué. Evocation de l’après-guerre et de la croix de Compagnon de la Libération pour Vassieux ; photo ; p.34.
Témoignage de Michel Reppelin, ancien maire de Vassieux. Trois pages d’un entretien enregistré en septembre 2013, dont la trame essentielle est le rôle mémoriel de Vassieux par son passé, son état de compagnon de la Libération, les monuments, le musée. Il est également question de la reconstruction. Photos : Michel Reppelin, Vassieux en hiver, la mairie, le monument aux martyrs, le monument de Gilioli sur la route du col de La Chau, la croix de la Libération. p. 35-36-37.
Sommaire de la partie 2.3 « Les militaires » p.38. Photos de Saint-Cyriens face aux Trois-Pucelles.
La promotion « Vercors » de Saint-Cyr. Années 1960. Titre : « Promotion « Vercors ». Ecole Spéciale Militaire de Saint-Cyr (1960-1962) » ; sous-titres : « Le capital d’honneur », « L’honneur des officiers », « Des Français unis dans un même combat », « En conclusion ». L’article est signé Colonel Philippe Cosmao Dumanoir Promotion Vercors ESMIA Saint- Cyr 1960-1962 ; p.39.
Capitaine Bertrand, ancien du 6ème BCA. Années 1980. L’histoire du bataillon est enseignée au cours de la formation d’un chasseur. Photos : insigne du 6ème BCA, une aquarelle de chasseur par Didier Bayle, neveu de Rémi Bayle de Jessé, résistant ; p.40.
Guy Giraud, général de division. Années 1990. Sont évoquées les rencontres originales entre la Défense et l’Education Nationale (29 et 30 mars 1990°). Photos : Paul Dreyfus et Guy Giraud ; une vue des jeunes participants ; p.41.
Insigne du GTIA Vercors et du 7ème BCA au Mali. 2014. Titre : « 27ème Brigade d’Infanterie de Montagne (BIM). Il est juste signalé que le GTIA a associé le Vercors à son insigne ; photo de l’insigne. Biographie du Colonel Lionel Catar sur fond grisé. Le lieutenant-colonel Catar commande le bureau Emploi de la 27ème Brigade d’Infanterie de Montagne. p.42.
Sommaire de la partie 2.4. « Historiens et muséographes ». 1⁄2 page de sommaire p.43.
Texte de Paul Dreyfus. 1⁄2 page sur fond grisé pour exposer six raisons de fierté pour le Vercors résistant ; photo de Paul Dreyfus ; p.43.
« Témoignage » de Gilles Vergnon, agrégé d’histoire, maître de conférence en histoire contemporaine. Titre : « 70 ans après » ; « On trouve […] concentré dans ce massif, tous les éléments qui font les légendes durables : l’héroïsme, l’horreur et les souffrances, les doupçons de trahison, sans oublier l’ineffable beauté des lieux. » p.46.
« Témoignage » de Julien Guillon, docteur en histoire contemporaine. Titre : « Le Vercors résistant et les commémorations : examen de conscience d’un jeune historien attaché aux faits de 1940 à 1944 ». L’auteur recense les éléments qui font la mémoire sociale et il évoque l’expression « Travail de mémoire » ; texte de 1page 1/3 ; p.45-46. 2/3 de page d’un extrait du travail de Julien Guillon sur le « Don suisse et la reconstruction du Vercors » ; p.46.
« Témoignage » de Pierre-Louis Fillet : les enjeux mémoriels. 5 pages 1⁄4. Titre : « Vassieux-en-Vercors après guerre : mémoire locale et consécration nationale. » Sous-titres : « Premières cérémonies et décorations », « Les premières publications », « Les premières constructions mémorielles dans le paysage », « Tourisme de pèlerinage et tourisme vert », « Les étapes de l’institutionnalisation de la mémoire », « La persistance », « De nouveaux acteurs », « Nouveaux lieux et renouveaux », « Nouveaux discours », « Conclusion » ; photos : Vassieux en ruines, remise de la croix de la Libération, cimetière provisoire, gisant de Gilioli, vierge au fronton de l’église, le Mémorial, une commémoration ; p.47à 52. Article clair, intéressant.
L’église de Vassieux. 1⁄2 page de texte sur fond grisé de Pierre-Louis Fillet : le nouveau retable, les nouveaux vitraux, l’autel ; photo globale ; p.52.
Témoignage de Gérard Estève, directeur du Mémorial de Vassieux. 1⁄2 page ; « […] raconter avec fidélité et sincérité », « […] transcender l’exposé des faits pour en faire circuler le souffle, celui de la soif d’absolu et de la foi dans la condition humaine. » ; photo de Gérard Estève ; p.53.
Le Mémorial. Chapeau de l’ANPCVV pour rappeler les bonnes relations avec le Parc et pour saluer le travail de balisage des « Chemins de la Mémoire » ; 1/3 page sur fond grisé, brève définition du Mémorial par Pierre-Louis Fillet extraite de « Les enjeux mémoriels » ; p.53.
Transmission aux jeunes générations. Texte d’Olivier Cogne, directeur du Musée de la Résistance et de la Déportation de l’Isère ; 1/3 page ; photo d’Olivier Cogne ; p.54. Les résistants avaient un engagement à la République qui ne doit pas être oublié.
Promotion du livre « Vercors 40-44 ». Texte 1⁄4 page sur une exposition au Musée de la Résistance de Grenoble, « Pour la première fois un regard croisé à partir des sources françaises et allemandes » ; photo du livre ; p.54.
Sommaire de la partie 2.5. « Les associations » Photo d’une aquarelle « Diables bleus » par Didier Bayle.
Association Dissidence 44. Environ 1/3 page sur fond grisé. Un texte d’Hugues Delaubert, président, présente son association. p.55.
Association du 11ème Cuirassiers Vercors-Vosges-Alsace. Le président, Jean Brunet, a choisi un extrait des statuts de1982, 5 articles, pour définir son association. De plus, sur 1⁄4 de page environ, est reproduit un message du même Jean Brunet sur le site internet ; p.56.
Amicale Hirondelle Diables Bleus 6ème BCA. Extrait d’un article de Yves Humbert-Droze qui relate la commémoration 2014 à Valchevrière et rend hommage au lieutenant Abel Chabal. Photo du 8 mai 1944 « le noyau de chasseurs qui fit renaître le 6ème BCA » ; brève présentation de l’Amicale Hirondelle Diables Bleus ; p.57.
Association des Déportés, Internés et Familles de Disparus de l’Isère. Relation du « voyage du 7 juin 2013 sur les pas de la Résistance » avec 42 élèves et une dizaine d’accompagnateurs de l’Isère ; trois photos ; p.58.
Les Amis de Jean Prévost. Un texte d’Emmanuel Bluteau sur deux pages présente Jean Prévost sous le titre « La vraie richesse des hommes ». Education et culture, le pacifiste chef de guerre, la bravoure, les équipes volantes… Une photo de Jean Prévost, trois couvertures de livres édités à La Thébaïde et traitant de la Résistance en Vercors. Enfin, dans un petit encadré, trois pensées de Jean Prévost. p.60-61.
Association Mémoire du Lycée Polonais. L’article de Stéphane Malbos, président, est composé d’extraits du livre « Des résistants polonais en Vercors » ; une photo.de lycéens et lycéennes et un court extrait des statuts ; p.61-62.
Association Nationale des Paralysés de France. Le Défi Sportif organisé par l’Ecole des Pupilles de l’Air et L’Association des Paralysés de France a conduit les participants à la nécropole de Vassieux pour « une cérémonie empreinte d’émotion, un rappel de l’histoire » ; 3 photos ; p.63.
Travail de mémoire réalisé par des écoles. Ecole de Saint-Nizier-du-Moucherotte. Interprétation du « Chant des Pionniers du Vercors » le 13 juin 2014. p.65 : histoire de ce chant ; en-tête de la partition ; paroles Ecole de Saint-Agnan. Livre « Résistants à 10 ans ». p.66 : présentation du livre ; première page de couverture. Ecole des Lèches, Villard-de-Lans. Spectacle « Les feuilles nous parlent » donné à Valchevrière le 12 juin 2014. p.66 : présentation du spectacle ; photo de Valchevrière. Ecole de Méaudre. Film autour d’une rencontre avec Agnès Buisson, auteure de « Paroles d’étoiles ».
p.67 : rappel de la rafle du Vel’ d’Hiv’ ; 2 photos ; présentation d’Agnès Buisson et du film. p. 68 Témoignage de Jean Jullien sous le titre « Notes d’un auxiliaire du travail de mémoire » : des réflexions sur l’accompagnement des scolaires.
Opérateurs de tourisme et visiteurs. p.70 : Dominique Le Provost. Guiderama. Quelques réflexions sur son accès personnel au guidage autouiationr de la Résistance et sur l’évolution des visiteurs et des lieux. p.71 : « Voyage en Vercors ». Témoignage de Francis Cassignol. C’est un touriste de mémoire qui livre quelques impressions de visites.
Sommaire de la partie 3 « Vie de l’Association » p.72.
3.1. Compte-rendu de l’Assemblée Générale du 12 juin 2014. p.73 à 75. Compte-rendu classique d’une A.G. avec rapport moral et rapport fianancier. A l’ordre du jour, la dissolution de l’Association et le transfert des nécropoles et Salle du Souvenir ; photo de dépôt de gerbe par Daniel HGuillier, président et Edith Arribert- Narces, secrétaire de la section de Villard.
3.2. Organes de direction. p.76. Liste des membres du Conseil d’administration, du Bureau national, des présidents des sections.
3.3. Cérémonie du 13 juin 2014 au Mémorial de Saint-Nizier-du-Moucherotte. p.77 Discours de Daniel Huillier, président. p.78 Photographies.
3.4. Cérémonie du 21 juillet. Nécropole de Vassieux-en- Vercors. p.79-80-81 Récit de la cérémonie entrecoupé de photos. p. 81 Discours de Daniel Huillier pour le dévoilement de la plaque Albert Darier-Paul Borel.
p.82-83-84 Décoration de vétérans : Paul Wolfrom, Jean Bellier, Antoine Bordignon, Georges Carpentier, Paul Ollivet-Besson, Marc Serratrice.
p.84 Hommage à Robert Bennes, Commandeur de la Légion d’Honneur
p.85 à 89 Articles de presse :90 p.87 : « Le Dauphiné Libéré » : compte-rendu général de la journée. « Drôme-Hebdo  » p.86 Compte-rendu général ;
p.88 « Une résistante juive allemande » : évocation d’Edith Stein dont une relique se trouve dans l’église de Vassieux. p.89 « Les chrétiens et les prêtres dans la résistance du Vercors ». Compte-rendu d’une conférence par le Père Pierre Lambert, prêtre à La Chapelle. p.90-91-92 : allocution de Manuel Valls, premier ministre. p.93-94-95 : allocution de Pascal Hoeffler, maire de Vassieux, une chronologie sensible de la Résistance en Vercors avec évocation de Vassieux. p.96-97 : allocution de Daniel Huillier, président des Pionniers du Vercors, portant principalement sur l’importance de la nécropole de Vassieux et la reprise par l’Etat des nécropoles. p.98-99 : photographies.
3.5 Allocution de Daniel Huillier, président de Résistance Unie à l’inauguration de la Place de la Résistance à Grenoble, p.100.
3.6 Les publications du 70ème anniversaire. p.101 : introduction. p. 102 : liste. « Avoir 20 ans au maquis du Vercors » de Marc Serratrice, « Mémoire de guerre. Le Vercors 1943-1944 » de Robert Bennes, « Souvenirs du Vercors » de Paul Brisac, « Histoire de l’Association des Pionniers » (à paraître) de Jean-William Dereymez, « La vie inimitable » d’Yves et Anne Pérotin, « Le peuple impopulaire » de Jean Prévost, « Vercors haut-lieu de France » de Pierre Tanant, « Vérités sur le drame du Vercors » de Pierre Dalloz, « Vercors premier maquis de France » du lieutenant Stephen, « Vercors citadelle de liberté » de Paul Dreyfus. p.103 : Timbres commémoratifs.
I. Les évènements : combats de Saint-Nizier, fusillés du Cours Berriat. II. Les hommes : Eugène Chavant, François Huet. Chacun des timbres est accompagné d’une explication réduite mais claire et concise.
3.7 Et maintenant ? p.104 Réflexion sur ce qu’il pourrait advenir de l’Association sur un schéma à deux niveaux : national avec un accueil par la Fondation de la Résistanc ; régional et local avec mise en place d’un groupe amical en partenariat avec la Fondation « pour relayer son action et faire remonter les questions ». p.105 Proposition de missions pour une association par Paul Wolfrom. p.106 La Fondation de la Résistance : présentation en trois directions : recherche historique et sauvegarde de la mémoire, transmission des valeurs, accueil des associations d’anciens résistants.
3.8 Chanson dédiée au Maquis du Vercors. C’est une chanson de Fabien Rey en 6 couplets et un court refrain, précédée par une brève présentation du personnage.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Jean Jullien

Bulletin n°128, nouvelle série, novembre 2013
Rappel des évènements lors d’une cérémonie en 2013. Rubrique Vie de l’Association « Cérémonie du 21 juillet 2013 Vassieux en Vercors » ; « Allocution de Monsieur Michel Repellin, Maire » ; texte de 2 pages ; photo de Michel Repellin ; p. 9-10. Les thèmes développés sont :
– l’Ordre National des communes compagnon de la Libération a remplacé l’Ordre des Compagnons de la Libération ;
– union des militaires et des civils ;
– Plan Montagnards ;
– la forteresse devenue piège ;
– le martyre ;
– immobilisation des troupes allemandes ;
– restauration de l’honneur national ;
– rôle des communes compagnon de la Libération.
Lettre des Pionniers au Ministre délégué aux Anciens Combattants. Rubrique Vie de l’Association ; « Cérémonie du 21 juillet 2013 à Vassieux en Vercors » ; « Lettre à Monsieur le Ministre Délégué aux Anciens Combattants, Kader Arif » ; texte une page signé Daniel Huillier ; p.11. Rappel de l’historique de l’Association des Pionniers et de ses tâches : « acteur mémoriel majeur ». Demandes et décisions diverses pour le 70ème anniversaire de 1944 et pour la dissolution de l’association.
Allocution du ministre des Anciens Combattants le 21 juillet 2013, Vassieux. p.12 : Rubrique Vie de l’Association ; « Cérémonie du 21 juillet 2013 Vassieux en Vercors » ; « Allocution de Monsieur Kader Arif, Ministre délégué auprès du ministre de la défense, chargé des anciens combattants » ; « Seul le prononcé fait foi » emploi exceptionnel de cette formule). p.13 : même rubrique ; « Cérémonie du 21 juillet 2013 Vassieux en Vercors » ; « 69ème anniversaire des combats du Vercors (suite) Discours de Kader Arif.
– Honneur à Fred Moore, dernier chancelier de l’Ordre des Compagnons de la Libération.
– Le ministre mêle le passé au présent : « Il y a trois semaines, Jean Moulin est mort. J’ai vu la prison où il fut torturé, sa cellule à Montluc ».
– Allusion rapide à la première réunion du C.N.R. – Historique sommaire du Vercors résistant.
Une « opération stèles » pour le 70ème anniversaire des évènements de 1944. Rubrique Vie de l’Association. « Cérémonie du 21 juillet 2013 à Vassieux en Vercors. Oépration Stèles » ; deux pages de texte ; quelques photos ; p.17-18. Les démarches proposées sont les suivantes :
1/ Inventaire par commune des stèles, plaques et monuments.
2/ Reconnaissance de l’état des stèles, plaques et monuments.
3/ Ecriture des évènements et des indications biographiques des maquisards concernés.
4/ Préparation des opérations « Cérémonie et fleurissement ».
Tour des stèles du secteur de la section St. Jean / La Chapelle. Rubrique Vie des Sections ; « Saint Jean / La Chapelle » ; compte-rendu du tour des stèles 2013 ; une page de texte et 4 photos de stèles, tombe, cérémonie ; p.19. C’est un compte-rendu sommaire de cet acte de mémoire pour l’année 2013.
Le peloton des Tcherkess au Vercors et l’origine du nom.
Rubrique Notes et témoignages historiques ; « Les Tcherkess » ; chapeau d’une dizaine de lignes signé Jean Jullien ; « Les Tcherkess et le général Collet (Internet « Légion Cavalerie) » ; texte 3⁄4 de page ; photo d’un dessin ; p.24. Seul le chapeau raconte sommairement la fin du peloton des Tcherkess commandé par le lieutenant Philippe, à La Mure, hameau de Vassieux, le 21 juillet 1944. Le plus long texte explique qui étaient les Tcherkess depuis le Caucase jusqu’à la Syrie. Les reste est consacré au général Collet et aux cavaliers tcherkess de l’armée française jusqu’en 1946.
André Vernier, originaire de Tahiti, mort à Vassieux. Rubrique Notes et témoignages historiques ; « Un Tahitien au Vercors : André Vernier » ; texte 1⁄2 page signé Jean Christophe Teva Shigetomi ; 2 photos, André Vernier et son père ; p.25. Mort le 21 juillet, sans doute en combattant auprès du capitaine Haezebrouck ; était étudiant à Lyon, résistant. Il avait dû, « pour se préserver », rejoindre le Vercors.
Les insignes du Vercors, suite des N° 121 et 122. « Additif à l’article « Les insignes du Vercors »(bulletins 121 et 122) » ; Maurice Bleicher ; 3 pages de textes mêlées de 4 photos ; 4 sous-titres : « Le chamois du Vercors », « Insigne de boutonnière de l’Amicale des Engagés Volontaires dans la Résistance Française », « Carte de reconnaissance de présence au sein des « Forces françaises du Vercors » », « Photo de studio prise à Grenoble » ; p 26-27-28. Des renseignements extrêmement précis sur les insignes ou carte présentés, les conditions d’attribution. On apprend qu’un grand nombre d’employés de Merlin- Gerin ont servi en Vercors, notamment à la compagnie Brisac.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°127, nouvelle série, avril 2013
Poème aux morts du 29 juillet 1944 à Patente-Fontaine de Bury. Post Editorial. Court chapeau pour présenter l’auteur, Roger Sanlaville. « Là-haut », poème de 7 strophes de 4 vers chacune signé Roger Sanlaville. Photo de la chapelle de Valchevrière. p.4. Le père de Roger Sanlaville, Antoine, a été tué le 29 juillet 1944 avec un compagnon, Gervasoni, près de la fontaine de Bury, à Patente, au-dessus de Malleval. Le poème leur rend hommage. La ruine près de laquelle on a trouvé les corps a fait l’objet d’un chantier de stabilisation et mise en valeur été 2012 par un chantier international de jeunes de l’association Concordia.
Libération de Pont de Claix. Rubrique Vie de l’Association. « 22 Août 1944 : Libération de la Ville de Pont de Claix » ; chapeau pour situer les faits par rapport à la libération de Grenoble ; historique en 3⁄4 de page ; texte non signé ; 2 photos d’une plaque commémoratrice ; p.13. L’article, bien que court, mêle le général et l’anecdotique, notamment avec quelques lignes pour deux témoignages.
Souvenirs de Tourtre, été 44, par Marie-Jo Borel, sœur de Paul Borel. Rubrique Notes et témoignages historiques ; « L’été de mes dix-huit ans » ; l’auteur, Marie-Jo Borel-Montarone (Sœur de Paul Borel) est indiquée ; deux pages de textes découpées en courts paragraphes titrés « Les avions », « Fuite dans les bois », « Mon frère et le blessé », « La razzia », « La Résistance, le STO et la Milice », « Vols et violence », « Je suis réquisitionnée », « La maison dévastée », « Le départ des Allemands » ; p.15-16. Récits simples et très vivants des moments difficiles d’une famille de paysans des environs de Saint Martin dont plusieurs membres sont engagés dans la Résistance. On retrouve entre autres le refuge dans les bois, la rafle du bétail, la peur des « Mongols ».
Les combats de Saint Nizier, récit de France Pinhas, infirmière de La Luire. Rubrique Notes et témoignages ; « Le 14 août 1945 » ; un court chapeau, « Récit écrit à l’hôpital Desgenette à Lyon, hospitalisée après mon retour de déportation. Récit écrit par Madame France Pinhas (infirmière à la Luire) » ; trois sous-titres, « Saint Nizier du Moucherotte le 13 juin 1944 », Saint Nizier du Moucherotte le 14 juin 1944 », « Saint Nizier du Moucherotte le 15 juin 1944 » ; 3 pages 1⁄2 de texte, le nom de l’auteur est donc signalé ; photo de France Pinhas en fond de la première page ; 2 photos de l’hôpital de La Luire ; photo de la plaque posée à Saint Martin en souvenir de l’hôpital du maquis ; p.17 à 20. Le texte n’a rien à voir avec le 14 août 1945, date portée dans le titre. Il s’agit d’un témoignage sur les trois journées de juin 1944 à Saint Nizier. Il apporte d’ailleurs de très intéressantes précisions sur le sujet dans une écriture sensible et soignée.
Un Alsacien de l’armée allemande rejoint le maquis du Vercors. Rubrique Notes et témoignages ; un encadré intitulé « Parfois un nom éveille un souvenir » en guise de chapeau ; 1⁄2 page de texte signé Alphonse Taravello ; photo d’une illustration peu identifiable sur laquelle il est question de l’Alsace annexée ; p.21.
Dissimulation des bobines de ce qui deviendra « Au cœur de l’orage ». Rubrique Notes et témoignages ; « Au cœur de l’orage » ; 1⁄2 page de texte signée René Bellier ; p.22. Une simple anecdote qui précise le lieu où ces bobines furent cachées sans d’ailleurs que la localisation soit très précise.
Deux outils pour l’histoire de la Résistance en Vercors. Rubrique Notes et témoignages historiques ; « Deux outils – Un dictionnaire, une chronique-guide » ; texte de 2 pages signé Jean Jullien ; p.23. Texte difficilement compréhensible faute d’une typographie adaptée. Il s’agit d’une présentation, d’une part, d’un dictionnaire et d’autre part d’une chronique- guide par une personne qui y travaille. La présentation est suivie d’une proposition de coopération : « Je m’adresse ici à celles et ceux qui penseraient que ces travaux sont utiles et qui aimeraient prendre une part coopérative à leur poursuite. Je suis prêt à dialoguer avec elles, avec eux et à les associer à la suite si nous parvenons à une entente sur le fonctionnement. »
Evocations de Paul Borel suite à son décès. Rubrique Hommages.
« Paul Borel, maquisard », texte 1⁄2 page avec des témoignages de Paul Borel et Louis Bouchier rassemblés par Jean Jullien. « Saint Jean en Royans. Le monde de la Résistance en deuil », texte 1⁄2 page du Dauphiné Libéré du 4 décembre 2012. « Message des Amis de Jean Prévost. Hommage à Paul Borel. », texte 1⁄2 page non signé. Photo de Paul Borel, photo de l’insigne de porte-drapeau, dessin du chamois ; p.25-26.
Evocation de Paulette Bouchier suite à son décès. Rubrique Hommages. « Paulette Bouchier » ; texte 3⁄4 de page signé Jean-Louis Bouchier ; photo de Paulette et Louis Bouchier sans doute lors de leur mariage ; p.27. Très peu de choses sur le temps de la Résistance.
Décès, p.28.
. Landau Gilbert, section de Paris. Pas d’éléments sur l’implication en Vercors.
. Ceccato Mirco, section de Monestier de Clermont-Mens. Au Vercors le 5 juin 44. Sous les ordres du lieutenant Desmarets, « Potin » à la Grande Cabane. Combats du col de la Lima ( ?), du pas de la Selle, du Veymont.
. Belle René, « Fanfan », section de Villard. Ravitaillement, parachutages, guetteur. Fait prisonnier avec son père Paul, de la compagnie Philippe du maquis des Ecouges, fusillé le 14 août 44 cours Berriat à Grenoble. Lui, René, a été relâché.
. Gelly Gaston, section Saint Jean-La Chapelle. En résistance le 1er février 1943 « au titre de Groupe Fondard à St Agnan en Vercors », démobilisé le 17 février 44.
. Priou Raoul, section Saint Jean-La Chapelle. Très jeune à l’époque, non combattant. A participé à la mémoire combattante par sa présence aux Pionniers.
Présentation de livres. Une page sous le titre « Avertissement » ; un court chapeau précisant que « Ces livres ont été édités ou réédités par ou avec l’accord des Pionniers » ; 5 photos de couvertures, 5 courts textes de présentation ; p.29.
– « Vercors citadelle de liberté », Paul Dreyfus.
– « Nous étions cent cinquante maquisards », Lucien Micoud.
– « Tu prendras les armes », Albert Darier.
– « Vercors premier maquis de France », Lieutenant Stephen.
– « La flamme de la Résistance », P.L. Fillet, Céline Hoeffler, Olivier Cogne pour ce qui concerne le Vercors.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°126, nouvelle série, novembre 2012
Textes poétiques d’un ancien maquisard, Marie-Joseph Gagnol. « Souvenir d’une époque tragique mais pleine d’espoir » ; 4 sous-titres, « Les jardiniers de l’espérance (Vercors 1944-1998) », « L’appel aux disparus », « Vercors », « Pensée- souvenir » ; 4 textes de 1⁄4 de page environ, tous signés Marie-Joseph Gagnol (« Prosper » Camps C5 et C6 1943-1944) ; p.6. Désillusion, souvenir des morts, Vercors terre sacrée…
La libération de Romans et Bourg de Péage. Rubrique Vie des sections ; « Commémoration de la libération de Romans » ; 2 textes de une page chacun signés Colonel (er) Moreau René ; p.10-11. Le premier est plutôt consacré à Romans, le second à Bourg de Péage. Ils sont assez précis et datés.
Résumé des évènements liés à 8 stèles. Rubrique Vie des Sections ; « Compte-rendu stèles 2012 » ; les sous-titres donnent le lieu des stèles : Saint Thomas, le Mandement, l’Echarasson, le Pot de la Chaume, La Charge (Léoncel), La Vacherie, Ambel, Bouvante Le Haut ; quelques lignes pour chacun ; p.12-13. Bien que très sommaires, les textes donnent une explication précise pour chaque évènement.
Suzanne Hoeffler enfant à Vassieux le 21 juillet 44. Rubrique Note historique et témoignage ; « Suzanne Hoeffler. Avoir neuf ans dans le Vercors en juillet 1944. » ; texte 1/3 de page signé Brendan Troadec (journaliste) ; p.17. Quelques éléments sommairement racontés.
Suite et fin du texte de Pierre Brunet sur le camp d’Ambel. Rubrique Notes et témoignages historiques ; « Le camp d’Ambel suite du N° 125 / 2012 » ; texte d’une page 1⁄2 signé Pierre Brunet (et Vincent Baume) ; trois photos de personnages bien légendées ; p.20-21. Le texte a le mérite de présenter brièvement mais clairement un certain nombre de personnes qui ont un rapport avec Ambel. Un erratum attribue la première partie, parue dans le N°125 à P. Brunet et A. Vincent-Beaume et non à Marc Serratrice comme il était alors noté.
Les évènements de La Luire racontés par deux des infirmières. Rubrique Notes et témoignages historiques ; « Tragédie de la grotte de La Luire », « Reprise du récit « souvenir des infirmières » de Mlle Romana et Cécile Goldet » ; texte d’une page ; source Site Internet ; p.22. Ce texte est publié, semble-t-il, à l’occasion du décès de Rosine Crémieux. Le récit du crime, qui s’en tient aux faits, est très poignant.
Les évènements du 29 juillet 1944 à Malleval. Rubrique Notes historiques et témoignages ; « A mon père Antoine Sanlaville, aux morts du 29 juillet 1944 à Malleval » ; texte d’une page signé Roger Sanlaville, né le 07/01/1944, fils d’Antoine ; une photo de stèle ; p.23. Roger Sanlaville raconte avec précision d’une part la fusillade au hameau des Belles et d’autre part la mort de deux maquisards, dont son propre père, à Patente.
Décès, p. 27.
. Baroz René, section Romans-Bourg de Péage. Sergent compagnie Abel. En Vercors du 9 juin au 31 juillet 44.
. Antelme Gilbert, section Saint Jean-La Chapelle. A combattu à Romeyer. Compagnie Fayard le 13 juillet 44.
. Dumas Louis, section Romans-Bourg de Péage. « Service Armée 4ème Génie du 11/07/1944 au 23/08/1944. Il était au C2 avec Perrier. »
. Arribert-Narce Eloi, section de Villard. En Résistance du 1er mars au 2 septembre 44. « Rendu dans la Résistance du Vercors dès 1943 au camp C16 ». Saint Nizier, Valchevrière, Vassieux, etc. Libération de Romans et Lyon.
. Odeyer Lucien, section Saint Jean-La Chapelle. Camp C1, compagnie Fayard le 6 juin 44, 14ème B.C.A., section Brun. 11ème Cuir, forêt de Lente. A combattu au Grand Veymont, au pas des Chattons, lieutenant Roudet. Libération de Romans et Lyon.
. Crémieux Rosine. Etudiante à Grenoble, entre en Résistance, puis infirmière au Vercors. Arrêtée à La Luire, déportée à Ravensbrück.
. Bon René, section de Valence. F.F.I. du 6 juin au 1er septembre 44. Pas de mention d’itinéraire en Vercors.
. Borel Paul, section Saint Jean-La Chapelle. Homme du Vercors, maquisard à 19 ans, ravitailleur. Compagnie Prévost puis 11ème Cuir.
. Drogue Georges, section Saint Jean-La Chapelle. 2ème classe compagnie Dufau, 6ème B.C.A. du 11 juillet au 18 août 44, résistant de la première heure. Nettoyage de Vassieux après les atrocités.
. Collavet Auguste, section Romans-Bourg de Péage. Bataillon Ullman, La Balme de Rencurel-Les Ecouges à partir du 9 juin 44.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°125, nouvelle série, avril 2012
Le chant des Pionniers du Vercors. « Chant des Pionniers du Vercors » ; 1/3 de page de texte de Jean Sauvageon ; paroles du chant ; fac-similé de la partition ; p.4. Le texte donne les auteurs et le cheminement du chant.
Présentation de livres. « Livres édités, parrainés par les Pionniers » ; photo de la couverture et quelques lignes pour chacun des livres ; p.5. « Nous étions cent cinquante maquisards », « Tu prendras les armes »,
« Vercors, premier maquis de France », « Flashes sur la Résistance en Isère ».
Histoire du C.1. (Pas Ambel mais celui créé en 44). « L’histoire des camps. Le C.1 dans la bataille du Vercors. 5 juin-23 août 1944 » ; texte 2 pages signé Gilbert Landau, « Didier » ; p.16-17-18-19 (à suivre). Quelques erreurs mais le texte est dense, documenté, vivant. Un document intéressant qui prend l’histoire du C.1 au moment où l’auteur le rejoint. Y sont notamment montrées les actions de guérilla du début août en Vercors-Isère.
Le Camp d’Ambel, témoignage de Pierre Brunet (2ème partie). « Le camp d’Ambel » ; une photo petit format de personnages, légendée ; 2 pages de texte attribué ici à Marc Serratrice dit Crainquebille mais un erratum paru dans le bulletin N°126, p.17 rectifie : « Témoignage du Président Pierre Brunet, recueilli par A. Vincent- Beaume, de la commission d’histoire de la deuxième guerre mondiale » ; p.20-21. Le récit détaillé se termine très peu après le débarquement en Normandie et il n’est pas question des évènements de l’été 44.
Décès, p.25.
. Bechmann Martine, section de Paris. Epouse de Roland Bechmann, « Lescot » et fille de Claude Prévost. En Vercors au moment des combats de l’été 44.
. Blachon René, section de Romans. Compagnie Abel depuis le 09/06/44 « (DCA La Chapelle en Vercors) ».
. Fournet Louis, « Oui Oui », section de Romans. En Vercors le 06/06/44 « camp 28 ». Rejoint le 11ème Cuir à Bourg de Péage.
. Ravix Albert, « Titou », « Pastille », section de Pont en Royans. 6ème B.C.A., compagnie Dufau du 18 mars 43 au 26 août 44 ; C.3 ; garde des pas.
. Mayousse Georges, « Saxo », section de Villard. En Vercors le 9 juin 44. C.16 et 11ème Cuir, en position à Valchevrière puis combats de Vassieux. Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°124, nouvelle série, novembre 2011
Le camp d’Ambel, témoignage de Pierre Brunet (première partie). « Le camp d’Ambel » ; 2 pages de texte signé Pierre Brunet et Vincent Baume ; p.18-19. Pierre Brunet, après des activités de résistance dans le mouvement de Pupin et Jacques Samuel, devient sous-directeur de l’exploitation d’Ambel. Un récit détaillé qui apporte d’intéressantes précisions sur ce camp. Peut être lu en parallèle avec « Vercors premier maquis de France » du Lieutenant Stephen.
La compagnie Brisac et les combats de Saint Nizier. « Combats de Saint Nizier du Moucherotte, 13/14 et 15 juin 1944 » ; 1⁄2 page de texte signé Jean Pacallet ; p.20. La première partie du texte présente l’intérêt de montrer la mobilisation du côté de la compagnie Brisac alors que souvent, pour cette bataille de Saint Nizier, l’accent est mis sur la compagnie Goderville.
Raymonde et Pierre Claudet, résistants de Romans. « Raymonde et Pierre Claudet, un couple de résistants » ; une page de texte signée Jean Brunet ; p.22. Les multiples volets de l’action résistante d’une femme et d’un homme, puis leur montée en Vercors, compagnie Abel et 2ème bureau de La Chapelle.
Les débuts en Résistance de Geneviève Blum-Gayet. « Comment suis-je devenue résistante » ; texte d’une page signé Geneviève Blum- Gayet dite Germaine ; « Avec l’aimable autorisation de son fils, Monsieur David Blum » ; deux photos de « Germaine » ; p.23. Un récit détaillé par cette femme qui a été l’un des piliers du Vercors résistant.
Décès, p.25.
. Paillier Charles, section de Grenoble. 3ème section de la compagnie Brisac début juin 44. Plusieurs coups de main pour du ravitaillement. Combats de Saint Nizier, Roche Pointue, le Mont Noir. Libération de Grenoble et Lyon.
. Vinson Daniel, section de Valence. Pas de mention de son implication en Vercors.
. Cattaneo Santo, section de Grenoble. Le 9 juin 44, incorporé dans l’escadron Hardy. « Il fait partie du groupe Roudet. Il participe à Valchevrière, la Grande Cabane et le col du Rousset. »
. Blum-Gayet Geneviève, « Germaine », née à La Tronche. Dans le Vercors dès les premiers camps ; après l’arrestation de Pupin par les Italiens, maintient la liaison entre les responsables. « Agent de premier ordre ». Nombreuses décorations.
. François Roger, section de Valence. « Camp Roger 1ère compagnie, 2ème bataillon. 20 juin, Combonne ; 28 juin, La Rochette ; 27 juillet, Vaugelas ; 31 juillet, la Drôme ; 21 août, La Baume Cornu ; du 28 au 31 août, prise de
Valence. »
. Claudet Raymonde et Pierre, section de Romans-Bourg de Péage. Depuis 1942, agents de liaison du comité local de Romans. Pierre est arrêté le 13 juin 1943.
. Onimus Joseph, section de Grenoble. Quitte l’Alsace en mars 42 « pour s’engager volontaire le 4 avril 1942 à Grenoble. Participe à la campagne de France où il est blessé. » actions pour fournir au Vercors argent (attaque de la poste de Grenoble), armes et tickets.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°123, nouvelle série, avril 2011
Hommage à Francis Cammaerts.
« Editorial du président » ; texte une page, pour moitié par Daniel Huillier, l’autre moitié étant extraite d’une lettre de Cammaerts aux Pionniers ; p.3. Les deux parties du texte sont émouvantes ; dans la seconde, Francis Cammaerts donne les noms des personnes avec lesquelles il a quitté Vassieux le 21 juillet 44 : colonel Henri Zeller, « Joseph », Kristina Skebeef, « Pauline », Auguste Floiras, « Albert », Antoine Sereni, « Antoine ».
De Gaulle au Mémorial de Saint Nizier. « Visite du Général De Gaulle le 07 octobre 1960 au Mémorial de Saint Nizier du Moucherotte » ; texte 1⁄2 page signé B.C. ; deux photos ; p.4. Bien que vibrant, le texte semble un peu hâtif.
Jean Prévost : son itinéraire dans le Vercors résistant. « Jean Prévost : écrivain, journaliste et résistant. Capitaine Goderville » ; texte une page en partie Roland Bechmann, en partie Jean Prévost ; petite photo de Prévost ; p.5. La partie Bechmann retrace évoque le parcours de Jean Prévost avec le Vercors résistant. Texte précis d’un homme qui l’a bien connu. Le texte de Prévost est celui qui commence par « J’aime encore les Allemands. Vous trouvez le moment étrange pour le dire ? » Bon équilibre entre les deux textes.
Notes succinctes sur quelques parachutages. « Le parachutage » ; texte 1/3 de page signé René Belgy, président de la section Autrans-Méaudre ; p.11. Trois parachutages sont simplement évoqués, à Darbounouse et Autrans, le texte étant présenté comme s’il n’y en avait pas eu d’autres. Les deux dates données pour celui de Darbounouse ne sont pas exactes.
Ariel Allatini. « Section de Paris » ; texte 1⁄4 de page ; petite photo ; p.12. Voir plus loin, dans les décès.
Les camps : implantation. « Les camps » ; texte 1⁄2 page signé René Belgy ; carte d’implantation des camps ; mise en garde : « Le texte de chaque article du bulletin n’engage que son auteur etc. » ; p.17. Pas de date pour ces implantations et des erreurs.
Les Allemands à Villard de Lans, juin, juillet, août 44. « Les Allemands à Villard de Lans » ; texte une page signé Denise Noaro ; p.18. Un aspect peu connu des évènements en Vercors bien illustré par ce texte court mais très vivant.
Deux épisodes autour d’Autrans : 14 juillet 44 et embuscade à Bois Barbu. « Autrans 14 juillet 1944 » ; quelques lignes de texte signées Jean Pacallet ; une photo du 14 juillet à Autrans ; p.19. Malheureusement trop court pour donner une idée précise des deux évènements.
Un Halifax s’écrase au-dessus d’Autrans en février 44. « (…) à la mémoire d’un équipage de la Royal Air Force dont le Halifax s’est écrasé dans la nuit du 7 au 8 février 1944 » ; photo de l’inauguration de la stèle ; une dizaine de lignes non signées ; p.19. Texte court mais documenté. (Droit de réponse à l’article sur le bulletin 122 / 2010).
Souvenirs en vrac. « A Monsieur Heurtin » ; texte une page signé Jean Quaresemin ; photo légendée « Mme Revol et M. Quaresmin » ; en bas de page, « Le contenu de chaque article du bulletin n’engage que son auteur etc. » ; p.20.
Carnet de route d’un maquisard : 14 juillet – 4 septembre 44. « Carnet de route de la campagne du Vercors » ; texte une page ; « Extrait du carnet de route de Monsieur André Grosset transmis par sa fille Madame Christiane Ripoll » ; p.22. Il manque malheureusement des précisions sur le groupe auquel appartient l’auteur. Soigneusement datés, les faits sont relatés très sommairement. On notera une sortie du Vercors fin juillet et un retour par Font Payanne et Vassieux le 10 août. L’auteur est l’un des chauffeurs de l’expédition de juin à Lyon pour en ramener les tirailleurs. Pierrot, dans le texte, est sans doute le frère d’André, également chauffeur le même jour. Sont évoqués la « nomadisation » dans le Vercors occupé, la Libération, l’avance sur Lyon et la libération de la ville.
Les tirailleurs dits sénégalais du Vercors. « Les Tirailleurs sénégalais dans le Vercors » ; texte 4/5 de page « Article fourni par M. Jacques Loiseau, chargé de mission au musée de la Résistance et de la Déportation à Grenoble » ; photo représentant une troupe de soldats noirs ; mention « Le contenu de chaque article du bulletin n’engage que son auteur, etc. » ; p.23. L’article est précis et semble bien documenté, depuis la montée des tirailleurs en Vercors le 24 juin jusqu’au rapatriement « vers le Sénégal ».
Décès, p.25.
. Allatini Ariel, section de Paris. Entré en Résistance le 6 août 43. Aspirant au C.2, lieutenant Kalk ; 2ème escadron du 11ème Cuir.
. Marx Georges. Dans la Résistance le 6 juin 44. Compagnie Ben ; combats de Vaunaveys, Gigors, Le Chaffal, plateau de Billard, libération de Valence.
. Volpin Pierre, « La Claque ». Début 44, missions de protection de Chavant et Samuel ; liaisons avec le camp d’Ambel ; ravitaillement du C.3 à Gève ; légèrement blessé à Saint Nizier ; réception de parachutages ; Vassieux le 21 juillet.
Livre « Les militaires dans la Résistance. Ain-Dauphiné-Savoie » « Avis de publication » ; une dizaine de lignes ; couverture du livre ; p.25. Le texte donne le contenu du livre.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°122, nouvelle série, décembre 2010
Décès, p.10. Béguin André, section de Saint Jean en Royans. Refusant d’intégrer les chantiers de jeunesse, il rejoint la compagnie Fayard ; au maquis du 1er janvier au 6 juin 44 ; après le 21 juillet, incorporé au 3ème et 5ème escadron du 11ème Cuir ; libération de Romans et Lyon. Une page entière lui est consacrée.
Jean Chapus, Maison des Jeunes de Romans et compagnie Daniel. « Jean Chapus, nommé Chevalier dans l’ordre de la Légion d’Honneur » ; texte 1⁄2 page, photo ; « Hommage de Jean Brunet à Jean Chapus » ; texte 1⁄2 page ; p.12. Un récit du parcours de Jean Chapus en Résistance, notamment sous les ordres de Paul Jansen.
L’insigne du chamois. « Allocution de Monsieur Louis Didier-Perrin le 8 mai 2010 lors de la repose du Chamois des Pionniers du Vercors à Die. » ; texte une page ; 2 photos de cérémonie ; p.13. Une partie du texte reprend l’histoire de l’insigne du chamois, conçu par Norbert Versoti. Texte de Maurice Bleicher.
Raymond Anne, « Filochard ». « Cérémonie au Mont Valérien le 18 juin 2010 » ; trois lignes de texte, une photo de Raymond Anne et une du bronze « Maquis » au Mont Valérien ; p.14. Raymond Anne « représente, au Mont Valérien (Caveau N°3) depuis 1945, les maquisards français morts au combat.
L’occupation de Noyarey par les Allemands. « Inauguration du Monument élevé à la mémoire des fusillés et réception des prisonniers rapatriés. » ; sous titre « Historique de l’occupation de Noyarey par les Allemands juillet/août 1944 » ; 2 pages de texte ; une photo de cérémonie ; p.16-17. Il s’agit ici d’une délibération de 1944 du conseil municipal de Noyarey : en une dizaine de lignes, organisation des cérémonies puis 1 page 1/3 d’un rapport sur l’occupation de Noyarey. Texte précis, assez détaillé, bon récit pour donner une idée du quotidien sur la périphérie du Vercors lors des évènements de juillet-août 44.
Un lycéen polonais de Villard pendant les évènements du Vercors. « L’itinéraire d’un lycéen polonais en 1944. Villard de Lans, Vassieux en Vercors, Angleterre » ; texte une page ; c’est son auteur, Renn, qui a fait parvenir le texte aux Pionniers ; p.18. La première partie du texte reprend rapidement l’itinéraire des Polonais du lycée Cyprian Norwid. La suite cerne plus précisément le parcours de Renn : Vassieux le 21 juillet 44 ; brancardier à La Luire ; errance en Vercors ; après le 10 août, fait partie de ceux qui enterrent les morts à Vassieux ; il y reconnaît ainsi ses camarades ; ravitaillement de maquisards ; quitte le Vercors le 2 septembre 44. Un itinéraire peu commun bien rendu par un texte sobre.
Un Halifax s’écrase au-dessus d’Autrans en février 44. « Autrans se souvient. Crash d’un bombardier allié une nuit de février 1944 » ; texte 2/3 de page, non signé ; 6 photos de petit format ; p.19. Le récit de la découverte de l’avion en train de brûler par quatre jeunes du C.3 est assez litigieux mais le texte ne reprend heureusement pas les erreurs du panneau qui a été apposé sur les lieux, près de la stèle. Voir droit de réponse dans le bulletin N°123 p.19.
Les insignes du Vercors (suite du N° 121). « Les insignes du Vercors. 2ème partie ». Sous-titres : « Les bandes de bras », « L’insigne de la compagnie Chabal », « Les insignes de camps », « Compléments à la première partie de cet article » ; un texte court de Maurice Bleicher ; nombreuses photos ; fac-similé de bon de commande et d’un « Serment de l’Ordre du Vercors » ; p.20 à 23. Texte toujours aussi précis et documenté.
Décès, p.25.
. Bourron Jean. Réfractaire au S.T.O. ; engagé volontaire en juin 43, groupe F.T. du Vercors ; en février 44, camp d’instruction au col de Carri ; en juin 44, compagnie Fayard, section Berthet.
. Gamond Raymond. Au Vercors en mars 44 ; 12ème B.C.A., 1ère compagnie commandant Philippe, 3ème section ; blessé le 23 juillet 44.
. Gayvallet Marcel-Pierre. En Vercors le 2 mars 44 ; 11ème Cuir ; combats des Barraques, de Lus La Croix Haute, des Petits Goulets.
. Mazeyrat Léon. En Vercors le 6 juin 44 ; compagnie Daniel.
. Piccardi Louis. En Résistance en 44 ; blessé ; bref passage à la grotte de La Luire ; errance puis hébergé par une famille jusqu’à son rétablissement.
. Santoni Roger. En Vercors le 1er février 44 ; liaison entre C.11 et C.12 ; en août 44, fait partie d’une équipe de la Croix Rouge, à Vassieux, enterre les morts et débarrasse le village des engins non explosés.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°121, nouvelle série, avril 2010
Eugène Chavant : biographie sommaire. « Allocution de Daniel Huillier, Président des Pionniers du Vercors au monument CHAVANT le dimanche 30 janvier 2010 » ; texte une page ; p.7. Un bel hommage.
Malleval : résumé des évènements de janvier 44. « Allocution de M. Yves Humbert-Droz à Malleval le 29 janvier 2010. Président de l’Amicale Nationale des Anciens du 6ème Bataillon de Chasseurs Alpins » ; texte une page ; p.9. En aussi peu de place, seul l’essentiel du drame du 29 janvier 44 pouvait être dit.
Les insignes du Vercors. « Les insignes du Vercors » par Maurice Bleicher 1ère partie ; 4 pages de texte et de nombreuses photos de personnages et d’insignes ; p.13 à 16. Bien documenté, précis.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°120, nouvelle série, décembre 2009
Décès, p.17-18-19-20.
. Commier Julien, « Laroche », né à la Roche de Rame (Hautes Alpes). Adjudant en 44, commande la défense du pas de l’Aiguille. Décédé colonel.
. Drevet Jean, « Bibendum »(d’après Richard Marillier, « La section Chabal »). Engagé au 6ème B.C.A. le 15 avril 41, démobilisé le 20/11/42. Sergent, répond à l’appel pour reconstituer le bataillon. Missions dès l’automne 43. Maquis en Vercors au printemps 44 ; compagnie Chabal ; Saint Nizier, Valchevrière ; passage des lignes ennemies avec un petit détachement ; blessé sur la route Moirans-Grenoble le 18 août 44. Photo d’un groupe dans lequel on reconnaît Tanant, Geyer, Chabal, et dans lequel Drevet est cerclé.
. Pinhas France, née à Tours. Infirmière se trouvant en janvier 43 à Villard, c’est par Samuel, « Jacques », qu’elle est entrée en Résistance. Participe aux combats de Saint Nizier ; affectée à partir du 15 juin à l’hôpital de Saint Martin sous la direction du docteur Ganimède. Evacuation, La Luire, capturée, Torgau, Ravensbrück, camp disciplinaire de Koennigsberg sur Oder pour refus de travail ; libération par l’armée russe en juin 45. Photo de France Pinhas dans la nécropole de Vassieux.
. Espit Alcée, né à Roissard (38). En Résistance en août 43 ; compagnie civile jusqu’en juin 44 ; le 6 juin, compagnie du Trièves ; combats du col du Limou, de Fond Rousse ; libération de Grenoble et de Lyon.
. Huillier Fernande, veuve Ricomes. Sœur de Victor, Emile, Georges et Paul. Dès fin 40-début 41, propagande verbale, tracts ; secrétaire et agent de liaison. Arrêtée le 16 juin 44 puis rejoint les troupes du Vercors ; secrétaire d’état-major et agent de liaison.
. Girard-Blanc Séraphin, né à Villard. En Résistance en 43 « au C.2 situé aux Ecouges, il a pris part aux parachutages qui furent largués en septembre 43 à Méaudre », le 13 novembre 43 à Arbenouse, à St Martin en Vercors les 16 et 19 mars 44 ; combats « des Ecouges 20 juin 44, de Pont Chabert 22 juin 44, col de Romeyer 24 juin 44 et des Ecouges encore le 25 juillet 44. Lors du repli, arrêté aux Geymonds, transféré à Grenoble, libéré le 22 août 44, hospitalisé ». Les parties placées entre guillemets sont douteuses.
. Pérotin Yves, né à Bordeaux. En Résistance le 11 août 43 ; 11ème Cuir.
. Imbert-Bouchard Emile, né à Villard. En Résistance le 1er mai 44 ; équipes civiles ; 9 juin 44, compagnie Philippe.
. Girard Iréné, né à Autrans. En Résistance le 13 juillet 44 ; compagnie Philippe.
. Gentil Georges. En Vercors le 6 juin 44 ; à la compagnie civile de Romans, lieutenant Allemand.
. Lorenzi René. En Vercors le 1er juillet 44, secteur 8.
. Roure Lucien, né à Beaumont-Monteux. Refuse en 43 de partir au S.T.O. ; maquis de La Lance vers Nyons.
. Friol Henri, né à Saint Thomas en Royans. En Résistance le 9 juin 44 ; affecté au camp Bourgeois « comme artilleur » ; finit la guerre le 27 juillet 44.
. Rose Georges. « Appelé le 10 juillet 44 il entre en résistance » ; compagnie Fayard ; finit la guerre le 24 juillet 44.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°119, nouvelle série, mai 2009
Décès, p.11-12.
. Alagnon Joseph, section Ben. Au Vercors le 6 juin 44. 6ème compagnie.
. Barnier Jean, section de Mens. Au Vercors le 9 juin 44. Compagnie du Trièves jusqu’au 18 octobre 44.
. Pupin Raymond, section de Mens. Compagnie du Trièves le 3 juin 44. Libération de Lyon puis 6ème B.C.A. en Haute Maurienne.
. Enjalbert Georgette, section de Mens. Née à Vassieux. En Résistance en octobre 43 : liaison Vercors-Lyon ; transport de faux papiers et fausses cartes d’alimentation ; ravitaillement des camps ; à partir du 9 juin 44, agent de liaison du capitaine Hardy ; combats de Vassieux ; ramassage et transport des blessés à La Luire ; recherche et inhumation des corps.
. Mucel Ernest, section de Pont en Royans. Au Vercors le 1er octobre 43. Camp d’Ambel, compagnie Fayard. 6ème B.C.A. : entre autres, libération de Lyon.
. Rambaud Jean, section de Saint Jean-La Chapelle. Au Vercors en avril 42 (sans doute pas au titre de la Résistance). Affecté au camp du capitaine Hardy.
. Rozand André, section de Saint Jean-La Chapelle. En Vercors le 9 juin 44. Compagnie Fayard jusqu’au 23 juillet 44.
. Pellerin Marcel, section de Valence, en Résistance le 12 juin 44. Aux ordres de Geyer jusqu’au 10 octobre 44.
. Capra Aimé, section de Grenoble, au Vercors le 10 mars 44, 6ème B.C.A., compagnie Dufau. Toutes les opérations dans lesquelles son unité a été engagée.
. Barret Maurice, section de Grenoble. En Vercors le 18 juillet 44, compagnie Fayard.
. Wicker Maurice, section de Grenoble. En Vercors le 30 juillet 43. Au 11ème Cuir jusqu’au 31 juillet 44.
. Chabert Henri, section de Villard. En Vercors le 11 juillet 44, compagnie Philippe jusqu’au 2 septembre 44.
. Torres Joseph, section de Villard. Groupe franc de Villard dès 43, compagnie Philippe après la mobilisation du 9 juin 44, jusqu’au 23 juillet 44.
. Rajnchapel Mandzia, « Max », né en Pologne, section de Paris. Engagé au Vercors le 4 juin 44 sous les ordres de Costa de Beauregard. Saint Nizier les 13 et 15 juin 44. A partir du 23 juillet, a rejoint le 6ème B.C.A.. Libération de Lyon. Rejoint sa famille début novembre 44.
. Babiz Paulette, « Geneviève », section de Paris. Agent de liaison pour Isère et Rhône sous les ordres de Huet.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°118, nouvelle série, décembre 2008
Alain Le Ray : photo. Le Ray, assis dans la neige, crampons aux pieds, tient un chien, page de couverture. La même photo, dans « Alain Le Ray. Le devoir de fidélité », du lieutemant- colonel Jean-Pierre Martin, P.U.G., 2000, p.13, est légendée « Le lieutenant Le Ray au sommet du Mont Blanc, le 14 juillet 1938, avec « la Quille », la chienne de l’Ecole de Haute Montagne. »
Décès, p.12.
. Hoffman René, section de Grenoble. En Résistance le 9 juin 44 ; compagnie Brisac ; Saint Nizier les 13 et 15 juin ; combats La Roche Pointue le 21 juillet et au Mont Noir les 24 et 25 juillet.
. Facco Victor, section de Grenoble. En Résistance le 1er mai 44 ; C.13, capitaine Hardy ; activités de la Résistance en Vercors Nord ; Saint Nizier ; Vassieux ; libération de Grenoble.
. Jullien Suzanne, née Sirot, section de Romans. Agent de liaison du 1er décembre 42 au 10 décembre 44 ; « était affectée au camp Geyer (Thivollet), ravitaillement, agent de liaison. Chef, Costa de Beauregard. » ; prise de Romans.
. Beaudoing André, docteur, section de Villard. Dès 42, avec ses deux frères, à la disposition de la Résistance en Vercors ; missions avec le groupe civil de Villard jusqu’au 9 juin 44; médecin à l’hôpital du maquis.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°117, nouvelle série, mai 2008
Décès, p.7-8.
.Brudny Jacques, section de Grenoble. Maquis des Echarmeaux du 3 août 43 au 17 février 44 puis Vercors jusqu’au 25 août 44. 11ème Cuir.
. Maistre de Chambon Henry, section de Grenoble. En Résistance en mai 43, maquis de Malleval, parachutage de Darbounouse puis 11ème Cuir.
. Cendan Joseph, section de Grenoble. En Résistance le 9 juin 44, compagnie Brisac. Combats de Saint Nizier puis Roche Pointue le 21 juillet 44.
. Andro Maurice, section de Grenoble. En Résistance le 1er août 43 ; C.3.
. Paire-Ficot Robert, section de Grenoble. En Vercors le 20 mai 44 ; 6ème B.C.A., compagnie Duffau « avec laquelle il a combattu sous les ordres du chef de bataillon Tanant ».
. Brun Marcel, section de Grenoble. Au Vercors en mai 44. Réfugié à Gresse « où s’était formé le camp Desmarest, sous le nom de Potin. » La section « Potin » s’est distinguée les 21, 22, 23 juillet 44.
. Hampart Pascal, section de Saint Jean. Au Vercors le 1er septembre 43, camp d’Ambel ; 11ème Cuir ; compagnie Fayard ; libération de Romans.
. Romanet Paul, section de Saint Jean. En Résistance le 1er juillet 43, « affecté à la compagnie civile ».
. Vinay Fernand, section de Saint Jean. Au Vercors en 43 ; agent de liaison ; compagnie Fayard ; stage d’infirmier à Saint Martin ; infirmier jusqu’au 23 juillet 44.
. Orsi Nélusco, section de Saint Jean, né en Italie. en Résistance en juin 43 ; compagnie Fayard.
. Goy Raymond, section Ben. En Résistance le 6 juin 44 ; tous les combats de la section Ben.
. Roux-Fouillet Maurice, section de Villard. Au Vercors le 1er juillet 44 ; 11ème Cuir. . Pfeiffer Gaston, section de Villard. Au Vercors le 16 juillet 44 ; 6ème B.C.A., commandant Durieux.
. Berthoin Maurice, section de Villard. Au Vercors le 29 juin 44 ; C.6 ; 11ème Cuir. . Rousset Maurice, section de Valence. En Résistance en décembre 43 ; compagnie Sabatier.
. Allemand Jean, section de Valence. Au Vercors le 1er mai 44 ; compagnie Fayard ; blessé le 28 juin.
. Danjou Jean. Voir bulletin N°115.
. Ermacora Henri, section de Romans. En Vercors le 6 juin 44 ; 6ème B.C.A., 4ème compagnie, lieutenant Allemand.
. Cluze René, section de Romans. En Vercors le 8 juin 44 ; 2ème bureau de La Chapelle ; 11ème Cuir, 8ème escadron.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°116 décembre 2007
Rubrique Souvenirs et mémoire, texte 1/3 de page, photo de tombe, p.3.
L’Amicale des anciens élèves du Foyer de La Côte Saint André appelle à garder le souvenir de ce membre du groupe Paul Vallier avec Jean Bocq, « Jimmy ».
Décès, p. 14 à 23. Le Ray Alain. L’hommage est rendu par la reproduction d’un discours d’Alain Le Ray, une allocution du président des Pionniers, une de Michel Destot, maire de Grenoble et une biographie. L’ensemble retrace de façon riche la vie et la carrière de cet homme exceptionnel. Michallet Roger, section de Montpellier. Au Vercors le 15 mars 43 ; « préparateur en pharmacie, il est affecté à l’hôpital de St Martin en Vercors et ensuite à la grotte de La Luire. » Mouchet René, section de Grenoble. En Résistance le 9 juin 44, compagnie Brisac.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°115, nouvelle série, avril 2007
Décès, p.11. Danjou Jean, section de Valence. Arrivé en Vercors le 6 juin 44, affecté à la 1ère compagnie du 2ème bataillon des F.F.I. de la Drôme. A participé aux combats du Vercors jusqu’à la libération de Valence sous les ordres de Maisonny Roger.
Gathelier Pierre, section de Paris. Engagé au Vercors le 25 mai 44 ; 6ème B.C.A. Arrêté le 29 juillet et déporté.
Serme Jean, section Ben. Au Vercors le 6 juin 44, combats de Gigors et libération de Valence.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°114, nouvelle série, décembre 2006
Biographies d’Eugène Chavant et évènements du Vercors. Rubrique Cérémonies « Assemblée générale du 20 mai » ; 2 pages 2/3, allocutions de Daniel Huillier, président des Pionniers du Vercors et de Michel Destot, maire de Grenoble, p.5-6-7. L’occasion est l’inauguration d’une stèle à Eugène Chavant.
Décès, p.18-19. Rossetti Elie, section de Romans. En Résistance en 43 « chez les sapeurs- pompiers à Romans ». Rejoint le Vercors le 23 juin 1944, 11ème Cuir. 2ème escadron, capitaine Jury, libération de Romans.
Gaillard Camille, section de Romans. S’engage en mars 43 dans les groupes francs puis compagnie Goderville, cité pour sa conduite au combat de Saint Nizier ; combats de Corrençon et libération de Romans. Borel Marcel, section de Saint Jean-La Chapelle, inhumé à Saint Martin. En Résistance en septembre 43 avec le groupe franc de Louis Bouchier, transport d’armes après parachutage. En juin 44, affecté à la 4ème compagnie de Chasseurs Alpins du capitaine Goderville.
Bonthoux Alphonse, section de Saint Jean-La Chapelle. Entré en Résistance en septembre 43, groupe franc de Louis Bouchier. Affecté à la 4ème compagnie de Chasseurs Alpins, capitaine Goderville.
Maréchal Pierre, section de Saint Jean-La Chapelle. En Résistance en février 42 dans la région de Marseille. En Vercors, affecté au P.C. de Thivollet et au camp du capitaine Bourgeois, 1er escadron du 11ème Cuir.
Romanet Paul, section de Saint Jean-La Chapelle. En Résistance le 1er juillet 43. Affecté au P.C. civil.
Merriaux Louis, section de Lyon. « En Résistance en mars 43, affecté à la compagnie Philippe (camp 3) ». Rejoindra « le 12ème B.C.A. le 6 septembre 44 pour se mettre à la disposition du commandant Durieux ».
Choain Alfred, section de Grenoble. « Appartenant au réseau « Résistance Police », il monte au Vercors et c’est sous les ordres de Chavant qu’il est affecté à l’Etat-Major, 2ème bureau ».
Magnat Pierre, section de Villard, funérailles à Villard. « Entré en Résistance en juin 1943, c’est à Herbonnouze et à St. Julien en Vercors qu’il réceptionnait des parachutages. » A la mobilisation du Vercors, 5ème escadron du 11ème Cuir. Frère de Magnat Gérard fusillé le 14 août 44, cours Berriat et cousin de Henri Magnat ( ?) fusillé aux Jarrands le 31 juillet 44.
Pellat Félix, section de Villard. Entré en Vercors en novembre 43, affecté à la compagnie Philippe du 9 juin au 3 octobre 44.
Laroche Philippe, section d’Autrans. En Résistance en septembre 43, 6ème B.C.A., compagnie Duffau.
Bleicher Frédéric, section de Paris. « Entré en Résistance en 1940 », « contribue à la formation de la compagnie civile de Romans (capitaine Abel) ». Fourniture de faux papiers, parachutages, sabotages, libération de Romans. Salvy Georges, section Ben. En Résistance en août 43, compagnie Ben.
Mertenat Raymond, section de Monestier de Clermont. Né « dans le Jura suisse ». En Résistance depuis 43, compagnie civile du Trièves puis 6ème B.C.A.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°113, nouvelle série, avril 2006
Photo d’une ruine de Valchevrière. Couverture, photo noir et blanc pleine page légendée « Valchevrière Le village en ruines ». Pas de nom d’auteur.
Biographie d’Eugène Chavant. « Eugène Chavant. Le grand patron du Vercors » ; texte d’une page signé B.C., sans doute Bernadette Cavaz, p.1.
Décès, p.8. Hofman Edgar, « Coco », section de Grenoble. Réfractaire au S.T.O., résistance avec Henri Cocat. Puis compagnie Brisac, combats de Saint Nizier les 13 et 15 juin 44, dispersion à Pétouze, combats du Mont Noir les 24-26 juillet 44.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°112, nouvelle série, décembre 2005
Décès, p.16. Blanchard Jean, section de Valence. En Résistance en mars 43, C.5. Chef de groupe sous les ordres de Costa de Beauregard. Raillon Marcel, section de Valence. En Résistance en 43, suit des cours d’instruction d’armes, coups de main et ravitaillement des camps. Compagnie Abel, libération de Romans.
Becheras Marcel, en Résistance en 43, C.4 puis C.11 « il participa à tous les combats, de Cornouse et Herbonouse sous le commandement du lieutenant Henri, puis avec le lieutenant Joannès pour des sabotages ».
Maillot Pierre, « Bernard », section de Grenoble, « ancien commandant du Génie ».
Benistrand Albert, en Résistance en 1943, compagnie Dufau du 6ème B.C.A. Peyronnet Marcel, section de Villard « en Résistance en 1942, affecté en 44 à la Compagnie Goderville, 6ème B.C.A. » N.B. Est entré au C.2 début 1943, et certainement pas en 1942.
Hampart Pascal, en Résistance à 20 ans, le 1er septembre 43. Compagnie Fayard puis 11ème Cuir.
Riton Maurice, section de Saint Jean-La Chapelle. 11ème Cuir.
Guillet Aimé, entré en Résistance en février 43 ; activités clandestines dans la région de Saint Jean sous l’autorité de son beau-père, Benjamin Malossane. Agent de liaison, hébergement, ravitaillement des camps en vivres et en argent, diffusion de tracts. Le 9 juin 44, au P.C. civil du Vercors Sud avec Benjamin Malossane. Blessé lors d’un bombardement de Saint Jean le 29 juin 44.
Morin Albert Georges, en Résistance en janvier 43, « a servi d’agent de liaison entre maquis qu’il ravitaillait, en particulier ceux de Béguerre et Prégrandu. En janvier 44, participe à l’action contre le convoi venu à Rousset effectuer des représailles à la suite de l’attaque d’un véhicule allemand ».
Friol Roger, section de Saint Jean-La Chapelle. Compagnie Bourgeois. Gorce Maurice, en Résistance le 6 juin 44, « il était affecté à la 2ème section du lieutenant Henri Martin » de la compagnie Ben.
Scheuer Louis, en Résistance le 6 juin 44, « il était affecté à la 1ère section du lieutenant Lucien Micoud où il faisait partie du célèbre commando » de la Compagnie Ben.
Martin Aimé, entré en Résistance le 6 juin 44, « il était affecté à la 1ère section du lieutenant Lucien Micoud » de la compagnie Ben. Micoud Joseph, entré en Résistance le 9 juillet 44, « il était affecté à la 1ère section du lieutenant Lucien Micoud » de la compagnie Ben.
Salvy Georges, en Résistance le 6 juin 44, « il était affecté à la 2ème section du lieutenant Henri Martin » de la compagnie Ben.
Winter Anita, section de Paris. Infirmière à l’hôpital de Saint Martin, « là où étaient recueillis les blessés légers et les convalescents ». Arrêtée à la grotte de La Luire, déportée à Ravensbrück.
Brenier Pierre, section de Paris. « C’est en octobre 1944 qu’il est entré en Résistance et immédiatement affecté au groupe de résistance Nord du Vercors, 14ème B.C.A. Meffrey Victor, en Résistance en décembre 42 en Ardèche, formation et ravitaillement de camps ; dans la Résistance du Vercors en mars 44, affecté au secteur 4 en Isère.
Clet Joseph, réfractaire au S.T.O. depuis 43, Résistance du Vercors, coups de main avec l’Equipe Civile du Trièves. A l’A.S. en 44, 6ème B.C.A.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°111, nouvelle série, avril 2005
Inauguration du cimetière de Saint Nizier par le Général de Gaulle. Couverture, photo noir et blanc pleine page légendée « Inauguration par le Général De Gaulle du cimetière de Saint Nizier », pas de nom d’auteur. Chavant marche à la gauche de de Gaulle. N.B. Il est douteux que la légende de la photo soit exacte : d’après Gilles Vergnon, « Résistance dans le Vercors. Histoire et lieux de Mémoire », Glénat, la nécropole de Saint Nizier du Moucherotte a été « inaugurée le 27 juillet 1947 par François Mitterrand, alors ministre des Anciens combattants » (p.162).
Décès, p.11. Antonioli Georges, section de Saint Jean-La Chapelle. Sous les ordres du capitaine « Paquebot », aménagement du terrain de Vassieux, combat contre les planeurs. Fit partie du maquis de Beaufort sur Gervanne, ensuite au P.C. de Plan de Baix qui le dirige sur Omblèze sous les ordres du capitaine Méjean.
Girard-Carabin Robert, aux F.F.I. du 9 juin au 30 octobre 44.
Reynaud Louis, inhumé à Pont en Royans. Volontaire pour le Vercors en juin 44, compagnie Philippe.
Locatelli Guérino, D’abord compagnies civiles : transport d’armes et de matériel, coups de main. Dès la mobilisation du Vercors, compagnie Philippe.
Gardent Paul, le seul rescapé de l’attaque allemande à Malleval. Mort colonel.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°110, nouvelle série, décembre 2004
Décès, p.22. Bouvier Antony, section de Romans. Rejoint la Résistance le 6 juin 44, compagnie Goderville.
Campiglio Charles, section de Grenoble. « Est entré en Résistance le 14 mars 1943, à la Compagnie Goderville, 6ème B.C.A. ». Non : venu au C.2, copain de Marcel Peyronnet ; compagnie Goderville en juin 44.
Houdry Marcel, section de Grenoble. « A combattu au Vercors de 1943 à 1945 avec le 6ème B.C.A. ». Pas 1945, bien sûr ! « Il était au camp 5 sous les ordres du Général Costa de Beauregard ».
Fernandez Joseph, inhumé à Meylan. Compagnie Brisac : Saint Nizier, Bois Barbu, Valchevrière, Les Coulmes.
Ginsbourger René, section de Grenoble. Hôpital de Saint Martin.
Raoux Ludovic, section de Saint Jean-La Chapelle. 11ème Cuir.
Vacher Marcel, section d’Autrans.
Glénat Léon, section de Villard. Au Vercors en juin 43 ; compagnie Duffau, 6ème B.C.A.
Capt Marius, « Capin », section de Villard. Combats de Saint Nizier notamment.
Romana Maud, comtesse d’Argence, section de Paris. Infirmière à l’hôpital de Saint Martin, arrêtée à La Luire, déportée à Ravensbruck.
Brenier Georges, section de Paris. En Résistance en octobre 43, F.F.I. secteur A.S. de l’Isère et 11ème Cuir.
Guigue Georges. Au Vercors le 23 mai 43, 6ème B.C.A., compagnie Duffau.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°109, nouvelle série, avril 2004
Photo d’Eugène Chavant en Vercors. Rubrique Le mot du président ; photo d’Eugène Chavant ; pas de nom d’auteur ; légende « C’était notre patron…c’est toujours notre patron » ; p.1. C’est la célèbre photo souvent reproduite. Ce cadrage donne une idée du paysage derrière Chavant.
Décès, p.11-12. Sublet Gaston, section de Valence, compagnie Philippe. Razaire Louis, « Cigogne », section de Saint Jean-La Chapelle, entré en résistance le 17 juillet 1943 ; affecté le 6 juin 44 au 14ème B.C.A., P.C. au col de Godissard, commandant Fayard. Au 11ème Cuir. à la libération de Romans. Ruffier Fernand, section de Villard, « ancien de la Compagnie Duffaud. » Orcet Jean, section de Villard. Barnier Renée (Madame), veuve de Paul Barnier, tenaient l’hôtel-restaurant de la poste à Autrans. « A l’époque de la Résistance, c’était la mémé Barnier et c’était un peu le P.C. du C.3 ». Bonnard Marcel, de Villard. Allocution de Daniel Huillier, copain d’enfance : Marcel Bonnard rejoint le maquis en juin 44 ; après les évènements, rejoint l’équipe de Philippe Blanc pour relever les corps.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°108, nouvelle série, novembre 2003
Décès, p.18-19-20 Vincent-Martin Léon, section d’Autrans-Méaudre. Dès sa démobilisation début 41, se met à la disposition de la Résistance. En 43, combats, sabotages, ravitaillement des camps. Combat de Saint Nizier. Dentella François, funérailles à Porcieux-Amblagnieu. Membre du C.5. Beschet Jean, section de Monestier. Monin René, section de Monestier. Dulieu Lucien, section de Saint Jean-La Chapelle, compagnie Fayard. Girodin André, section de Saint Jean-La Chapelle. S’engage à 17 ans en juin 43 dans la Résistance. Dans le Génie à Saint Agnan, combats de Vassieux. Libération de Grenoble. Thomas Roger, section de Saint Jean-La Chapelle. Au service de la Résistance en mars 44, compagnie Fayard. Arrêté en juillet 44, envoyé en camp. Estassy Marc, section de Saint Jean-La Chapelle ; « dès 1942 avec son père et ses frères transportait les maquisards qui rejoignaient le C.3 à Méaudre. » Echappe en 43 aux Italiens ; avec Thivollet à Saint Agnan en juillet 44. Coups de main avec le lieutenant Raymond Rose. A noter qu’en 1942, le C.3 n’est pas encore constitué. Pouchot-Rouge-Blanc René, inhumé à Sassenage. En Résistance en 43, compagnie Brisac. Rivoire Roger, de Montbonnot. Au Vercors en juin 44, compagnie Philippe. Leleux André, section de Grenoble. Au Vercors en juin 44, compagnie Hardy, combat jusqu’à la libération de Valence. Belot Pierre, section de Grenoble. Compagnie civile de Villard en décembre 42 avec son patron Victor Huillier. Compagnie Brisac, combats de Saint Nizier. Puis les 21-22-23 juillet 44, secteur du col du Rousset puis les Jarrands. Libération de Lyon avec le 6ème B.C.A. Guillot-Patrique André, section de Villard. D’abord groupe Chavant jusqu’en janvier 44 pour ravitailler les camps. Puis groupe franc de Georges Ravinet, parachutages de Saint Martin. Puis compagnie Philippe, combats des Ecouges, de Pont Chabert et du col de Romeyer.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n° 107, nouvelle série, avril 2003
Une stèle en forêt de Lente à la mémoire d’Alexis Vert et Henri Lugan. Rubrique La vie des Sections ; « Section Villard de Lans. Une nouvelle stèle à la Sapine en Forêt de Lente. » ; court texte et photo de la stèle. Il y a eu pendant longtemps sur cet emplacement une croix de bois porteuse d’une petite plaque métallique avec les lettres au poinçon. Ces deux jeunes Villardiens ont été tués par une patrouille.
Décès, p.11-12. Michaud Roger, section de Lyon. A « assisté à l’arrivée des planeurs le 21 juillet 44. » Rambaudi Henri, section de Lyon, l’un des derniers de la compagnie Chabal. Pellat Gaston, section de Montpellier, ancien du 11ème Cuir. Collavet Albert, section de Grenoble, compagnie Philippe. Ripert Roger, section de Grenoble. Arnaud André, section d’Autrans. Au Vercors depuis mai 43, « il participa à tous les combats, St Nizier et jusqu’à la libération de Lyon ».
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°106, nouvelle série, novembre 2002
Appel à un regroupement des associations d’anciens du Vercors. Rubrique Informations ; « Paru dans le Dauphiné Libéré du 21 janvier 2002, édition de Romans ; il nous est paru souhaitable après de judicieuses réflexions, d’en informer l’ensemble des Pionniers avec des réponses à quelques questions » ; texte 1⁄2 page signé La rédaction (avec l’accord du Conseil d’Administration) ; 1⁄4 de page de notes en italique ; p.6. Il n’apparaît pas clairement si le texte est celui du Dauphiné Libéré ou sa reprise commentée par la rédaction du bulletin des Pionniers. La section de Romans demande le regroupement des Pionniers, de l’Amicale du 11ème Cuir. et de Maquisards Combattants et Résistants. Des divergences entre la section de Romans et le bureau sont signalées.
Photo de La Chapelle avant la reconstruction. Photo pleine page légendée « La Chapelle-En-Vercors. La place de la Fontaine aux Ours avant la reconstruction. » ; pas de nom d’auteur ; p.7. Cette photo est précédemment parue en couverture du N°34 du bulletin. La fontaine, une femme, un homme, un chien, des bâtiments en bois, sans doute logements provisoires, un chariot cassé.
Evocation par Alain Le Ray de : l’explosion du Polygone à Grenoble, la Saint Barthélémy grenobloise, Albert Reynier, Pierre Flaureau, le rôle des femmes. Rubrique Cérémonies ; 2 pages 1/3 de texte dont la plus grande partie est consacrée à une allocution de Le Ray lors du 50ème anniversaire de la libération de Grenoble, le reste étant occupé par une liste des victimes de la Saint Barthélémy. Précision habituelle d’Alain Le Ray qui rappelle ici l’essentiel de son sujet dont les noms des principaux acteurs.
Décès, p.17-18-19. Féreyre Georges, ancien président national. Rallie l’A.S. de l’Isère en 43 ; coups de main avec le groupe franc de Romans ; en juin 44, compagnie Philippe puis 11ème Cuir , libération de Romans et Lyon. Ravix André, section de Villard. Dans la Résistance en 42 ; compagnie Philippe. Fanjas Marcel, section d’Autrans-Méaudre. Dans la Résistance en 1943. Compagnie Philippe ; «participa à tous les combats. Méaudre, St Nizier, St Martin en Vercors, Rencurel, et bien d’autres ». Faisy Jacques, section d’Autrans-Méaudre, ancien du C.1. Weyland René, « Weygand », décédé au Luxembourg, ancien du C.3. Rebatel Martial, section de Grenoble. A combattu à Vassieux. Métral Charles, dans la Résistance en mai 43 « au maquis d’Autrans » ; installation du camp de Malleval en septembre ; agent de liaison avec le secteur 3 ; en mars 44, fait partie « du groupe Thivollet et continue en juin sous le commandement du colonel Hervieux. » Cavalie Edouard, au Vercors en juin 44, au C.13 puis rejoint ensuite le C.11 « sous les ordres du capt Roudet, et Grange ». Combats du Vercors, de Beaurepaire, libération de Lyon. Chaix Jacques, en Résistance en 43, maquis de la Drôme, combats de Chamaloc sous les ordres du colonel Mousset, combats du Trièves et de Valbonnais « après le pas de Chabrinel avec la Cie Adrian ». Lombard Maurice, section Ben. Rejoint la 6ème compagnie à 18 ans, participe à tous les combats. Palma Ange rejoint le 6 juin 44 la 6ème compagnie Ben, affecté à la 1ère section du lieutenant Micoud, participe à tous les combats. Biossat Max, section de Valence ; agent de liaison en juin 44 à La Balme de Rencurel. Massy Philippe en Résistance fin 43, rescapé de Malleval. Costa de St Genix de Beauregard Roland, capitaine en juin 44, combats de Saint Nizier, La Croix Perrin, Autrans. Arnaud André, voir N°107.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°105, nouvelle série, avril 2002
Décès, p.10-11. Desroches Marius, section de Grenoble. Grassi Antoine, « Lolo », obsèques à Annecy. Groupe franc de Villard (ravitaillement, renseignement). Warnant Robert. A combattu en Vercors avec le groupe Vallier. Rolland Charles. Au Vercors en juin 44, affecté au 11ème Cuir. Lavercier Georges. « Arrivé au Vercors en août 44. Affecté au camp des Ecouges et La Molière ». Magnat Robert. 11ème Cuir sous les ordres du commandant Thivollet. Fabri Santé. Au C.18 (Hardy). Contat Jean, section d’Autrans-Méaudre. Audemard René. Au Vercors en 1943, au C.3. Fridman Albert. Très tôt sur le Vercors, au C.3. Un temps chef du C.7 puis au C.5 avec lequel il fait toute la campagne.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n° 104, nouvelle série, novembre 2001
Parcours de 4 résistants : Dumas, Renn, Michaud, Dufeu. Rubrique La vie des sections ; « Section Jeune. Rencontre avec « les Anciens » » ; texte 1 page 1⁄2 ; p.4-5. Des anciens viennent témoigner devant les plus jeunes. Dumas : dans la Résistance à Lyon puis en Vercors le 6 juin 44. Saint Martin puis section auto transport à Saint Agnan. Renn : Polonais, lycée de Villard. Départ en juillet 44 pour Vassieux, travail au terrain d’aviation. Michaud : rejoint La Rochette sur Crest ; combat de Vaunaveys-La Rochette puis gorges d’Omblèze. Dufeu : rejoint La Matrassière, agent de liaison jusqu’au 18 mars 1944, jour de l’attaque, puis repart.
Décès, p.15-16. Lombard Maurice, tous les combats de la compagnie Ben. Ageron Gilbert, parc auto de La Chapelle. Gaïa Vincent, camp d’Ambel en 43 puis compagnie Philippe en juin 44. Bourne-Castel André, « Creuze », résistant à Pont en Royans dès 42, rejoint le camp d’Ambel en avril 43 puis la compagnie Fayard en juin 44. Perazio Jean, résistant de la première heure, compagnie Abel en juin 44. Lahmery Charles, « Bozambo », un court texte signé La rédaction qui ne donne pas d’indication sur ce résistant d’abord adjoint de Geyer qui, après le départ de son chef en Vercors, restera dans les Chambarans avec un maquis. Guichard Camille, compagnie Abel en juin 44, prisonnier à Iseron le 27 juillet 44, rapatrié le 1er juin 45. Tortel Roger. Déserte le S.T.O. pour rejoindre la compagnie Pons. Martin René, compagnie du Génie en juin 44. Rey Joseph, section de Romans. Costet André, « Comte », maquis d’Autrans. Chabert Emile, section d’Autrans-Méaudre. Jansen Paul, Lorrain, délégué à la Maison des Jeunes de Romans. Rejoint le Vercors avec des jeunes de la Maison, commande une section de la compagnie Daniel à Presle.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°103, nouvelle série, mai 2001
Engagement au Vercors de Robert Pitoulard. Rubrique La vie des sections ; « Section « Jeune » Compte-rendu de l’assemblée générale du 2/12/2000 » ; texte 1 page ; p.4-5. Un texte de cette nature semble étrange dans le compte-rendu de l’A.G. d’une section mais l’ordre du jour étant épuisé, Robert Pitoulard raconte son parcours au Vercors : dissolution du 6ème B.C.A., création de la section Chabal, combat de Saint Nizier, la section devient compagnie, Valchevrière, au-dessus du col de La Chau jusqu’au 14 août. Voir des témoignages dans ce cadre dans le N°104.
Mort de 4 maquisards du C.5 le 9 mars 1944 à Beauregard-Barret.
Rubrique Cérémonies ; « Beauregard-Baret le 31 mars 2001. Extrait du discours de Jean Brunet » ; texte 1⁄2 page ; p.14. C’est un récit sommaire de la fin de Jean-Marie Ruettard, Marcel Bilcke, Marc Broyer, Florentin Priam du C.5.
Décès, p.16. Croibier-Muscat Anthelme : le décès est simplement signalé. Montabon Alfred, « Frédo », clandestin dès 43, en 44 combat à Saint Nizier avec la compagnie Brisac puis sous les ordres du lieutenant Morineaux, « en mission au Vercors » : guérilla en partie nord, vallée du Rhône, Valchevrière, Romeyer jusqu’à Lyon. Glénat Gaston, section de Villard. Ludmer Georges. Dans la Résistance depuis 1943, membre du service de santé, notamment à l’hôpital de Saint Martin. Obsèques au Père Lachaise. Tisseron Max, obsèques à Alboussière (07). Très tôt dans le Vercors, compagnie Fayard.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n° 102, nouvelle série, novembre 2000
Calvaire et mort de Jean Rousset à l’hôpital de Die le 21 juillet 1944. Rubrique Cérémonies ; « Gigors le 27 juillet 2000 Discours André Petit » ; 1⁄2 page ; p.9. Ce maquisard de la compagnie Ben, blessé, soigné à l’hôpital de Die, est pris, frappé et tué.
Décès, p.18. Bertrand René, président de la section de Romans-Bourg de Péage. Pas d’indication sur le parcours résistant. Drogue Léon. Section de Romans-Bourg de Péage. Pas d’indication sur le passé résistant. Chapon Léon, ancien de la compagnie Piron. Buisson Marie-Louise, section Autrans-Méaudre. Agent de liaison avec le C.3 et le C.5 ; cartes d’alimentation et faux papiers ; au moment des combats, agent de liaison et de renseignement, ravitaillement des maquisards pourchassés. Condamin Claude, « Hardi », C.3. Bonnet Henri, au Vercors en juin 44, compagnie Fayard, section Lelard. Odeyer Marcel, Pionnier semble-t-il mais pas d’indication de parcours. Baffert Maurice, compagnie Fayard. Mussigmann Pierre, vivait à Nyons. Pas d’indication sur le parcours résistant. Gaude Roger, ancien du camp de Malleval. Saint Nizier, Herbouilly, Valchevrière. Fantin Guy, incorporé en juin 44, compagnie Brisac. Combats de Saint Nizier et des Ecouges. Libération de Lyon. Allard Pierre, incorporé en juin 44 sous les ordres du capitaine Hardy.
Evocation de la grotte de La Luire. « La mémoire du Vercors » ; texte 1⁄2 page signée Le secrétariat ; p.20. Prenant comme base la tragédie de La Luire, le texte appelle à parler, contre l’oubli.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°101, nouvelle série, mai 2000
Décès, p.16. Avenas Charles, section Ben. Avait rejoint la compagnie le 10 juillet 44, affecté à la 2ème section. Borres Martin, section de Grenoble. En résistance début janvier 44, affecté à la compagnie Thivollet. A participé jusqu’en septembre 44 à toutes les opérations dans lesquelles son unité a été engagée. Evesque Marcel. Sergent-chef au 6ème B.C.A., monté au Vercors en juillet 44, dirigé à la compagnie Chabal, y termine sa campagne comme adjudant-chef. Moulin Marcel. Le 22 juin 44, avec le maquis Perrin, combat à Combovin. Robert Jules. Pas d’indications sur son parcours.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°100, nouvelle série, novembre 1999
Détails sur la libération de Valence. « Un épisode de la libération de Valence par Jacques Isnard, président de la section « Ben ». Quelques lignes p.23 dans la rubrique Divers. Le 31 août 1944, une bouteille d’armagnac est trouvée dans le caisson d’un canon de 105.
Décès, p.24. Clair René, section Ben. Etait à la 3ème section, lieutenant Laurent. Deshormière Joseph, section de Romans. Andéol Gustave, section de Romans. Rochas René, section de Romans. Magana Lucien, section de Romans. Chapus André-Jean, section de Romans, ancien chef de gare de Romans. Giraud Henri, le pilote des glaciers, ancien chef-adjoint du C.7 en 1943. Plus tard, a rejoint la Chartreuse. Malapert de Bazentin Bernard. Arrive au Vercors le 17 juillet 1944. Affecté au 11ème Cuir. Jullien Pierre, section d’Autrans-Méaudre. Mitron du C.3. Sourcis Michel, à Plouha (Bretagne). Ancien du C.3. Ragache Georges, section d’Autrans. Inhumé à La Tronche.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n° 99, nouvelle série, mai 1999
Eclairages sur la Résistance à Méaudre et Villard. « Devoir de mémoire (Pionniers du Vercors – Section Autrans – Méaudre) ; « La Résistance à Méaudre » ; texte 1 page ; (Renseignements recueillis auprès de Léon Vincent-Martin par André Arnaud et Jean Contat) ; p.14. Contacts dès juin 42 avec la Résistance à Villard ; vue sommaire de la formation du C.3 puis du C.5 ; des ennuis avec les Italiens ; les groupes civils de Méaudre et leurs membres ; le groupe franc de Villard, ses membres (dont Paul Fustinoni, « Charipe », et non Fustinoli) ; ses actes, dont la sécurité de la réunion Monaco le 25 janvier 44 et le retour des corps d’Henri Tarze et Jean Bocq par Georges Ravinet. Les listes de membres comme ici sont toujours précieuses.
Décès, p.15. Mourgues Jean, «Capitaine Julien » , section de Valence, ancien commissaire – adjoint à Valence, rejoint le maquis fin 1943. Bordenave André, « Duffau », décédé à Bayonne. Desthieux Claude, section de Lyon, en clandestinité en 42, à Saint-Ange début 43, au C.7 le 3 avril puis à Vassieux le 10 mai. Gachet René, section de Monestier de Clermont. Au Vercors le 9 juin 44, installation le lendemain au camp de Rey Bouzou ; tireur au F.M. Espinas Elie, section Ben. « Affecté à la deuxième section il n’a rejoint que le 19 août 1944 ». Sotty François, avait combattu avec Albert Darier à Mens.
Suite des souvenirs de Marc Serratrice sur le C.3. « De Marc Serratrice. Histoire du camp 3 : – Autrans. Maquis du Vercors (1943-1944) ». « VIII – VERS LA LIBERATION » ; « Les maquisards du Vercors ressurgissent de l’ombre, 22 août 1944. » ; « La libération de Lyon, 2 septembre 1944 » ; « IX – LE TEMPS DE LA SEPARATION » ; « Annexe 1. Les membres du C.3 » ; « Annexe II » ; « Annexe III. Liste des membres de l’équipe civile d’Autrans appartenant à la Résistance Vercors. Membres dirigeant l’équipe civile d’Autrans. » ; « Annexe IV. Groupes civils de Méaudre. » ; 4 pages ; 2 photos, dont une des chefs Roméo Secchi, « Robert » et Pierre Bacus, « Boby » ; p.17 à 20. Cet excellent témoignage se termine ici. On pourra comparer les listes des groupes civils de Méaudre à celles qui sont publiées dans ce même numéro, p.14.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n° 98, nouvelle série, novembre 1998
La compagnie Daniel : éléments de son itinéraire. Rubrique La vie des sections ; « Romans » ; texte 1⁄2 page signé Le secrétariat ; p.2. Evocation de la compagnie à l’occasion de l’inauguration d’une place à Presles.
Malleval : évènements du 29 juillet 1944 au Champ des Belles. Rubrique La vie des sections ; « Romans » ; texte 1/3 de page signé Le secrétariat ; p.2. Inauguration de la stèle à Jean Cheval, Camille Lacour, Maxime Mayet, Félix Tonneau : pas de récit des évènements, une allusion à la sépulture provisoire.
Compagnie Ben : parcours de 4 de ses membres. Rubrique La vie des sections ; « Ben. Distinctions à la Compagnie » ; texte 1⁄2 page signé Le secrétariat ; p.6. A l’occasion de remises de décorations, sont sommairement expliqués les parcours d’Edmond Boissier, Gabriel Micoud, Pierre Tariotte, Maurice Lombard.
Quelques avis concernant l’association Lassalle. « Compte-rendu du 54ème congrès national. Samedi 16 mai à Grenoble. Palais des Sports » ; 7 pages 1⁄2 dont une à propos de l’association Lassalle signé Le secrétariat ; photos de ta tribune et de l’assistance ; p.10 à 17. Le sujet est abrdé suite à une question écrite de la section de Romans. Prennent la parole Georges Féreyre, président, René Cluze, Jean Chapus, Francis Cammaerts, Alain Le Ray.
Considérations d’Alain Le Ray sur le Vercors résistant. Rubrique Cérémonies ; « 54ème anniversaire des combats du Vercors. Vassieux en Vercors. 21 juillet 1998 » ; sous-titre « 21 juillet 44 » ; texte de la prise de parole de Le Ray, une page 3⁄4 ; p.21-22. Le Ray se place d’entrée dans la position qui était la sienne le 21 juillet 44 : en Oisans, chef des F.F.I. de l’Isère ; il signale sa présence à Saint Martin le 14 juillet 44 avec deux membres du C.D.L.N. de l’Isère, Roger Bonnamy (M.U.R.) et Georges Cabane (Front National) ; gravité de la situation militaire ; maigre diversion des F.F.I. de l’Isère ; le Plan Montagnard ; Chavant à Alger ; le 6 juin et les messages ; mobilisation du Vercors ; il manquait une « flotte aérienne de transport et de protection », dit Le Ray, que seuls les Alliés pouvaient fournir, or les têtes de pont lointaines ne les intéressaient pas ; à quoi a servi le Vercors.
Décès, p.27. Sergent Emile, rescapé de Malleval, obsèques à Veurey-Voroize. Ysard Georges, section de Romans-Bourg de Péage, compagnie Daniel. Perret Paul, « Pely », section d’Autrans-Méaudre. Decoux Aimée, à La Forteresse. Aide au printemps 44 aux maquisards du C.3 repliés à La Forteresse. Nal Antoine, « Tonio », section de Lyon, vivait dans le sud de la Drôme. Ancien du C.18. Lamoure Jacques, compagnie Philippe, Vassieux. A peint 115 toiles, « puisées aux sources de la résistance » ; fondateur de la Maison du Patrimoine de Villard. Pommier Jean, section de Valence. Dans la Résistance avec Malossanne, Manoury, Chambrier (« Bagnole ») à Saint Jean en Royans ; compagnie Fayard.
Suite des souvenirs de Marc Serratrice sur le C.3. « De Marc Serratrice. Histoire du camp 3 : – Autrans. Maquis du Vercors (1943-1944) ». Sous-titres : « La grande offensive allemande, 21 juillet 1944 » ; « L’ordre de dispersion. Les clapiers de La Sure » ; « Plénouze. Le débarquement en Provence . 15 août 1944 » ; p.29 à 32 (à suivre).
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n° 97, nouvelle série, mai 1998
Suite des souvenirs de Marc Serratrice sur le C.3. « De Marc Serratrice. Histoire du camp 3 : – Autrans. Maquis du Vercors (1943-1944) ». Sous-titres : « Le répit » ; « Un 14 juillet spectaculaire » ; une photo (baraque de Gève sous la neige, semble-t-il) ; p.14-15-16 (à suivre).
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°96, nouvelle série, novembre 1997
Résumé sommaire des évènements par Georges Féreyre. Rubrique Cérémonies ; « St Nizier du Moucherotte – 15 juin 1997 » ; texte 1⁄2 page ; photo de dépôt de gerbe ; p.6. C’est une allocution qui, bien que très courte, comporte des affirmations contestables.
Evocation du Vercors résistant par Alain Le Ray. « Compte-rendu du congrès à Autrans du 17 mai 1997 » ; l’évocation tient environ 1⁄4 de page ; p.10-11. Parfois, Alain Le Ray est cité, parfois ses propos sont interprétés. Il donne brièvement son sentiment sur la Résistance en Vercors.
Hommage à Paul Borel. « Compte-rendu du congrès à Autrans du 17 mai 1997 » ; environ 1⁄4 de page de texte ; photo ; p.11. Il s’agit de la remise de la médaille militaire à Paul Borel et d’une allocution du Président Féreyre.
Décès, p.13. Coulet Marcel, section de Valence. Blessé lors de l’attaque de Combovin, hôpital de Saint Martin, La Luire. Caché à peu de distance, échappe au massacre. Après la dispersion, continue le lutte autour du Vercors. Griat Paul, section d’Autrans-Méaudre. Bourne-Chastel, « Ploc », section d’Autrans-Méaudre. Ancien du C.3. Fayollat Alexandre, section d’Autrans-Méaudre. Barry Georges, section de Lyon. Jasserand Louis, obsèques à Grenoble. Ancien du C.5, a participé à toutes les actions du camp. Dussert Francis, section de Lyon, ancien du C.5. Du Pouget de Nadaillac Jean François, contact d’abord avec Descour puis de Virieu puis, en 44, Huet. Au 3ème bureau. Après juillet 44, rejoint Grenoble puis Lyon. Morel Joannès, section de Romans-Bourg de Péage. Israël Dominique, section de Romans-Bourg de Péage. Frère d’Israël Armand, tué à Saint Nizier. Trouiller Robert-Henri, section de Romans-Bourg de Péage. Monin Henri, section de Romans-Bourg de Péage, « instructeur dans le maquis du Vercors ». Rey Paul, section de Romans-Bourg de Péage. Brun Georges, section de Saint Jean en Royans. Zarzozo Marius, section de Saint Jean en Royans, ancien du groupe franc de Louis Bouchier et de la compagnie Fayard. Alvo Ruben, section de Paris, obsèques au cimetière de Bagneux.Dans la résistance fin 43. « Incorporé à la compagnie Goderville sous les ordres du lieutenant L. Bouchier » puis 6ème B.C.A. sous les ordres du Commandant Costa de Beauregard, libération de Lyon. Daspres Lucien, participe à tous les combats de la 6ème compagnie Ben du 2ème bataillon de l’armée secrète. Jarand Albert, section de La Chapelle. Agent de liaison moto, contacts entre les chefs et avec le Diois. Riffard Georges, ancien de la compagnie Chabal et du 6ème B.C.A.
Deux poèmes d’une jeune fille sur le Vercors. « Deux poèmes pour la Résistance » ; « La Résistance continue d’inspirer les écrivains, même en herbe » ; deux poèmes de Julie Annoi, première du concours départemental du Var de la Résistance et de la Déportation ; « Elle avait 25 ans » et « Vercors martyr » ; p.18. Le premier de ces poèmes, consacré à Odette Malossane, est particulièrement touchant.
Suite des souvenirs de Marc Serratrice sur le C.3. « De Marc Serratrice. Histoire du camp 3 : – Autrans. Maquis du Vercors (1943-1944) ». Sous-titres : « L’attaque des miliciens. 1er mai 1944 » ; « VI – LE RETOUR DANS LE VERCORS » ; « De La Forteresse au pas de la Clé, le chemin est long. Mai 1944 » ; « Les Carteaux. Deuxième édition. Mai 1944 » ; « VII – LA BATAILLE DU VERCORS » ; « Le Vercors verrouille, on mobilise. juin 1944 » ; « Les combats de Saint Nizier. 13 -15 juin 1944 » ; 2 photos, une à La Forteresse, une aux Carteaux ; p.21 à 24 (à suivre).
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n° 95, nouvelle série, mai 1997
Un ancien de la compagnie Ben : André Petit. « Ben : André Petit » ; texte 1⁄4 de page, photo ; p.8. Court article suite à une remise de décoration. Bref rappel de l’histoire de la compagnie.
André Pecquet est décédé ; son action en Vercors. Rubrique Peines ; « André Pecquet. Un Américain ami de la France » ; une page de texte non signé ; une photo ; p.15. Il n’est pas courant qu’un décès suscite un article de cette dimension et de cette précision. Son propos dépasse, sans les oublier, la personnalité et le travail de « Paray » en Vercors pour évoquer les missions interalliées, les radios, la dispersion, pour n’en citer que l’essentiel.
Décès, p.20. Gardette René, « Dudulle », section Autrans-Méaudre. Au C.3 et au C.5, sous les ordres de Costa de Beauregard. Seyve René, section de Montpellier, obsèques à Rochefort-Samson. Bourchanin Marius, section de Romans, ancien de la compagnie Daniel. Noaro Denise, section de Villard. Callet Charles, section de Villard, inhumé à Rencurel. 6ème B.C.A., compagnie Duffau. Prisonnier en juillet 44, emmené en Italie, revenu en 45. Ollat Aimé, section de Saint Jean en Royans. Chef du corps-franc de Saint Jean, auteur de raids pour ravitailler le maquis avec ses fidèles « Charipe » et « Féne ».
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°94, nouvelle série, novembre 1996
Biographie d’Alain Le Ray. Rubrique Distinctions « Alain Le Ray, général de corps d’armée (C.R.), président d’honneur de notre association, vien d’être élevé à la dignité de grand-croix dans l’ordre national de la Légion d’honneur. » ; photo de Jacques Chirac remettant la décoration ; les étapes de la vie d’Alain Le Ray ; p.5.
Historique des radios par Robert Bennes, complément Albert Darier. Rubrique Pages d’Histoire ; « Voici la vérité » ; « Les radios du Vercors 1943-1944 » ; 2 pages 3/4 de texte signé Mars 1995, R. Bennes ; Sous-titre « Centre de transmissions radio de La Britière » ; 3/4 de page de texte signé R. Bennes ; « Note sur les radios » par Albert Darier ; 1/3 de page de texte ; fac-similé de la liste des radios sous leur pseudonyme ; p.8-9-10-11-12. « Les radios du Vercors » : en relativement peu de texte, un tableau précis et détaillé des divers lieux d’implantation des radios, des opérateurs et de leur devenir lors de la dispersion. « Centre de transmissions radio de La Britière » : quelques précisions supplémentaires. « Note sur les radios » : Albert Darier met un état-civil sur les pseudos du fac- similé de la liste établie en juin 44 par Robert Bennes.
Suite des souvenirs de Marc Serratrice sur le C.3. « De Marc Serratrice. Histoire du camp 3 – Autrans. Maquis du Vercors (1943-1944) ». Sous-titres : « L’expédition à Saint Martin en Vercors » ; « Un avion s’écrase au pas de la Clé. Février 1944 » ; « Exercices militaires… et intellectuels » ; « V – LE MAQUIS DANS LA VALLEE » ; « Alerte générale. On quitte le Vercors. Mars 1944 » ; « La vie du C.3 à La Forteresse. Nouvelle clandestinité. Avril 1944 » ; 5 pages de texte ; (à suivre) ; deux photos légendées, Gèves et La Forteresse ; p.15 à 19.
Décès, p.20. Gusmini Louis, section Autrans-Méaudre, pas d’indication d’appartenance aux Pionniers. Imbert-Bouchard (Madame), section Autrans-Méaudre, obsèques à Voiron, pas d’indication d’appartenance aux Pionniers. Mathieu Paul, section de La Chapelle. Laroche René, section de Romans. Magnat Auguste, section Romans. Compagnie Wolf à La Balme de Rencurel. Fustinoni Paul, section de Saint Jean en Royans. Dans la Résistance en 1942 sous les ordres de Berthet et Malossane. Réfractaire au S.T.O. en mars 43, rejoint le camp de la Ragnole (sans doute Laragnole, Montagne de Musan). Groupe franc Bouchier jusqu’en avril 44. Poursuivi par la milice, se réfugie en Savoie puis revient au Vercors comme garde du corps de Chavant. Blessé à Saint Nizier, combat à Herbouilly. Prise de Romans et Bourg de Péage. Bouchier Paul, incinération à Valence. Frère de Loulou Bouchier, aux côtés de son frère en Vercors.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°93, nouvelle série, juillet 1996
Photo de l’église de Vassieux en 1944. Photo de l’église détruite, clocher debout, sans son toit ; légende « 1944. L’église de Vassieux » ; p.5.
Suite des souvenirs de Marc Serratrice sur le C.3. « De Marc Serratrice. Histoire du camp 3 – Autrans. Maquis du Vercors (1943-1944) » ; sous-titres : « Les relations du C.3 avec Autrans » ; « Noël au maquis » ; « IV. CAMPAGNE D’HIVER » ; « Un mois de janvier meurtrier dans le Sud-Vercors : janvier 1944 » ; « Coup de main sur les P.T.T. à Grenoble .» ; « La visite d’une mission anglaise à Gèves. » ; (à suivre) ; p.13-14-15.
Décès, p.16. Nopre André, obsèques en Lorraine, à Abreschviller. Avec son camarade Paradeis Pierre, section des jeunes de la Maison des Jeunes de Romans. A pris le maquis en toute conscience ( texte de Paul Jansen). Pupin Gaston, cérémonie au temple de Mens. En résistance à 19 ans. Pas de l’Aiguille. Martin-Dhermont Emile, « Mimi ». Chantiers de jeunesse en 1941. Résistance en novembre 43, équipes civiles du secteur 4 de l’A.S. Transport d’armes. Le 6 juin 44, rejoint le camp de Font Rousse, compagnie du Trièves, section Jean Beschet ; activités d’entraînement de la section jusqu’au 3 juillet 44. Combats au col de l’Allimas. Organisation de la défense des pas de l’est, pas de la Ville. Tepper Joseph, inhumé à Bagneux. Service de santé du Vercors, hôpital de Saint Martin. Bollignière Marcel, section de Paris, inhumé à Louviers. Erratum : voir N°92, décès sans nom. Castagnoli René ; funérailles au Chevalon de Voreppe ; C.5.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°92, nouvelle série, janvier 1996
Jean Chapus père, chef de gare de Romans et résistant. Rubrique Vie des sections ; « Romans – Bourg de Péage » ; sous-titre « A la gloire de mon père » ; un article en forme d’énumération signé Jean Chapus fils ; photo de Jean Chapus en uniforme avec décorations ; p.4. Sous le pseudonyme de « Capitaine Régis 78.02 », Jean Chapus participe à la Résistance de plusieurs façons : formation de la compagnie de René Piron, « Daniel », parachutage du 24 avril 44 à Chanos-Curson, enlèvement de la section Jacquelin dans les Coulmes le 10 août 44. Une biographie impressionnante.
Suite des souvenirs de Marc Serratrice sur le C.3. « De Marc Serratrice. Histoire du camp 3 – Autrans. Maquis du Vercors (1943-1944) » ; sous-titres : « Les feuilles d’automne – Les premiers coups de main », « Une mission nocturne peu banale », « III – GEVES », « Les préparatifs de l’installation à Gèves – octobre 1943 », « Le premier parachutage – Arbounouse, novembre 1943 », « La vie du C.3 à la maison forestière de Gèves », (à suivre) ; p.9 à 12.
Décès, p.14 à 16. Fayollat Ferdinand, section d’Autrans-Méaudre. Honoré, section de Grenoble. Allocution de Daniel Huillier. Rejoint le Vercors en Mars 1943 ; compagnie Brisac, lieutenant Guillet ; Saint Nizier les 13-15 juin 44 ; La Croix Perrin ; Valchevrière. Avec le lieutenant Morinaux, « Bateau », guérilla sur le Vercors et dans la vallée du Rhône ; libération de Lyon. Rangheard Pierre, section de Lyon. Allocution d’Anthelme Croibier-Muscat. Le 6 juin 44, tout le groupe A.S. de Lyon, sous les ordres de Rangheard, Lucas et Beauchamp, rejoint le Vercors et constitue la section transport autos aux Brunets, à Saint Agnan. L’un des artisans de l’enlèvement des tirailleurs sénégalais le 23 juin 44. Présent avec son groupe de transport à la libération de Lyon dès le 2 septembre 44. Orler François, section de Mens, rescapé du pas de l’Aiguille. Libération de Grenoble, Lyon, campagne de Maurienne avec le 6ème B.C.A. ? pas de nom : section de Paris. Curieusement, identité non donnée. Voir décès du bulletin N°93 (Erratum). Gautron Albert, section de Romans-Bourg de Péage, compagnie Abel. Plaindoux Emile, enterré à Saint Vincent La Commanderie ; compagnie Abel. René Michel, de Saint Laurent en Royans. En Vercors en mars 43 ; section d’atterrissage et parachutage ; ravitaillement du C.4 à Darbounouse, rattaché en juin 44 à la compagnie Goderville (6ème B.C.A., section nord Vercors) Démobilisé le 31 juillet. Participation à de nombreux coups de main. Elio Séno, de Saint Mathieu de Tréviers. Au Vercors de mars à août 44. Chauvin Maurice né à Beaumont lès Valence. Archinard Yves, obsèques à Bésayes. Rejoint le Vercors très jeune, compagnie Abel, La Balme de Rencurel.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°91, nouvelle série, octobre 1995
Questions concernant les nécropoles et les sépultures. « Compte-rendu du conseil d’administration du 23 mars 1995 » ; sous-titres concernés : « Dossiers Ulmann et Cathala », « Affaire Katz » ; p.5. Il s’agit de : demande d’ensevelissement et de remplacement de croix par stèle israélite.
Entraînement d’un régiment de parachutistes pour éventuellement le Vercors. « Parachutages envisagés sur le Vercors en 1944. Entraînement du 1er R.C.P. devant venir renforcer le Vercors » ; sous-titre : « Notre départ est imminent » ; deux photos légendées « Le 1er R.C.P. défile dans les rues d’Alger » et « L’entraînement en montagne, à Tikjda, du commando » ; texte 1⁄2 page non signé ; p.9. Il est principalement question de l’entraînement de l’unité. Une opération en Vercors est envisagée mais pas aussi nettement que dans le titre.
Le travail des infirmières. « Cinquantenaire de la libération des camps de concentration » ; un chapeau précisant de qui vient le texte et pourquoi ; texte signé Maud d’Argence ; p.10. Ce texte a l’intérêt de dire les étapes de l’installation de l’équipe soignante. Il est malheureusement trop court pour entrer dans les détails.
Utilisation de la grotte de La Luire. « 51ème congrès de l’Association. Pont en Royans, 13 mai 1995 », partie discours du président ; p.13. Le président rappelle les faits et les griefs liés à l’utilisation de la grotte de La Luire.
Activité du groupe franc Paul Vallier en Vercors. « 51ème congrès de l’Association. Pont en Royans, 13 mai 1995 », sous-titre « Mémoire d’Anthelme Croibier-Muscat, né le 21 septembre 1922 à Grenoble, vice-président de l’Association Nationale des Pionniers du Vercors depuis 1973 » ; texte d’une page environ, non signé ; photo de remise de décoration ; p.14-15. Le groupe Vallier est évoqué à l’occasion de la remise d’une décoration à Anthelme Croibier-Muscat qui en faisait partie. La partie du texte dans laquelle il est question du groupe franc est courte ; elle donne, sans plus, la liste des actions du groupe en Vercors.
Deux maquisards tués à Presles. « Cérémonies » ; sous-titre « Presle » ; texte 1⁄4 de page signé Paul Jansen ; p.16. Roger Rapelin, membre de la section Jacquelin de la compagnie « Daniel » tué en juillet 44 lors d’une mission en compagnie de Jean Chapus. Roger Gaudillot tué le 7 août 44 au hameau des Charmeils.
Projet de bâtiment sur le parking de la grotte de La Luire. « La Grotte de la Luire. Ce que vous devez savoir » ; texte 1⁄2 page signé Le comité de défense de la Grotte de la Luire ; photos de 2 tickets, publicité pour un glacier-snack- buvette ; un plan de masse et un plan général ; p 22-23. L’ensemble des deux pages insiste sur la « destination commerciale » du projet.
Suite des souvenirs de Marc Serratrice sur le C.3. « De Marc Serratrice. Histoire du camp 3 – Autrans. Maquis du Vercors (1943-1944) » ; deux sous-titres : « La vie du C.3 à Carteaux. Eté 1943 », « La rencontre avec
« L’équipe volante » et la visite des chefs. » ; 3 photos légendées « Carteaux. Bec d’Orient. Juin, juillet, août, septembre 1943. Autrans », 1 photo légendée « Gèves. Hiver 1943-1944. Autrans » représentant toutes des maquisards soit au travail soit posant ; p.25-26-27. Très bon témoignage vivant et précis.
Décès, p.28. Gaillard Robert, section d’Autrans-Méaudre. Bourgeois Daniel, obsèques à Choisy le Roi. Ancien du C.1, compagnie Dufau, 6ème B.C.A. Blanchard André, section de Monestier de Clermont. Groupe 4 des Chantiers de Jeunesse La Bâtie de Gresse. Au maquis section Beschet, compagnie du Trièves. Tireur au F.M. au col de l’Allimas. Du pas de la Ville, guide les rescapés de Pré Grandu au pas de Chabrinel. Se distingue à la barrière d’Entraigues, à Diémoz, à la libération de Lyon. Brétière Francis, section de Saint Jean en Royans. Chantiers de Jeunesse « pour échapper au S.T.O. ». Rejoint la Résistance le 20 mars 1943 et jusqu’au 8 juin, missions de liaison et de ravitaillement, notamment pour Ambel. Affecté le 9 juin 44 à la compagnie Fayard (compagnie Jacques, section Devred) en forêt de Lente. Combats de juillet 44. Denner Charles, le comédien. Rejoint le Vercors le 8 février 44 avec son frère Alfred. Compagnie Duffau. Jusqu’au 23 août 1944. Cloître Honoré : encart de dernière minute renvoyant au prochain bulletin.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n° 90, nouvelle série, avril 1995
De Gaulle à Vassieux en 1963. Photo de couverture en noir et blanc légendée « Le général de Gaulle à Vassieux, en 1963 » ; pas de mention d’auteur. La photo montre de Gaulle, en uniforme, dans l’allée centrale de la nécropole de Vassieux, suivi de nombreuses personnes parmi lesquelles on distingue quelques officiels et militaires.
Litige à propos de La Luire entre Pionniers et maire de Saint Agnan. « Editorial par le Président national Georges Féreyre. Toujours la Grotte de la Luire » ; texte de presque une page ; sous-titre « La Luire lieu sacré » ; texte d’une vingtaine de lignes signé Docteur Michel Blanc, Ancien Maire de Saint Martin en Vercors (1943- 1994) ; p.1. Court article du D.L. et « Une précision du directeur de la publication » ; p.12. Le première partie reproduit le texte d’une citation d’huissier : Georges Féreyre, président des Pionniers et Jean Blanchard, directeur de publication du bulletin sont poursuivis en justice par le maire de Saint Agnan. La deuxième partie signale que le tribunal a déclaré nulles les citations et donne un commentaire. Enfin, le texte du Docteur Michel Blanc apporte son soutien aux Pionniers. Les dates données (1943-1994) sont étonnantes et ne signifient pas la durée des mandats de maire de Monsieur Blanc. La précision du directeur de la publication est une prise à parti d’un Pionnier qui assistait à l’audience en soutien du maire de Saint Agnan.
Début des souvenirs de Marc Serratrice sur le C.3. « De Marc Serratrice. Histoire du camp 3 – Autrans. Maquis du Vercors (1943-1944) » « Avec l’aimable autorisation de notre ami Crainquebille » ; « Avant-propos » : 7 lignes de texte signé Crainquebille ; « I – Les origines » ; deux sous-titres : « L’origine du maquis du Vercors », « L’origine du C.3 » ; « II – Les Carteaux » ; un sous-titre : « Premier contact. Autrans, 2 juillet 1943 » ; deux pages de texte (à suivre) ; p.14-15. La partie I – Les origines résume sommairement les origines du maquis du Vercors puis, de façon un peu plus détaillée, celles du C.3, ceci avant l’arrivée de Marc Serratrice au camp. A compter de la partie II – Les Carteaux, Marc Serratrice est acteur et témoin. Témoignage bien écrit, précis, daté. Un précieux document sur le C.3.
Actions de guérilla en Vercors nord en août 44. « Souvenir du Vercors », « Texte envoyé par le général Costa de Beauregard qui avait fait quelques erreurs dans son récit », « embuscade à la Croix Lichoux » ; une page de texte signé Gilbert Landau dit Didier, maquisard du camp C.1 ; p.16. Le récit de Costa de Beauregard dont il est question était paru dans le bulletin N°89. La plus grande partie du présent texte est consacrée aux suites d’une embuscade avortée et à l’aide apportée à « La Plonge », blessé, par Gilbert Landau, « Didier », par Edmond Métrat, « Antoine » et par Spinger, « Edmond », autres maquisards. Une autre embuscade, emmenée par Gaud, « Gilbert », qui, elle, réussit bien, est simplement mentionnée. Le C.1 dont il est question ici n’est pas le camp d’Ambel mais (nouvelle numérotation), celui de Plénouse.
Décès, p.18-19-20. Chabert Edmond, « Figaro », section de Grenoble. Rejoint le Vercors début mai 44, 6ème B.C.A., section Chabal. Combats de Saint Nizier et de Valchevrière ; libération de Grenoble. Grangeorges Berty, section de Romans-Bourg de Péage. Corps francs de Romans, compagnie Goderville. Mucel Roger, obsèques à Rochefort-Samson. Compagnie Fayard. Mitow Alexandre, romanais. Ancien de la 4ème compagnie du 12ème B.C.A. Descour Marcel, mort à Taulignan (26). Texte spécial, non signé, et trois photos de la cérémonie. Chef d’état-major de la région R1. En Vercors lors de l’attaque du 21 juillet, s’échappe et gagne Lyon. C’est lui qui, le « matin du 6 juin 1944 (…) confirma l’ordre de mobilisation du Vercors, lancé de Londres la nuit précédente, alors qu’il mesurait parfaitement tous les risques que comptait cette décision ». Son fils Jacques est mort en combattant à Vassieux.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°89, nouvelle série, janvier 1995
Evènements du 4 juillet 1944 à Gresse en Vercors. « Gresse en Vercors » ; sous-titres « 3 juillet 1994 » et « Que vive la liberté » ; texte ; p.9 et 8 (ces deux pages ont été interverties). Deux allocutions : l’une du colonel Jean Beschet évoque le départ au combat des jeunes de Gresse et des communes voisines ; l’autre, de M. Freydier, maire de Gresse, rappelle que « Le 4 juillet 1944, « la loi du talion » fut appliquée à Gresse » par des Allemands et des Français, sur la population civile.
La compagnie « Ben » à Gigors le 27 juillet 1944. « Compagnie « Ben » (6e) » ; texte ; 2 photos de cérémonies ; p.9 (aurait dû se trouver p.8). Texte d’une plaque rappelant que les compagnies « Ben » et Chapoutat, en combattant, ont freiné « l’avance allemande contre le Vercors ».
Action résistante d’Eugène Samuel, « Jacques ». « Pontoise » ; texte ; photo de cérémonie ; p.11. Inauguration d’une plaque à Pontoise sur une maison où vécut Eugène Samuel (de 1933 à 1973, est-il dit assez étrangement en omettant la période Vercors).
Après Saint Nizier, en Vercors Nord, par Costa de Beauregard. « 6e B.C.A. – Vercors 1944 par le général Costa de Beauregard », « Suite de la première phase parue dans le n° 86 » ; Sous-titres : « Deuxième phase : on se cramponne parce qu’on y croit encore. », « Troisième phase : on est toujours là et nous allons le montrer. », « Conclusion » ; 1page 1⁄2 de texte signé Général Costa de Beauregard ; p. 13-14. On se cramponne parce qu’on y croit encore : retour d’Alger de Chavant ; limites des positions après Saint Nizier ; trois solutions envisagées dans le cas d’une attaque ; attaque allemande ; Valchevrière ; repli. On est toujours là et nous allons le montrer : « Frappez et tirez-vous » ; actions de guérilla par la 1ère et la 3ème section du 6ème B.C.A. Des précisions intéressantes dans cet article, notamment sur ces actions de guérilla.
Photo d’inhumation au cimetière de Vassieux . « Photo d’archives » ; photo sur 1⁄2 page légendée « Inhumation au cimetière de Vassieux en 1948 » ; pas de nom d’auteur. C’est une inhumation collective, plusieurs cercueils dans une fosse unique ; d’autres arrivent, portés à bras, de la direction de Jossaud (pourquoi ?) ; quatre porte-drapeaux sont présents mais peu de public.
Décès, p.19-20. Surle René, section de Paris, semble-t-il. Barrier Pierre, décédé à Montalieu, section d’Autrans-Méaudre, ancien du C.5. Julien Léopold, section de Valence, obsèques à Montéléger ; 1ère compagnie du régiment de la Drôme, combats de La Rochette sur Crest, libération de Valence. Debard Jean, incinération à Valence. Instituteur à Saint Julien en Vercors en 1941 ; résistance ; déporté, école incendiée. Martel Albert, funérailles à Bésayes. Badois Henri, section de Valence. Brun Marcel, funérailles à Saint Agnan. Combattant volontaire de la résistance dès février 43, démobilisé fin septembre 44. Buchholtzer Gaston. Rejoint le maquis du Vercors début juin 44, blessé, évacué sur l’hôpital de La Luire ; libération de Lyon avec le 6ème B.C.A. Cathala Gaston, « Grange ». Avait été chef du C.6. Nombreuses décorations. Répellin André, de Villard. Huillier (Madame ). De Villard, veuve de Victor Huillier, « elle a œuvré à ses côtés pendant la résistance, en prenant une part active à ses occupations. Astégiano Hyacinthe, « Nino », section Autrans-Méaudre. Ancien du C.3. Mollard Roger, section de Mens. Sérieusement blessé au pas de l’Aiguille, repris alors qu’il était encore invalide, emprisonné caserne de Bonne à Grenoble, s’évade.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°88, nouvelle série, octobre 1994
Eléments sur Villard et La Luire au congrès des Pionniers du 15 mai 94. « Congrès 1994 à Villard de Lans » ; p.2 à 5. André Ravix : plus d’une centaine de morts de Villard en 39-45. Mr. Orcel, maire : 1942, premières réunions ; les premiers camps ; terre d’accueil ; évocation de Villard ; pas de destructions matérielles importantes, Valchevrière mis à part, mais près de 100 victimes, habitants ou résidents. Grotte de La Luire : des travaux touristiques envisagés sur initiative de la mairie de Saint Agnan soulèvent des protestations de Messieurs Féreyre et Orcel, qui dit : « (…) vraiment les élus de la Drôme paraissent obnubilés par la vente de la limonade. Je rappellerai que le projet de La Chau a failli capoter car la mairie de Vassieux exigeait que le Mémorial soit construit dans le village même de Vassieux afin de permettre aux commerçants, les cafés, de mieux travailler et de vendre des boissons. » France Pinhas : le chemin actuel de la grotte de La Luire n’existait pas, les infirmières l’ont tracé à 2 heures du matin « entre les épines, les arbustes en traînant les blessés sur leurs brancards, sur les planches, et accompagnés par ces braves docteurs Ficher et Ulmann(…) » Georges Féreyre met rudement en cause Mr. Clot, maire de Saint Agnan et conseiller général (« pour lui l’argent passe avant tout ») à propos des aménagements de la grotte de La Luire.
Les évènements de La Luire rapportés par France Pinhas. « La grotte de La Luire 21 juillet 1994 » ; sous-titre « Discours de France Pinhas » ; motion de soutien et de défense de la grotte de La Luire ; photos de rassemblement ; p.18. France Pinhas rappelle les noms des infirmières : Rosine Crémieux, Maud d’Argence, Suzanne Sylvestre, Anita Winter (présente), Odette Malossanne (morte à Ravensbrück), Cécile Goldet (décédée à Paris). Puis elle rappelle brièvement les faits.
Les morts du pas de l’Aiguille. « Pas de l’Aiguille 24 juillet 1994 » ; 1⁄2 page pour photo et texte signé la rédaction et rapportant la cérémonie ; p.19. Sont cités les noms des 8 morts : Gilbert Galland, Gaston Nicolas, René Simiand, Jean Moscone, Xavier Boucard, André Guigues, Martial Kauffmann, Albin Algoud. Il semble que la photo montre des survivants.
Une photo de la grotte du pas de l’Aiguille. « A savoir. Le secrétaire de la section de Grenoble nous communique » ; texte 12 ligne signé André Leleux ; photo légendée « La grotte du pas de l’Aiguille » ; p.20. Le texte signale le passage de groupes de marcheurs sur le site.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°87, numéro spécial, nouvelle série, juillet 1994
Ce numéro porte en couverture « Souvenirs historiques », « 1944 21 juillet 1994 », « Cinquantième anniversaire » ; non daté en 1 de couverture, il l’est en 2 : juillet 1994.
Raymond Anne : photo. Photo légendée « Raymond Anne. Mort au champ d’honneur, à Vassieux, en 1944. Repose au mont Valérien. Représente les maquisards de France » ; p.2 de couverture.
Louis et Paul Bouchier : photo, cérémonie à Vassieux, 1946. « A la tête de son escadron du 11ème cuirassiers le colonel Louis Bouchier est revenu à Vassieux lors des cérémonies du Vercors, en 1946. (A ses côtés, son frère Paul) ; photo pleine page des deux hommes dans la tourelle d’un engin blindé ; p.2.
Photos de Chavant et de Huet. Chavant assis sur un rocher avec bâton, casquette ; Huet en uniforme, debout ; p.4.
Réflexion sur le message à transmettre, texte des familles Chavant et Huet. « Comprendre et se souvenir ; texte d’une page signé des deux familles ; p.5. C’est un texte assez émouvant : ceux qui sont tombés ; un pays occupé ; résister sur des positions communes ; hommes et opinions évoluent ; témoins et historiens ; liberté et démocratie.
Chant des pionniers du Vercors. « Le chant des pionniers du Vercors » « de Gaby Monnet et Benjamin Malossane » « Ce chant a été créé au maquis du Vercors en 1943 » ; texte du chant ; p.6.
Poème d’Albert Darier. « Ils nous disent ceux de nos cimetières… Extrait de « Tu prendras les armes », d’Albert Darier. » ; texte du poème en vers rimés ; p.12.
Les évènements. « Souvenir historique », texte de 4 pages, non signé, p.13 à 16. Enumération des faits depuis le 18 juin 1940 et 1942 pour le Vercors jusqu’à la fin ; extraits de la prise de parole de de Lattre le 21 juillet 1946 à Vassieux ; essai de bilan ; titres de livres auxquels se reporter.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Jean Jullien

Bulletin n° 86, nouvelle série, avril 1994
Deux poèmes invitant à se souvenir des morts du Vercors. Rubrique Poèmes ; « Mes trois copains », 4 strophes de 4 vers rimés ; « Maquisard, souviens-toi », 4 strophes de 4 vers rimés ; auteur Jacques Rousset, ancien de la compagnie Fayard ; p.7.
Eugène Chavant : rappel de son rôle à l’occasion de son anniversaire. Rubrique Cérémonies, « Anniversaire Eugène Chavant », photo du dépôt de gerbe par André Chavant et Georges Féreyre ; texte 1⁄2 page ; p.13. Compte-rendu de la cérémonie qui marque le 100ème anniversaire de la naissance d’Eugène Chavant et le 25ème de sa mort. « Discours de Georges Féreyre », 3⁄4 de page, p.14. Le texte rappelle les étapes de la vie d’Eugène Chavant liées à l’histoire de la résistance en Vercors au moment de la guerre et après.
Quatre maquisards du C.5 tués le 9 mars 44 à Beauregard-Baret. « Beauregard-Baret. En souvenir de quatre héros 9 mars 1944-12 mars 1994 » ; texte 1⁄2 page signé D.L. du 15.3.1994 ; photo de groupe derrière un monument avec légende « Les personnalités et les familles » ; « Extrait de l’allocution de M. Reynaud, Maire de Beauregard-Baret », texte 1⁄4 de page ; p.15. Le premier texte rappelle qu’il s’agit de maquisards du C.5 « lâchement abattus par les nazis en ce village des Monts du Matin ». Il évoque également le chant des Pionniers du Vercors et le dit « écrit en 1943 dans la forêt de Vassieux par les Monnet-Muller et Malossane ».
Un Halifax percute la montagne au-dessus d’Autrans, nuit du 8 au 9 février 44. Rubrique Récits ; « Section d’Autrans-Méaudre. Cinquante ans déjà » ; texte 1⁄2 page ; photo de l’équipage ; p.17. Récit succinct de l’accident, près du pas Brochier, de la découverte des débris, de l’ensevelissement des corps. Ages, grades et noms sont donnés. Rappel du lieutenant Jean-Marie Ruettard, tombe voisine à Autrans, « fusillé le 9 mars 1944 à Beauregard-Baret avec trois camarades du C.5 de Méaudre ».
Roland Costa de Beauregard évoque les combats de Saint Nizier. « 6ème B.C.A. – Vercors 1944 par le général Costa de Beauregard » ; sous-titre
« Première phase : « On y croyait ! » » ; texte 3⁄4 de page à suivre « dans un prochain bulletin ». D’utiles précisions sur les combats de Saint Nizier. Toutefois, confusion entre le commandement de la compagnie Goderville et celui du groupe d’engins par Roland Bechmann. A noter deux références au livre de Vial.
Souvenirs du C.5 entre le 17 mai 43 et le 22 août 44. Rubrique Souvenirs et anecdotes « par un ancien du C.5 » ; texte de 4 pages ; p. 19 à 22. A noter le chapeau « Ce récit n’est pas illustré, nous n’avions pas d’appareil photo, nous n’étions pas des touristes ». Les évènements sont soigneusement datés, c’est un témoignage précieux sur la vie du C.5 et plus généralement des camps.
Patriotisme et barbarie à propos du Vercors dans un journal allemand. « Par le général Alain Le Ray, Président d’honneur des Pionniers du Vercors. Réflexions au sujet d’une publication allemande intitulée Germano-Reporter n° 1 1993 où figure un article de Mme Suzanne Von Schenck «Le Vercors symbole controversé de la Résistance » » ; texte 3⁄4 de page ; ajout de la rédaction : le Parc est maître d’œuvre pour construire le Mémorial mais les résistants « seuls peuvent parler de ce qu’ils ont vécu » ; p.23. Il semble que quelqu’un du Parc ait reçu la journaliste allemande et lui ait dit que l’édification du Mémorial n’avait pas pour but de «cultiver un quelconque patriotisme » mais « au contraire montrer que la barbarie est partout ». Le général Le Ray répond donc fermement et écrit entre autres : « A Vassieux, à la Luire, à La Chapelle, au village de Rousset, la Wehrmacht a perdu l’honneur. »
La colonie de vacances des Pionniers à Saint Julien en Vercors. Très court texte signé La Rédaction, p.23. C’est l’accusé de réception d’une réponse au court texte du bulletin N° 84 concernant la colonie des Pionniers.
Quelques indications sur Jean Prévost lors d’une inauguration. Rubrique Informations, « Hommage à Jean Prévost » ; texte 1/3 de page signé La Rédaction ; p.26.
Décès, p.27-28. A l’occasion du décès d’une personne non Pionnier, il est dit que le café Brun à Pont en Royans était un lieu de rencontre de réfractaires et de chefs. Pupin Roger, section de Mens, funérailles à Vif. Ancien du pas de l’Aiguille. Roussel Jean, section de Lyon, funérailles à Lyon. Bellon Jean, section de Valence, funérailles à Beaumont lès Valence. Ganimède Jean, section de Romans-Bourg de Péage. Entre en Résistance à 20 ans en janvier 43 « aux côtés de son père, chirurgien de l’hôpital de Romans, et qui s’occupait des blessés de la grotte de la Luire. » Arrêté, interné, s’évade, rejoint le 11ème Cuir ; libération de Romans. Dreveton Fernand, déjà cité dans le N°85. Groupe civil de Saint Jean en Royans, ravitaillement des réfractaires. Faisait partie de l’équipe Malossanne, Juge, Gabayet, Planet, Testout frères. Rappel des disparus de 1993. Pierre de Soubeyran de Saint-Prix. Article 1⁄2 page signé Pierre Vallier, photo. Obsèques à Montélimar. Préfet de la Résistance et de la Drôme désigné par Alger. Co-auteur de « Combats pour le Vercors et la liberté».
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°85, nouvelle série, janvier 1994
Présentation par Alain Le Ray des débuts d’organisation du Vercors. « Exposé du général Alain Le Ray lors de l’hommage au général Delestraint au sénat le 20 octobre 1993 » ; 2 pages 3⁄4 de texte ; p.6-7-8. Exposé précis, daté, depuis novembre 42 et le début du projet de Dalloz jusqu’à juin 1943 et l’arrestation du général Delestraint. L’exposé fait évidemment une large part au rôle de Delestraint. Il est bon de retrouver ce texte, écrit par l’un des principaux acteurs des évènements.
Décès, p.15-16.
. Estadès Gustave, ancien de Combat et du groupe franc Vallier, arrêté le 27 novembre 1943.
. Guillet-Malossanne Ida, épouse d’Aimé Guillet, fille de Benjamin Malossanne. Funérailles à Saint Jean en Royans.
. Claret Robert, section de Pont en Royans.
. Bertrand Lucien, section de Romans.
. Dreveton Fernand, section de Saint Jean en Royans. Voir aussi N°86.
. Geyer Narcisse, « La Thivollet ». Originaire du Territoire de Belfort, inhumé au Luxembourg. Article 1⁄4 de page, photo. Il est à remarquer que le rôle de Geyer en Vercors est plutôt éludé alors que la partie Chambarans est illustrée de détails. Un hommage au chef droit et courageux est toutefois rendu.
Grotte de La Luire : photo des derniers vestiges. Photo avec légende « Derniers vestiges à la grotte de la Luire », auteur Paul Laville, p.16. On distingue notamment brancards, béquille et une plaque du Souvenir Français.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Jean Jullien

Bulletin n°84, nouvelle série, octobre 1993
Colonie des Pionniers de Saint Julien en Vercors.« Anciens colons de Saint Julien en Vercors » ; photo d’enfants alignés devant un bâtiment ; très court texte, appel à ceux qui se reconnaîtraient sur la photo ; p.3. Renvoi à un autre très court texte dans le bulletin 86, p.23.
Evocation rapide des évènements du 22 juin 1944 à Combovin. « La Rochette-sur-Crest, Combovin, le 21 juin » ; texte 1⁄4 de page et photo du « monument de la ferme des Griolles sur le plateau de Combovin » ; p.9. Courte évocation des évènements à l’occasion d’une cérémonie commémorative. Rappel d’un lieu, la ferme des Griolles et de deux morts, Lucien Faure et André Mounier.
Décès, p.12-13. Coursange Marc, funérailles à Beaumont lès Valence. Ancien de la 1ère compagnie, combats sur le pourtour du Vercors. Giroud André, funérailles à Saint Jean en Royans. Entré en résistance à 35 ans. Ravitaillement du C.8 et du C.6 au col de Lachau. Nommé chef de la Résistance de Vassieux par Malossanne. Arrêté par la milice le 16.04.44, incarcéré au fort Montluc à Lyon « où il fut libéré par le 11ème cuirassier ». Fratello Thomas. Début 43, avait été affecté à la gendarmerie ; était tout de suite passé à la Résistance. Après le décès de Paul Vallier, devenu chef du groupe franc, monté en Vercors le 8 juin 44 ; coups de main en Vercors et hors Vercors.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°83, nouvelle série, juillet 1993
Historique et dissolution du 6ème B.C.A. Rubrique Informations ; « Vraiment le 6ème B.C.A. va-t-il disparaître ? par le général Alain Le Ray » ; texte ; signé Général A. Le Ray, « Rouvier » au Vercors ; p.12-13. L’auteur donne son ressenti sur la dissolution et se demande « pourquoi les troupes de montagne sont si durement frappées » ; brève historique du bataillon, dont le Vercors et rappel des deux chefs morts au combat, Prévost et Chabal.
Promotion de Paul Burlet et évocation de son passé résistant. Rubrique Informations ; « Distinction » ; texte ; signé D.L. du 14 juin 1993 ; photo de Paul Burlet ; p.13. S.O.G. (Service d’Ordre Gaulliste) à 17 ans ; premier Corps Franc de la Drôme avec « Thivollet » puis 11ème Cuir. ; maquis de Chambarand avec Paul Porchey ; blessé au Banchet ; 1ère D.F.L.
Décoration d’Honoré Cloître et évocation de son passé résistant.Rubrique Informations ; « Saint Martin le Vinoux Samedi 15 mai Allocution d’Alfred Choain, président des Médaillés de la Résistance de l’Isère, à l’occasion de la remise de la Croix de Chevalier de l’Ordre National du Mérite à Honoré Cloître » ; texte ; photo légendée « Allocution de notre Président National » ; p.13-14. Engagé volontaire dans l’A.S. ; actions de sabotage et de récupération de ravitaillement au profit du Vercors ; rejoint le Vercors le 9 juin 44 ; compagnie Brisac du 6ème B.C.A. ; Saint Nizier, col de la Croix Perrin ; section du lieutenant Yves Morineaux, « Bateau » de la mission « Paquebot » ; libération de Lyon.
Echec du coup de main à Mens et conséquences : 27-28 mai 1943.Rubrique Récits-Témoignages ; « 28 mai 1943-28 mai 1993 » ; court texte ; signé Section de Villard de Lans ; p.20. Bien que très court, le texte donne les noms de tous ceux de l’équipe qui a échoué à Mens puis qui ont été arrêtés, ainsi que les noms des arrêtés de Villard. D’une part : Capitaine Virel, Jo Beaudoing, Simon Samuel, Raymond Piquret, Paul Magdelen, Baptiste Converso, Georges Nallet, Bruno Olek, Louis Allemad, Bel Gesse. D’autre part : Aimé Pupin, Victor Huillier ; Marius Charlier ; Jean Glaudas, André Glaudas, Marcel Chabert, Denise Glaudas.
Récupération de chaussures et de sacs, Saint Laurent du Pont 30/04-01/05 43. Rubrique Récits-Témoignages ; « Il y a 50 ans » ; texte signé André Ravix ; encart de journal de l’époque légendé « Le Petit Dauphinois du lundi 3 mai 1943 », intitulé « Pour la seconde fois un dépôt de matériel est pillé à Fourvoirie par une bande de malfaiteurs » et daté du 2 mai ; p.21. Les « malfaiteurs sont des résistants de Villard ; le stock dévalisé était une « réserve de l’équipement du corps expéditionnaire de l’armée de Norvège ».
Décès, p.22-23.
Colombier Charles, « Lolo », section de Saint Jean en Royans. Dans le Vercors en janvier 44, compagnie Fayard. Barde Pierre, gendarme, en Vercors le 15 juillet 44, à la prévôté sous les ordres du lieutenant Morel. Champey Roger, section de Romans/Bourg de Péage, enterré à Eymeux. Sarailler Louis, « La Gonfle », section Romans-Bourg de Péage. Résistant de première heure, C.6, C.11, blessé à Romchamp au BM 24. Teppe Jean, section de Grenoble. Callet Jean, de Rencurel. Arnaud Madeleine, veuve Bertin. Hébergement de Chavant en Vercors. Piège Gabriel, de Villard, ancien de la compagnie des Ecouges. Moine Marcel, section de Lyon. Groupe de transport aux Brunets (Saint Agnan), aux ordres du lieutenant Georges ; libération de Lyon. Bordignon Robert, section d’Autrans-Méaudre. Groupe de résistance d’Iseron sous les ordres de Dussert, instituteur (surveillance, sabotage de voies ferrées, ravitaillement des camps, transport d’armes). Au Vercors en juin, compagnies Adrian et Philippe. Humbert Jacques, général. Funérailles à Paris. Alors qu’il est général de brigade, vient « dans le Vercors pour participer à la résistance comme simple patriote ». Nommé commandant de la place de Grenoble à la libération.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°82, nouvelle série, mars 1993
Ambel, premier maquis de France : polémique et réponses. « Compte-rendu du conseil d’administration du 15 décembre 1992 » ; sous-titre « Ambel » ; 5 lignes de texte ; p.7. « Communiqués » ; une page de fac-similés de coupures de presse Ambel, le maquis et le monument ; p.15. P.7, « Lapicirella » aurait fait paraître un article disant que le premier maquis de France serait celui du Grand-Serre ; réponse : « Nous ne faisons que nous référer à nos archives et à ce qui est gravé dans la pierre du monument ». P.15 : cette page évoque un complément de réponse à ce qui est dit p.7.
Mise au point sur la responsabilité des officiers d’active au Vercors. « Article du Monde » ; chapeau donnant les auteurs de la mise au point ; généraux Alain Le Ray, Raymond Costa de Beauregard, Georges Roidot, Jacques Bourdis ; Nadaillac et Mr. Yves Malelot, président des Anciens de l’O.R.A. ; texte 1⁄2 page ; p.17. Une lettre ayant été publiée par Le Monde met en cause les officiers d’active au Vercors. Cette mise au point rappelle l’engrenage des faits et justifie l’attitude des officiers. Il s’agit certainement de Roland et non Raymond Costa de Beauregard.
Annonce de la parution du livre « Dis-moi Mamie », par Ida Guillet Malossane. L’annonce, sur une demi page, précise que l’auteur raconte son enfance (1909-1927) et l’occupation allemande (1940-1944) ; p.18.
Décès, p.19. Callet Darius, section de Rencurel. Hébergement des cuisines des maquisards de Rencurel ; ravitaillement. Martin Céline, née Perriat, section de La Chapelle. En résistance en 1942 avec ses frères, les transports Perriat. Accueillait dans son hôtel-restaurant de La Chapelle les maquisards qui arrivaient par le car du soir, avant qu’ils soient acheminés vers les camps. Arrêtée par la milice le 16 avril 1944 puis relâchée. Blessée pendant les évènements. Bossan Lucien, d’Iseron.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°81, nouvelle série, décembre 1992
Hommage à la boulangère de Méaudre, mère de Léon Martin. Rubrique Récits… Témoignages… Histoire… ; « Femme dans la résistance. « La boulangère » » ; texte signé Germaine et Marie-Louise ; p.4. Le texte évoque l’aide de Madame Martin et de son fils Léon aux camps 3 et 5 et leur incessante action résistante.
Le C 5 le 21 juillet 1944. « Rassemblement du C 5 » ; texte 1⁄4 de page ; pas de signature ; deux photos de monuments légendées « A la carrière » et « A l’Echarlière » ; p.5. A l’occasion de retrouvailles d’anciens du C 5, évocation du camp sur la route Lans-col de La Croix Perrin ou à ses abords. Notamment mention des pertes : de Chandol, « Charlot » ; Alexandre Ginet, « Lago » ; Moulin, « Gaby », blessé et tué à La Luire ; lieutenant Henri Cheynis, « Noël » ; sergent-chef Georges Jacquet, « Kiki » ; Léonard Peyrat, « Tamagnar » ; Ferrafiat, « Fiafia », prisonnier, fusillé à Autrans. Pénia, « Loule » sera blessé mais survivra.
Un Halifax s’écrase à Mantaille, Drôme du nord, nuit du 9 au 10 février 1944. « Henri Chosson, Marcel Desgranges, Pierre Lefort », ce titre tenant lieu de signature ; texte 1⁄4 de page ; p.5. Le texte dit que Francis Cammaerts, « Roger » fut l’un des rescapés. L’équipage, ayant sauté lui aussi, a été recueilli dans des fermes. En ce qui concerne, semble-t-il, huit autres occupants, le texte gagnerait à être plus clair. Il semble que quatre d’entre eux aient atterri près de Beaurepaire ; le texte cherche des renseignements sur eux.
La « découverte » d’Ambel attribuée à Simon Samuel. « Douze hommes aux mains nues créaient le premier maquis » ; texte 1/3 de page, deux sous-titres, « Première heure » et « Témoins disparus » ; « Article paru dans France Soir par Yvon Samuel fils de notre ami le capitaine Jacques » ; p.8. Un texte placé dans la page au-dessus de celui-ci évoque la cérémonie cinquantenaire de la Ferme d’Ambel. L’auteur de l’article, donne une description d’Ambel par son oncle, Simon Samuel ; il lui attribue la découverte du site, confondant sans doute avec l’inspection faite en décembre 42 et dont il faisait partie.
Contexte et circonstances de l’installation à Ambel. « Discours d’André Valot » ; texte d’une page ; p.9-10. Ecrit par André Valot, « Stephen », directeur de l’exploitation d’Ambel, auteur de « Vercors, premier maquis de France », le texte rappelle brièvement mais avec soin la situation nationale, les initiatives résistantes à Villard, la reconnaissance de décembre 42 et l’installation début 43. C’est à l’hommage rendu sans le nommer rendu à Simon Samuel que se réfère le texte d’Yvon Samuel donné p.8 de ce même bulletin.
Les cendres de Marin Dentella sont dispersées au mémorial de Saint Nizier. Rubrique Informations ; « Souvenir » ; court texte ; discours du président ; photo ; p.11.
Décès, p.13-14. Valette Henri, section de l’Hérault. Officier gestionnaire à l’hôpital de Saint Martin ; déplacement de l’hôpital à Die puis à La Luire. Dorier Marcel, « Bayard ». Au groupe franc Paul Vallier en novembre 43. Après la mort de Paul Vallier et de Jean Bocq, « Jimmy », monte au Vercors avec le groupe sous la direction de J.Fratillo. Coups de main hors Vercors pour récupérer du matériel ; à Valchevrière, forêt de Lente, La Sapine. Le groupe s’occupe de ravitaillement pendant l’encerclement du Vercors. Uni André, section de Pont en Royans, funérailles à Saint Marcellin. Nodin Paul, section Ben. En résistance le 6 juin 44 ; combats avec la section Ben. Porchey Paul, « Gatel-Chambard », lieutenant. Secteur III de l’A.S. Isère, chef du G.F. 3 de ce secteur.. Ravitaillement de camps de réfractaires au S.T.O., dont celui de « Thivollet ». Pierre Deveaux, ancien du secteur III, a raconté dans Le Pionnier deux faits liés à Paul Porchey, les canons du Vercors et la voiture gonio.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°80, nouvelle série, septembre 1992
Une thèse aux U.S.A., « Vercors îlot de lumière au milieu des ténèbres ». Rubrique Informations ; « Vercors îlot de lumière au milieu des ténèbres » ; texte ; p.9. Le texte se contente de signaler la thèse de Vincent Mougey et la réception de son auteur lors d’une cérémonie à Vassieux. Pas d’informations sur le contenu.
Décès, p.11. Dentella Marin. « A été un précurseur de la Résistance de l’Isère aux côtés de Martin, Pupin, Chavant et Brisac. » Vice-président national de l’association. Comtet Paul, section d’Autrans-Méaudre. On ne sait pas si le défunt était Pionnier ou ami des Pionniers. Herniaux Henri, inhumé à Bagneux. Service sanitaire de Saint Martin.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°79, nouvelle série, juin 1992
Ravitaillement des camps : liaison paysans-camps par « Suzanne ». Rubrique Récits… Témoignages… Histoire… ; « Femmes dans la résistance » ; texte, signé La rédaction ; p.5. Il n’est donné que le pseudonyme de cette femme qui semble avoir joué un rôle important dans le ravitaillement des camps. C’est Louis Bouchier qui lui demande si elle accepte d’entrer dans son groupe de résistance. Elle effectue d’abord des liaisons puis Vincent-Beaume la présente à quelques cultivateurs du nord de la Drôme puis c’est elle qui se charge du stockage et de la livraison. Témoignage donc sur ce fonctionnement avec les noms de ceux chez qui on déposait le ravitaillement : Feroul à Saint Nazaire, Estassy à Sainte Eulalie, le café d’Echevis, le café Allard à Vassieux, scierie Marius Filet aux Chabottes, commune de Saint Agnan, parents de « Loulou » Bouchier à Tourtres, Alfred Roche à Saint Martin, Léon Martin, boulanger à Méaudre. « Suzanne » sera à la prise de Romans et « L’Amiral », blessé à la gare, est mort dans ses bras.
Décès, p.18-19.
. Jobard Marcel, ancien du C.16.
. Sadin Jean, « Pédago ». Article de son camarade de camp José Gagnol : obsèques à Heyrieux ; figure marquante du C.6. Photo de « Pédago » avec le fameux tonneau sur brancard de la corvée d’eau du camp au col de Lachau.
. Dentella Marin, vice-président national. Décès appris par la presse. Voir Le Pionnier N°80 p.11.
. Chavanne Marcel, section de Romans.
. Cocat Henri. Il n’apparaît pas de présence au maquis du Vercors.
. Dalloz Pierre. Attaché au cabinet de Jean Giraudoux ; idée stratégique en mars 41 ; plan montagnard ; ami de Jean Prévost pour qui il a fait dresser une stèle dans les gorges d’Engins.
. Brentrup Georges, « Ben ». Lorrain expulsé, réfugié à Crest ; recrute dès 43 avec le capitaine Arnaud ; constitue la fameuse 6ème compagnie du 2ème bataillon de l’A.S. de la Drôme, 150 maquisards de 17 à 20 ans, une unité d’élite ; donne refuge à Crest au fils de Lattre de Tassigny ; combats de Vaulnaveys, du Chaffal, du plateau du Billard, de Gigors ; libération de Valence.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Jean Jullien

Bulletin n°78, nouvelle série, mars 1992
Point de vue sur le film « Le plateau déchiré » de Laurent Lutaud. « A propos de l’émission « Magazine Montagne » présentée par FR3, les samedis 10 et 18 janvier 1992 sous le titre « Le plateau déchiré » le général Alain Le Ray nous écrit : » ; texte d’une page ; Paris, le 2 février 1992, Alain Le Ray ; p.1. Le Ray regrette ici encore que l’expression « drame du Vercors » l’emporte sur « Bataille du Vercors » ; l’impression laissée par le film est de souffrance, d’échec ; l’essentiel, la bataille elle-même est « à peine esquissé »… « et pourtant, dès l’été 1944, la résonance de ces combats, chez nous et bien au-delà de chez nous, fut immense ». Le Ray met son talent et son éloquence au service de son idée, on peut ou non la partager mais les arguments ne sont pas dérisoires.
Paulette Babiz, « Geneviève ». « Geneviève » (Paulette Babiz) » ; texte non signé ; photo légendée « Le général Alain Le Ray vient de décorer « Geneviève » de la Légion d’honneur » ; p.4. Le rôle de « Geneviève » au Vercors n’est pas précisé. Il est fait mention de son travail résistant dans le cadre du Front National et de son départ pour Lyon avec un groupe du Vercors le 2 septembre 1944.
Brochure « La Résistance », collection Histoire du département de la Drôme. Rubrique Informations ; texte d’une vingtaine de lignes signé La rédaction ; p.10. Le texte signale une parution de Jean-Noël Couriol destiné à un public jeune.
Décès, p.10-11. Ravinet Georges. Obsèques à Grenoble. Allocution de Georges Féreyre, président. Missions de résistance à Grenoble. « Brûlé », rejoint le Vercors, chef du groupe franc de Villard. Blessure à Saint Nizier au cours d’un coup de main le 24 mars 1944. Remonte en Vercors le 8 juillet ; P.C. civil avec Eugène Chavant ; libération de Grenoble. Béguin René. Obsèques à Saint Jean en Royans. Allocution de Georges Féreyre, président. A Ambel le 1er mars 1943 avec Fayard dont il sera le chauffeur et avec Pierre Brunet. Combats de Saint Nizier, Vassieux, Saint Nazaire. Libération de Romans et Lyon ; ouvre les portes de la prison Montluc ; grièvement blessé à Lyon ; 11ème Cuir. et combats jusqu’en Allemagne. Planel André, « Jean », section de Valence. Article de Pierre Vallier dans le Dauphiné Libéré. Capitaine. Il n’est pas fait mention d’une action en Vercors mais de résistance en Drôme, intendance des maquis et des réseaux. Marty Roger, « Toulouse », section de Valence. Pas de mention de résistance en Vercors, mais dans la Drôme, responsable N.A.P. et réseau. Célerien René, « Séverin Robert », section de Valence. Gendarme à La Chapelle, cache de nombreux maquisards. A Vassieux lors de l’arrivée des Allemands. Libération de Romans. Heyerts Eugène, « Nanou ». Camp de La Balme de Rencurel puis Vassieux. Libération de Romans et Lyon. Bentrup Georges, « Ben », obsèques à La Côte Saint André. Réfugié lorrain, a mission de créer un groupe de résistants à Crest. Un remarquable chef de maquis. Voir pour ce décès Le Pionnier N°79, p.19.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°77, nouvelle série, décembre 1991
Souvenirs d’un parachutage près de Châteauneuf sur Isère.Rubrique Récits… Témoignages… Histoire… ; « Souvenirs d’un parachutage à proximité de l’ennemi » ; texte signé Jean Chapus père, capitaine « Régis 78.02 » pour les initiés ; le texte est suivi d’une « Liste des membres du groupe Daniel y ayant participé ». Récit précis et très vivant, bon témoignage d’un parachutage aux abords du Vercors le 26 avril 1944.
Numérotation des insignes du chamois. Rubrique Courrier des lecteurs ; « A propos du chamois » ; deux lignes indiquent que c’est Robert Séchi qui apporte ce texte, écrit en 1986 ; une date, 28 février 1986 ; puis un sous-titre : « Insigne de tous les anciens du Vercors » ; le texte ; signature « Un Chamois » ; p.10. Le texte précise de façon un peu confuse que la numérotation des insignes ne correspond pas aux effectifs du maquis du Vercors.
Décès, p.10-11. Cacérès Bénigno, à 75 ans. Paul Jansen rappelle le rôle dans les équipes volantes de cet homme et soin éminent travail pour l’éducation populaire. Il reprend une formule de Joseph Rovan dans « Le Monde » : « un vaillant ouvrier de la dignité humaine ». Malsand Lucien. Funérailles à La Chapelle. Texte signé P.J., président de la section de La Chapelle. En résistance en 1943 sous les ordres du lieutenant Seguin. Protège la retraite de ses compagnons le 21 juillet 44 et sauve la vie de Chavant. Morandi Alexandre, section de Monestier de Clermont. Morin Henri, décédé à Saint Just de Claix. A fait partie de la compagnie Villard à Pétouze.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n° 76, nouvelle série, septembre 1991
Modifications de la grotte de la Luire. « Un lieu sacré : la grotte de la Luire » ; photo sur laquelle il semble qu’on distingue des aménégements ; texte de Paul Jansen ; p.1. Le texte donne l’alerte, il ne s’oppose pas « à un commerce qui se déroule normalement » mais à « une véritable transformation des lieux ».
Précision sur l’insigne « chamois ». Encadré court « A propos de l’insigne chamois » ; non signé ; p.9. Il s’agit d’une transcription d’un article paru dans le N°7 du bulletin portant sur l’insigne chamois du régiment « Vercors » et insigne de l’Amicale des Pionniers. L’insigne « est réservé à ceux qui ont été incorporés dans une unité ou un service F.F.I. du Vercors ». Que recouvre l’expression « régiment « Vercors » » ?
Combat du pas de l’Aiguille. Rubrique Souvenir ; « Pas de l’Aiguille. Terrible combat contre les Allemands les 21, 22 et 23 juillet 1944. Huit résistants y laissèrent la vie » ; article signé Martine Joubert ; Dauphiné Libéré 28 juillet 1991 ; p.9. La plus grande partie du texte raconte la commémoration, le récit des évènements eux-mêmes étant assez réduit.
Reconstruction : chiffres, généralités, rôle de l’association des Pionniers. Rubrique Récits… Témoignages… Histoire… « La reconstruction du Vercors » ; texte de Paul Jansen, alors secrétaire national ; 2 photos de la reconstruction ; 1 photo de l’hôpital de Saint Martin détruit ; p.12-13. Le texte n’entre pas dans les détails ; il présente par contre des chiffres qui donnent une idée de l’ampleur des destructions. Une deuxième partie rappelle le rôle des Pionniers dans la solidarité. Enfin, un appel est lancé pour l’organisation d’une exposition qui pourrait circuler.
Précisions sur la réunion « Monaco » du 25 janvier 1944. Rubrique Courrier des lecteurs ; « A propos de « Monaco » » ; texte de Marie-Louise Buisson ; p.14. Il s’agit de souvenirs de l’auteur. Contexte méaudrais de la résistance : mise en sûreté de « Benoît », Léon Chevallet ; passages de Chavant. « Tiotio », Marcel Rochas et l’hôtel de la Poste ; sécurisation de la rencontre « Monaco ».
Equipes d’urgence ; Francis Billon, « Tartane » ; évènements autour de La Luire ; mission Paquebot.Rubrique Courrier des lecteurs ; « Précisions à propos du rapport de Philippe Blanc (Villard de Lans 1944) » ; texte d’Yves Morineaux, « Bateau » ; p.14-15. L’auteur part d’un extrait du rapport de Philippe Blanc, des équipes d’urgence, concernant l’exhumation du corps de Francis Billon. Il apporte ensuite des éléments sur le parcours de Francis Billon et sur les circonstances de sa mort. A ce propos, on dirait que les Allemands, avant de tuer, tenaient à donner le change (F. Billon, membre de l’armée régulière, tué presque en catimini). Enfin, éléments sur la mission Paquebot.
Le général Descour : un avis sur le chef qu’il fut. « Hommage à un grand chef et témoignage de fidélité » ; texte non signé ; photo du général qui passe en revue un détachement du 45ème Régiment de Transmissions ; p.15. Le texte évoque un hommage rendu au général Descour à son domicile. Le ton, comme le titre, est très louangeur.
Décès, p.18. Péquignot Pierre, « Jean-Pierre Aumont », section de Romans. Compagnie Bagnaud, « Fayard ». Bagnaud est probablement une déformation de Bourdeaux, véritable nom de « Fayard ». Guérin-Grunberg Sylvain, « Serge », aux F.F.I. en janvier 44 ; au Vercors du 16 juin au 23 octobre 44. Brisac Paul, « Capitaine Belmont », enterré à Crolles, né à Villard. Rejoint le Vercors en août 43. Commande la 4ème compagnie du Vercors devenue la 3ème compagnie du 6ème B.C.A. Chef militaire incontesté très aimé. Biani Joseph, obsèques à Saint Etienne du Grès (13).
Massacres et destructions en Vercors relatées dans un journal suisse de 44.« Extrait de la « Gazette » de Lausanne et journal suisse du jeudi 12 octobre 1944. La noire misère du Vercors. (De notre envoyé spécial) » ; texte non signé, p.20. Cet article relate moins de 3 mois après, quelques uns des faits. Il apporte aussi quelques images de ce qu’était alors le Vercors. Il se pourrait que l’auteur soit l’un des membres de la délégation suisse qui édite en décembre 1944 un récit de ce qu’elle a constaté sur place aux éditions Ides et Calendes de Neuchâtel. Néanmoins, aucun des auteurs signataires de la préface du livre n’est donné comme journaliste à la Gazette de Lausanne.
Face aux tentatives négationnistes, les « batailles de Mémoire ». p.7. Un encadré intitulé « Billet » sous la double mention « Extrait des « Chemins de la mémoire », octobre 1991, n°12 » « Mission permanente aux commémorations et à l’information historique », signé Serge Barcellini ; p.20. Ce court texte rappelle que des négationnistes sont à l’œuvre, que les faits, notamment les camps, sont menacés de banalisation. Il signale que, face à cela, le Secrétariat d’Etat aux Anciens Combattants et Victimes de Guerre «n’a pas vocation à rester l’arme au pied » et il appelle « tous les citoyens » à engager des « batailles de Mémoire ».
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°75, nouvelle série, juin 1991
Inventaire des grottes liées à la Résistance. « Les grottes historiques du Vercors (1943-1944), liste de 12 grottes avec, très sommairement, leur utilisation. Communiqué par P. Pierard ; p.4. Des célèbres et des confidentielles.
Le travail des équipes d’urgence de Villard à partir de juillet 1944.Rubrique Récits… Témoignages… Histoire… « Travail des équipes d’urgence de Villard de Lans (septembre, octobre 1944) ; journal des équipes d’urgence du 1er septembre au 11 octobre 1944, p.11-12. La lecture de ces notes reste très intéressante. Les exhumations donnent une idée de l’ampleur du drame.
Décès, p.15-16. Rebatel Martial, au maquis à 47 ans. Sort indemne de Vassieux mais est donné pour mort. Perret Georges, section d’Autrans-Méaudre. Compagnie Philippe. Chemin Henri, section d’Autrans-Méaudre. C.3. Seyve Prosper, cantonnier au col des Limouches pendant les évènements. Ravitaillement du maquis. Enterré à Combovin. Denis Ferdinand. A Vassieux sous les ordres de Victor Boiron, blessé le 21 juillet, rejoint la région de Romans par le col de Vassieux et Marignac.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°74, nouvelle série, mars 1991
Décès, p.3 Victor Henri, section de Paris. Médecin-commandant dans l’armée. Gagne le Vercors le 6 juin 1944. Affecté à l’annexe de Tourtres de l’hôpital de Saint Martin. Alcaud Bernard, section de Paris. Dès octobre 1942, contribue au journal de l’U.P.I. Rejoint en décembre 43 la Résistance en Vercors. Compagnie Giboin (Raymond Fischer) ; Saint Nizier. Complément p.20 : a assuré la liaison à Sornin, dans les gorges d’Engins, à Grenoble et à la compagnie Giboin.
Le travail des équipes d’urgence de Villard à partir de juillet 1944.Rubrique Récits… Témoignages… Histoire… « Travail des équipes d’urgence de Villard de Lans (juillet, août, septembre, octobre 1944) » ; chapeau de Paul Jansen reliant évènements du Golfe début 91et Vercors 44 ; journal des équipes d’urgence du 7 juillet au 29 août ; p.13-14. Cet intéressant document donne jour par jour, avec les dates, les interventions des équipes d’urgence, principalement pour aide aux populations et inhumations. De nombreux noms sont cités.
Le « capitaine Paray », chevalier de la Légion d’honneur. Rubrique Informations : « Captain Paray » de la mission interalliée « Eucalyptus » » ; court texte de Paul Jansen, p.16. C’est un rappel sommaire de qui était André Pecquet, « captain Paray ».
Jacques Delpeuch, « François », chef du service radio de la 1ère région A.S. du colonel Descour.Rubrique Informations. Hommage. Extrait du Dauphiné Libéré, Valence, du 15 janvier 1991. « Martyr de la Résistance », deux lignes de chapeau et une demi page de texte, p.17. Occasion : baptême de la rue Jacques Delpeuch à Valence. Réfractaire au S.T.O., prend contact avec Descour, devient chef du service radio. Arrêté, torturé avenue Berthelot à Lyon, fusillé à Neuville sur Saône. Enterré à Vassieux.
Décès, p.18-19-20. Bouchier Louis, ravitailleur en Vercors, chef du groupe franc de Romans, compagnie Goderville, Saint Nizier, Corrençon et pas de la Sambue, libération de Romans et Lyon. Lesage Lilette. Deux textes lui sont consacrés dans ce bulletin. Rejoint le Vercors le 6 juin 1944, blessée à Combovin le 22. Des données intéressantes sur le personnel médical de La Luire. Victor Henri, section de Paris. Alcaud Bernard, section de Paris. Confection du journal de l’U.P.I. en octobre 42. Faux papiers et liaison maquis est du Vercors, Sornin, gorges d’Engins, Grenoble. Compagnie Raymond Fischer « Giboin ». Combats de Saint Nizier.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°73, nouvelle série, décembre 1990
Itinéraire résistant de Louis Bouchier.Rubrique Nécrologie : deux articles avec le même titre, « Louis Bouchier », l’un signé W.D., extrait du Dauphiné Libéré du 16.12.90, l’autre signé Jeanne Deval ; p.2. Sans entrer dans les détails, les deux textes donnent une bonne idée de l’engagement de Louis Bouchier.
Précisions sur le camp d’Ambel. Rubrique Vie des sections, sous-titre « Bouvante : cérémonies du souvenir », article non signé, p.4. Ce sont seulement, vu le peu de lignes du texte, quelques précisions. La date du 6 janvier 43 pour la décision de création du camp n’est-elle pas un peu tardive ? Et ces « Barraques » incendiées par les miliciens le 16 avril 44 ne sont pas le hameau au débouché des Grands Goulets (incendié le 22 janvier 44) mais plus certainement la ferme d’Ambel elle-même ou les cabanes des travailleurs du chantier installées vers la fontaine des Pies.
Journal de Marcel Jansen, « Mohican », de la Maison des Jeunes de Romans (3) 15 août au 9 septembre.Rubrique Récits… Témoignages… Histoire… « Jeunes dans le maquis ». Le journal de « Mohican » : texte du journal ; 3 photos légendées, dont 2 de Marcel Jansen, prises à l’époque, p.6-7-8. A la hauteur des deux parutions précédentes.
Les tirailleurs dits sénégalais du Vercors. « Enlèvement des cinquante-trois tirailleurs sénégalais prisonniers des Allemands à La Doua-Villeurbanne ». Cinq lignes de chapeau signées de la rédaction. Le texte lui-même est signé P. Rangheard pour la section de Lyon. Un P.S. précise que ce texte a été rédigé avec « l’aide, les souvenirs et les notes du lieutenant Rangheard, des frères André et Pierre Grosset, de Lionel Mercier et de Pierre Oudot », p.9-10. Texte assez précis, les heures sont fréquemment données. A noter le regrettable adjectif «évolué » pour un tirailleur qui connaît le français.
Une précision à propos de l’abbé Pierre et une question concernant le « Service de renseignement et de protection du maquis du Vercors » et Pierre de Villemarest. Rubrique Courrier des Lecteurs. Un chapeau précise qu’il s’agit d’un extrait du courrier des lecteurs de Valeurs Actuelles. Sous-titre « La mémoire du Vercors », court texte signé Pierre-Faillant de Villemarest (Paris) puis court texte de la rédaction, p.16. Pierre-Faillant de Villemarest nie « en tant que créateur et responsable du service du renseignement et de protection du maquis du Vercors » la participation de l’abbé Pierre à ce maquis ; il l’accuse par contre d’avoir « avec des F.T.P.F., participé à une incursion dans le Vercors en hiver 1943/1944 qui n’a fait qu’attirer l’attention des services secrets allemands (…)». La rédaction signale que de Villemarest s’est déjà illustré par certaines prises de position et elle se demande quelle a été l’existence réelle du service dont il se réclame. Elle fait appel à information.
Décès, p.16-17. Balavoine Pierre-François, « Poil de Carotte », section de Paris, obsèques à Louviers. Rejoint le Vercors à 18 ans. Incorporé au 11ème Cuir. Soulié René, décès à Montauroux (83). Bardin Marcel, obsèques à Bourg de Péage.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°72, nouvelle série, septembre 1990
Journal de Marcel Jansen, « Mohican », de la Maison des Jeunes de Romans (2) du 22 juillet au 10 août. Rubrique Récits… Témoignages… Histoire… « Jeunes dans le maquis ». Le journal de « Mohican » ; chapeau de son frère, Paul Jansen, puis texte du journal ; quatre photos légendées, dont trois de Marcel Jansen, prises à l’époque, p.8 à 13. Journal précis, daté ; souvent, même les heures sont indiquées. Aussi intéressant que la première partie, parue dans le N°71.
Rappel des évènements et réflexions. Rubrique Activités : « L’opération « Vercors » » ; deux allocutions, le général Giraud et Paul Dreyfus ; p.15 à 18. Rencontre de soldats, de scolaires et d’anciens maquisards. Allocution du général Giraud sur le thème de Liberté, Egalité, Fraternité, rapporté notamment à la Résistance. Allocution de Paul Dreyfus en forme de résumé des évènements de 1944 en Vercors et de réflexion sur ces évènements.
Gilbert François, « Canard », du C.6. Rubrique Courrier : « Souvenir », texte de José Gagnol, « Prosper », C.6 et C.5, p.21. L’auteur rappelle que « Canard », bien que n’étant pas chef du C.6, était un conseiller écouté de tous.
Décès, p.23-24. Gire Georges, « Gabriel », obsèques à Bourg de Péage. Mout Jean, section de Romans-Bourg de Péage. Groupe franc de Romans, compagnie Goderville, Saint Nizier, Corrençon, Herbouilly, libération de Romans et de Lyon. Lombard Gustave. Début juillet 44, traqué par la Gestapo, rejoint Vercors et C.11. Défense du pas de la Balme. Oudot Pierre. Funérailles à Bourgoin-Jallieu. Groupe Transports aux Brunets. Opération « tirailleurs sénégalais » en juin 44. Fantin Frédéric, décédé à Pont en Royans. Sotty Bernard, décédé à Lyon. On ne sait pas très bien s’il s’agit d’un Pionnier ou du frère de Sotty François, Pionnier, compagnie du Trièves. Genot. Funérailles à Claix. Ancien du C.12.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Supplément au n°71, nouvelle série, juin 1990
Ce supplément reprend les événements, les noms de personnes et de lieux qui reviennent fréquemment.
La Résistance du Vercors par le général Alain Le Ray ancien chef militaire du Vercors.
La totalité de ce supplément est consacrée à ce thème : p.3 à 15. P.3-4 : Introduction, carte de situation du Vercors, photo : Grands Goulets. P.4 à 9 : « Partout l’espoir renaît », carte du Vercors. P.6, photo : monument d’Ambel. P.9 à 13 : « La bataille » , photos : carcasse de planeur, ruines de Valchevrière, ruines de La Chapelle. P.13 : Réflexions, dont la question de trahison par Londres et Alger et celle de la contribution du Vercors. Photos : monument à La Luire, chaîne du Veymont, citation de Vassieux.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°70, nouvelle série, mars 1990
Marcel Billon, ancien de la section Ben. « Section Ben. Discours d’André Petit pour le décès de Marcel Billon (le 28 janvier 1989) de la 6ème compagnie Ben. », p.4. Mentionner les engagements du défunt permet de rappeler ceux de la section Ben.
Histoire sommaire des « Sénégalais » du Vercors. Rubrique Récits… Témoignages… Histoire… « « Les Sénégalais » au Vercors », colonel Verzat ; une photo d’un « Sénégalais » signée Marcel Jansen ; p.5-6. Depuis la récupération des « Sénégalais » à Lyon jusqu’à leur intégration à la D.F.L., un très sommaire compte-rendu de leur itinéraire en Vercors.
Le service médical : Saint Nizier les 13 et 15 juin. Les docteurs Fischer et Ullmann.Rubrique Récits… Témoignages… Histoires… « Un aspect du service médical au Vercors », récit de France Pinhas ; 4 sous-titres, trois pour Saint Nizier (les 13, 14, 15 juin), un pour juillet ; p.6-7-8. Un récit vivant et précis, par une infirmière, des évènements de Saint Nizier ; une brève évocation des deux médecins.
Jean Prévost ne fut pas le seul écrivain à combattre les armes à la main. Rubrique Courrier ; lettre aux Pionniers du secrétaire général de l’A.N.A.C.R. ; p.18. Jean Prévost n’a évidemment pas été le seul écrivain maquisard et l’auteur cite René Char. Toutefois, Jean Prévost a été le seul écrivain connu, maquisard, mort au combat.
Décès, p.19 à 22. Darier Albert. Une première partie évoque son rôle à l’association des Pionniers. La seconde partie, l’allocution du colonel Bouchier, président des Pionniers, rapporte l’engagement d’Albert Darier en Vercors. Vincent Joannès, abbé, section de Villard, obsèques à Corrençon. L’homélie du curé d’Autrans, d’un ancien maire de Corrençon et du maire de la commune au moment du décès évoquent la résistance du curé Vincent. Pierre-Bès Georges, « Jésus ». L’image de ce blessé de Saint Nizier, rescapé de La Luire, est rappelée à l’occasion du décès de son fils. Benmati Abel, compagnie Brisac. Robles Jean, infirmier à Saint Martin et à la Luire. Mauny Henri, C.5, libération de Romans. Rose Louis, section de Paris. 11ème Cuir. Avait commandé le peloton de tirailleurs « sénégalais ».
Exposition « Vie et mort de Jean Prévost ». Rubrique Activités. « Vie et mort de Jean Prévost », extrait du « Dauphiné Libéré », p.23. Présentation de Jean Prévost résistant et de l’exposition.
Six photos de ruines. Deux photos légendées « Saint Jean en Royans après les bombardements de 1944 », pas de mention d’auteur, p.23. Quatre photos légendées « Après les combats de juillet 1944 », photos Service photographique de la XVème région militaire : Vassieux, hôpital de Saint Martin, Les Baraques, La Chapelle ; p.24.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°69, nouvelle série, décembre 1989
Itinéraire de la compagnie Sabatier depuis les contreforts du Vercors, à Musan. Rubrique Récits… Témoignages… Histoire… « Les pérégrinations de la compagnie Sabatier », Gilbert François d’après André Ottinger, p.4-5. Témoignage précis et daté.
Suite aux articles des N°67 et 68 sur les rescapés de Vassieux. « Les rescapés de Vassieux (suite) », Gilbert François, p.5-6. Encore des éléments plutôt intéressants et précis pour les évènements, les lieux, les gens.
Décès, p.12-13. Piron René, « capitaine Daniel ». Paul Jansen rappelle l’itinéraire de la section Jacquelin de la compagnie Piron, puis le colonel Moreau retrace le parcours résistant de « Daniel ». Chambost Roger, « lieutenant Planche », section de Romans-Bourg de Péage, « un des commandants aux Ecouges », est-il écrit dans Le Pionnier. Olivier Marcel (il est écrit Marce dans le bulletin), section de Valence, compagnie Fayard. Gluck Ernest, section de Grenoble, compagnie Brisac. Varengo Ernest, section de Pont en Royans. Rescapé du pas de Berrièves. Garavaglia Louis, obsèques à Aix les Bains. Montagnon Maurice, compagnie Abel. Obsèques à Romans. Beuve-Méry Hubert. Court texte d’Alain Le Ray : équipes volantes, réunion d’Arbounouse.
Parallèle entre la Révolution et la Résistance. « En souvenir des 4 radios assassinés sur le plateau de Combovin, en juin 1944 ». Allocution de Roger Marty, président des C.V.R. Drôme, p.14. Il n’est pas question des radios de Combovin dans ce texte qui compare la Révolution et la Résistance et s’élève contre « de soi-disant pacifistes ».
2 photos : jeunes de la section Jacquelin ; ruine de la ferme des Combes. Une photo Marcel Jansen, une photo Paul Jansen, toutes deux légendées, p.15-16. La photo des jeunes de la section Jacquelin est prise à Romans le 22 août 1944. Celle des ruines de la ferme des Combes rappelle que les jeunes du Prytanée militaire de Valence y ont séjourné quelques semaines fin 43 après le séjour de certains d’entre eux aux Vallets, hameau de Saint Agnan.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°68, nouvelle série, septembre 1989
Le pas de l’Aiguille : considération sur les évènements.Rubrique Récits… Témoignages… Histoire… Texte signé Section de Mens, p.11-12-13. Bref récit puis réflexion sur le suicide des trois grands blessés et responsabilité du chef ; hommage.
Le 21 juillet 1944 à Vassieux : commémoration, allocution. « Le 45ème anniversaire… ». Chapeau de présentation de la cérémonie ; allocution de Jacques Roux, maire de Vassieux ; court texte de conclusion signé P.J. ; photo de la cérémonie. Rappel des évènements du 21 juillet.
Suite au N°67 sur les rescapés de Vassieux. Rubrique Courrier « Les vrais rescapés de Vassieux (suite) » ; un chapeau présente les deux lettres, une d’Albert Darier et une de Gilbert François. Albert Darier dit, entre autres, qu’il y a eu d’autres rescapés, dont un nommé Robert Roche. Considération plus générale de Gilbert François.
Décès, p.19 à 21. Samuel Eugène, « Jacques ». Allocution du colonel Bouchier. L’un des premiers Pionniers à Villard pour l’accueil des clandestins ; commandant d’une unité pendant les combats. « Jacques », aimé des Pionniers, a été accompagné par eux lors de ses obsèques. Tanant Pierre. Allocutions pour la pose d’une plaque à Valchevrière : le rôle de Tanant pendant et après les évènements (le Souvenir Français). Achard Germain, originaire de Saint Agnan. Rossetti Fernand, de Romans.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°67, nouvelle série, juin 1989
Vassieux : témoignage de l’adjoint du capitaine « Paquebot ». Rubrique Récits Témoignages Histoire : « Les vrais rescapés de Vassieux », texte partie Riffet Roland, partie François Gilbert, p.10. Le rapport de Roland Riffet, adjoint du capitaine Tournissa, raconte en tant qu’acteur l’arrivée des Allemands le 21 juillet. Gilbert François explique que le sous-lieutenant Riffet a ensuite rejoint le C.11 au col du Rousset puis il évoque la retraite du C.11, scindé en deux groupes les 23 et 24 juillet. Pourquoi écrire, en le soulignant, que le sergent « Carbone » et Hermine, deux des quatre frères Carniel du C.11 sont les « deux seuls rescapés de Vassieux » ?
Une croix entre les Barraques et Saint Martin : Albert Rozand. Une huitaine de lignes, sans titre, une photo, p.12. Albert Rozand, de Rencurel, est mort ici le 27 juillet.
Valchevrière : les combats et le chemin de croix. Rubrique Courrier : « Valchevrière. Extrait du livre « Les communes de l’Isère » par François Bonnet, texte, une photo, p.16-17. Récit succint des évènements de juin et juillet 44 à Valchevrière ; mise en place et description du chemin de croix.
Décès, p.18-19. Faure Moïse, section d’Autrans-Méaudre, compagnie Philippe. Bagarre Paul, section de Saint Jean en Royans. Compagnie Fayard, C.11. Les pas de l’est, libération de Romans et Lyon, les Vosges et l’Alsace. Chavant (Madame), épouse de Clément. Rossetti Fernand, section de Romans-Bourg de Péage. Groupe franc de Romans, résistant à 17 ans. Saint Nizier, Corrençon, Herbouilly, libération de Romans. Brétière Emile, compagnie Fayard. Daudel Georges, escadron Bourgeois. Portères René, compagnie Dufau.
Evocation de Jean Prévost : une exposition. « Vie et mort de Jean Prévost », texte sans doute venu de la section d’Autrans- Méaudre, terminé par une citation de 1964 de François Mauriac, photo de Jean Prévost, p.20. Le texte fait part de l’exposition « Vie et mort de Jean Prévost » à Autrans lors de l’assemblée générale des Pionniers.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°66, nouvelle série, avril 1989
Ferme incendiée dans les Coulmes le 3 août 1944. Photo p.1 de couverture, « 3 août 1944 » ; Marcel Jansen (Mohican).
L’année 1941 : résumé d’un colloque. « Colloque à l’Institut d’Histoire des Conflits Contemporains. L’année 1941 » ; chapeau introductif pour présenter l’auteur de l’article, rapporteur du colloque, Gilbert François ; 13 sous-titres pour de courts développements ; p.10 à 13. Justification de son travail par Gilbert François : « il m’a paru intéressant d’extraire pour l’information, les traits essentiels à mes yeux, propres à nous remémorer le temps de notre jeunesse précédant notre engagement dans la Résistance ». Le texte évoque à peine le Vercors, ce n’est pas le sujet ; en quatre pages, il donne un outil pour atteindre les buts que s’est fixé l’auteur.
Décès, p.15. Dussère René de Monestier de Clermont. En contact avec Le Ray dès fin 1942, il hébergea de nombreux résistants dans son hôtel. Traqué par la Gestapo, il rejoint la compagnie du Trièves. Ensemat Vincent, de Romans. Engagé en Vercors à 18 ans. Millou Roger, section de Romans-Bourg de Péage, combattant au Vercors puis à la libération de Romans. Sabatier Edmond, de Montélimar. Avait créé sa propre compagnie à Ratières, avec laquelle il vit, le 20 juillet, des accrochages à Saint Nazaire en Royans. Autres actions dont, pour le Vercors, Bouvante et Léoncel.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°65, nouvelle série, janvier 1989
La plaque du pas de Berrièves. Photo « Au pas de Berrièves. La plaque déposée par la section de Pont en Royans ». Pas de nom d’auteur ; p.2.
Un Alsacien-Lorrain, incorporé à l’armée allemande, déserteur sur le front russe, rejoint le Vercors.Rubrique Récit vécu… « De la Russie au Vercors ( le chemin d’un « malgré-nous ») ; chapeau d’introduction signé P.J. (Paul Jansen certainement) ; texte donnant l’itinéraire du personnage ; signé Pierre Barthelmé ; carte de l’itinéraire ; p.3 à 7. Hébergement à Romans ; aide à une récupération de parachutage ; montée au Vercors, compagnie Daniel à Presles ; bombardement de Vassieux le 13 juillet et parachutage le 14 ; les planeurs le 21 et premiers accrochages ; La compagnie rejoint la forêt des Coulmes ; le 24, décision de rejoindre la plaine ; retour à Romans ; libération de la ville ; retour puis, à nouveau, départ des Allemands. Texte soigneusement daté ; indication des lieux. Témoignage sérieux portant principalement sur la compagnie Daniel. Les évènements de Vassieux sont vus depuis les Coulmes.
Le C.5. Photo petit format, « Septembre 1944, libération de Lyon ». Pas de nom d’auteur, P.12. 19 hommes armés posent devant le photographe. Les noms sont donnés.
Novembre 1944 : passage en revue, à Valence, d’adjudants issus des maquis de la Drôme. Photo communiquée par l’un des adjudants, Yves Chauvin ; p.13. Sont présents les colonels Descour, Arnaud, Ferrand.
Décès, p.14. Rochas Yvonne, sœur de Rochas Marcel, de Méaudre. « L’hôtel de la Poste Rochas à Méaudre était le point d’attache de notre patron Clément Chavant et (…) c’est là qu’a eu lieu la fameuse réunion dite « de Monaco (…)». Broët Marcel, section de Romans. Broët André, section de Grenoble. Les deux frères sont morts à quelques jours d’intervalle. Tous deux G.F. de Romans puis compagnie Goderville. Vacher Marcel, section d’Autrans-Méaudre. « Boîte aux lettres » du maquis, maison ouverte pour l’accueil.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°64 octobre 1988
Colonel Pierre Tanant. « Colonel Pierre Tanant », texte non signé, p.13. Rappel de sa vie et de sa présence au Vercors ainsi que de son rôle pour les sépultures.
Le camp d’Ambel. « Allocution prononcée par André Valot lors de la cérémonie d’Ambel, le vendredi 22 juillet 1988 » ; texte ; p.16. La compétition pour le titre de premier maquis de France est encore au goût du jour et autorise parfois, semble-t-il, une entorse aux dates. Texte néanmoins très évocateur et par quelqu’un qui y était, ô combien ! Tourisme et souvenir des combattants du Vercors. Rubrique Propos, texte signé Albert Darier, citation d’un article du « Dauphiné Libéré », p.18-19. Dans un article du « Dauphiné Libéré », Alain Repellin et Jeannot Lamberton estiment qu’il faut prendre les devants avant que le Vercors ne soit récupéré par ceux qui ont compris tout ce qui peut y être entrepris. Albert Darier voudrait que le souvenir des combattants soit préservé et appelle à la création d’un « site national historique du Vercors ».
Décès, p.24. Arnaud Joseph, funérailles à Villard. Compagnie Philippe : Les Ecouges, col de Romeyer. Boutin Adrien, obsèques à Romans, 6ème Chasseur, capitaines Philippe et Bob. Presles, Rencurel, Veymont. Lamberton Henri, section de La Chapelle, compagnie Fayard. Fischer Raymond, « Giboin », section de Paris. Paillet Robert, de Sainte Geneviève des Bois, compagnie Goderville. Poillet Robert, de Belfort. Compagnies Goderville et Bordenave. Tournissa Elise, mère du capitaine « Paquebot ». Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°63, nouvelle série, juillet 1988
Changement de responsable du bulletin : Paul Jansen remplace Albert Darier. « La vie du bulletin. Continuité ou nouveau départ ? », texte signé Paul Jansen, p.7. Paul Jansen cite largement Albert Darier pour demander que les anciens envoient des témoignages à faire paraître dans le bulletin.
Photo de ravitaillement à la ferme d’Ambel. « Réflexions d’un Pionnier militant », texte de Gilbert François, secrétaire général avec photo, mulet chargé et 4 hommes. Légende : « En novembre 1942, ravitaillement à la ferme d’Ambel, camp N° 1. Robert René alias « Revol » ». Photo communiquée par R. Robert ; p.8. Le camp 1 n’était pas installé à Ambel en novembre 1942.
Appel à témoignages sur la participation du S.O.E. et de l’O.S.S. « Appel à témoignage » et texte signé Commandant P.E. Piérard (E.R.), p.18. Evocation très succincte de l’aide alliée au Vercors : armement, missions et commando, puis appel à témoignage.
Décès, p.19. Deval Paul, de Romans. Hommage par Paul Jansen. Soutien aux jeunes résistants de la Maison des Jeunes de Romans. Martin Robert, de Grenoble. G.F. de Romans avec Jean Veyrat et Louis Bouchier. Prévôté à Saint Agnan. Atger Daniel, pasteur, décédé à Paris, inhumé à Dieulefit, originaire de l’Ardèche. Etudiant en théologie au moment des évènements. Du 6 au 20 juin, au bataillon F.F.I. de la Drôme puis à l’état-major du Vercors. Aumônier du maquis du Vercors. Voir N°49 pour le colloque « Spiritualité, théologie et Résistance ». Champon, révérend père, lieutenant Michel,obsèques à Meudon (Hauts de Seine). Trièves et pas de l’est.
A la ferme d’Herbouilly. « Souvenirs ». Texte 1⁄2 page de Jean Mout, section de Romans. A la ferme d’Herbouilly après les combats de Saint-Nizier, p.23. Texte malheureusement trop court tant on aimerait que l’auteur ait développé les points qu’il évoque : l’alternance des groupes sur les positions, l’ambiance à la ferme, les veillées, la tolérance. Evocation de Louis Bouchier et Jean Veyrat.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°62, nouvelle série, avril 1988
Qu’est-ce que la vérité historique ? Nécessité de la vigilance. « Vérité… Vérités… L’histoire racontée » ; texte d’Albert Darier, p.17-18. Albert Darier s’inquiète de ce qui va se dire plus tard et se demande si les « vérités » successives, parfois contradictoires, ne vont pas polluer ce qui s’est vraiment passé. Il souhaite qu’il reste « alors assez de vrais historiens sérieux(…) ». Il rappelle les étonnantes déclarations de Jack Lang au moment de la mort de René Char.
Décès, p.24. Champon Henri, « Henry », section de Monestier de Clermont. Originaire de Lyon, obsèques à Monestier. Des responsabilités dès 1943 dans l’organisationen Vercors sud puis commandement du secteur 4, Trièves. Défense des pas de l’est. Collomb Adrien, ami de la section de Romans-Bourg de Péage mais pas Pionnier, bien qu’il ait souvent apporté son concours au G.F. Armand Marcel, de Romans-Bourg de Péage. Compagnie Abel. Robert Auguste, de Bouvante Le Haut, compagnie Fayard, section Lacombe. Veymont, pas des Chattons. Fondard Georges, section de Saint Agnan. Ancien garde forestier en Vercors. Groupe Grange.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°61, nouvelle série, janvier 1988
L’affiche concernant l’exécution des otages de La Chapelle (voir N°58). « A propos d’une affiche », texte de J. Mout, p.2. Quelques remarques et déductions sur cette affiche signalée dans le Pionnier N°58. L’auteur est certainement Jean Mout, section de Romans-Bourg de Péage (voir décès Pionnier N°72).
Controverse à propos d’une déclaration selon laquelle « le maquis du Vercors avait été un échec ».Lettre de Louis Bouchier, président des Pionniers à Maître Georges Durand, conseiller général de la Drôme et réponse de ce dernier ; p.9. Cette question, revenue une fois de plus, donne lieu à un ferme mais courtois échange, le texte de Maître Durand apportant un éclairage intéressant.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°60, nouvelle série, novembre 1987
« Ils ont refusé de subir », livre de René Ladet. Rubrique Livres ; « Ils ont refusé de subir » ; texte non signé ; p.11. Une critique élogieuse du livre après une évocation sommaire de son contenu.
Décès, p.15. Bonniot Jean, section de Romans, originaire de Mens. Compagnie Brisac. Donnadieu Maurice, G.F. de Romans puis compagnie Goderville, puis compagnie Abel. Mansuetto Maschio, section de Pont en Royans. Affecté à la compagnie Philippe. Au Veymont avec la compagnie Adrian. Faure Roger, d’Essonnes (Seine et Oise), inhumé à Montélimar. Ferlin Léon, obsèques à Vassieux. Compagnie Fayard. Petitpas Georges, « Gaston », décédé à Grenoble. De Bourg en Bresse. G.F. Clément (Chavant). Tézier Aimé, section de Romans. De Rochefort-Samson. Compagnies Daniel et Abel. Charpenet Albert, de Romans, 11ème Cuir. Landais André, section de Grenoble. Compagnie Chabal. Rognin André, inhumé à Saint Quentin sur Isère. Compagnie Dufau. Micoud Lucien, obsèques à Etoile sur Rhône. Chef de la 1ère section de la compagnie Brentrup. Triboulet, Madame, veuve de Triboulet Albert. Chez eux était « le P.C. d’organisation du Vercors pour Romans.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°59, nouvelle série, juillet 1987
Une infirmière de La Luire raconte l’infirmerie de Ravensbrück. « L’infirmerie de Ravensbrück » ; chapeau de présentation ; long texte écrit par Cécile Goldet, infirmière à La Luire, qui vient de décéder ; p. 15 à 19. « Il ne reste rien à ajouter à ces pages poignantes qui ne peuvent inspirer qu’une très intense émotion (…) ». Il n’y a effectivement rien à ajouter.
Réflexion sur « le Vercors abandonné ». « L’histoire racontée » ; texte d’Albert Darier, p.20-21. Citant Georges Gauthier du Groupe de Chasse Lafayette et Raymond Muelle du Premier Bataillon de Choc, Albert Darier fait part de deux possibilités d’aide au Vercors et imagine la joie avec laquelle les maquisards les auraient accueillies « au moment où ils en avaient besoin ». Il termine par une critique de « certains historiens » qui dénigrent les « inventeurs du maquis du Vercors et leur plan Montagnards ».
Décès, p.24. Girard-Carabin Clément, obsèques à Saint Nizier. Deshière Paul, décédé à Fontaine. L’un du premier groupe organisateur, déporté en Allemagne, son épouse emprisonnée. Servonnet Lily, membre du G.F. de Romans dès ses débuts. Compagnie Goderville, combat à Saint Nizier les 13 et 15 juin sous les ordres de Louis Bouchier. Mercier Lionel, décédé à Lyon, inhumé à Vassieux. Ancien du Parc Auto Régional sous les ordres du commandant Georges Jouneau, avait combattu au Veymont, sur les pas de l’est. Perrier Lucienne, inhumée à Echevis. Aide importante au maquis, en particulier au C.10.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°58, nouvelle série, avril 1987
L’exécution des otages de La Chapelle. Reproduction d’un avis, Bekannmachung ; « Sur l’exécution des otages de La Chapelle en Vercors », texte signé Albert Darier, p.12-13. La question est de savoir si le document présenté est authentique « car il comporte des anomalies flagrantes ». L’auteur fait à cette occasion, allusion à l’importance de la vérité des faits et des dates.
L’occupation de Noyarey par les Allemands. « Historique de l’occupation de Noyarey par les Allemands en juillet-août 1944 » ; chapeau pour présenter la situation géographique de Noyarey, en périphérie du Vercors ; texte « reproduisant un extrait du registre de délibérations » du conseil municipal ; p.15 – 16. Texte précis, daté, important pour donner une idée de la présence allemande et de l’encerclement dans l’un des villages du pourtour du Vercors au moment des évènements.
Une infirmière de La Luire, Cécile Goldet. « Cécile Goldet » ; chapeau annonçant le décès de C. Goldet et la présentant ; « En souvenir » ; texte signé Anita Monthuis-Winter ; p.16. Une évocation de Cécile Goldet assez brève mais chaleureuse. Le Vercors et la déportation ; le réconfort qu’elle apportait à ses compagnes.
Difficulté à trouver des militaires pour encadrer les camps. Rubrique Courrier ; de Bertrand Morel-Journel ; un texte ; p.17. En début d’article, les contestables affirmations du « manque de courage du plus grand nombre » et de « la transformation, après la libération, de 40 millions de pétainistes en 40 millions de gaullistes ». Puis un texte court apporte témoignage des difficultés personnelles de son auteur à trouver des militaires pour les jeunes réfractaires au S.T.O. qui montaient dans le Vercors.
Décès, p.18-19. Allemand Louis, de Grenoble. A participé dès le début à la mise en l’organisation. Arrêté par les Italiens, déporté, évadé. Ruchon Louis, de Barbières (26), Cie Abel puis D.C.A. de La Chapelle. Arnaud Maurice, « Cyrano », inhumé à Varces. Thomas Robert, « César », inhumé à Seyssinet. Décès de ces deux derniers annoncé dans Le Pionnier N°57. Tous deux membres du G.F. Paul Vallier ; montent au Vercors début juin 44 ; participent « avec le groupe, sous la direction de Jean Fratello, à de nombreuses opérations ordonnées par l’E.M. du Vercors. » Rochas Marcel, décédé à Méaudre, père de Rochas Pierre fusillé cours Berriat. Une maison ouverte aux résistants. François Louis, section de Pont en Royans, originaire de Choranche, inhumé à Pont en Royans. Entré dans la Résistance en février 43, compagnie civile de Pont puis Cie Philippe sous les ordres du capitaine « Adrian ». Pétouze, Le Fa, le Veymont. Guillot Patrique Alfred, obsèques à Saint Quentin sur Isère, inhumé à Lans. Ancien de la section Esch, blessé à Saint Nizier. Dodos Henri, « Papillon », obsèques à Villard. Parc auto de Saint Martin. Bourguignon André, section de Romans. Compagnie Daniel (Piron) avec son frère Aimé. Goldet Cécile : voir ci-dessus, dans ce N°58.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°57, nouvelle série, janvier 1987
Le capitaine Vincent, « intendant des camps d’internement du Vercors ». Rubrique Vie des sections, sous-titre « Romans-Bourg de Péage », allocution de Pierre Cuminal, p.2. Pour la commémoration de la libération de Romans, cette allocution évoque le capitaine Vincent de Romans-Bourg de Péage.
Colloque sur les maquis en général, Paris, 22-23 novembre 1984. « Colloque sur les maquis » ; sous-titres : « Les maquis dans la Résistance », « Les maquis dans la population », « L’engagement des maquis : attentisme ou action immédiate », « Bibliographie ». Texte de Gilbert François.
Témoignage sur la garde et le combat au pas de Berrièves » « Combats sur les pas de l’est. Pas de Berrièves », texte de Louis François, p.10. Témoignage précis, avec les heures.
Traduction du chapitre consacré à Vassieux dans un livre allemand sur les planeurs de transport de 1937 à 1945. « Les planeurs allemands à Vassieux le 21 juillet 1944 ; chapeau de présentation ; texte de Georg Schlaug (Traduit par A. Le Ray) ; de longues notes ; un commentaire signé Albert Darier et des notices explicatives sur les avions et planeurs allemands ; une carte du trajet des planeurs les 21 et 23 juillet ; p.11 à 14. L’ensemble constitue un document précieux.
Présentation critique du livre « Le sel, la cendre et la flamme », de Henri Rosencher, docteur « Raoul ».Rubrique Livres, « Retour sur un passé récent », signé Paul Jansen, p.15. 26 pages du livre concernent le Vercors. Paul Jansen émet un avis favorable.
Décès, p.16. Mousnier Marcel, section de Villard, décédé à Villefranche sur Mer, ancien de la Cie « Goderville ». Scialom Richard, « Tartarin », décédé à Marseille, ancien de la Cie Philippe, section Georges Buisson. Arnaud Maurice, « Cyrano », groupe Vallier, inhumé à Varces. Thomas Robert, « César », ancien du groupe Vallier, décédé à Seyssinet. Voir pour ces deux derniers, Le Pionnier N°58. Arnaud Louis, ancien de la Cie Abel, du Pontet (84).
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°56, nouvelle série, octobre 1986
Précisions sur l’aviateur U.S. dont il est question dans le N° 55. « A propos des souvenirs d’un maquisard yankee », texte signé Lily Servonnet, Donnadieu Maurice, p.12. Photo p.10 d’une maison qui accueillit cet aviateur. Il s’agit surtout de précisions sur les lieux et les gens qui ont accueilli cet homme. Les auteurs faisaient partie d’un groupe F.F.I. dont le quartier général était une ferme dans laquelle Nyle W. Jones avait trouvé asile.
Les débuts du Vercors jusqu’au départ de Le Ray. « Chronique sommaire des premières phases de développement du Vercors (janvier 1943-janvier 1944) » ; chapeau de présentation signé Robert, ex-chef du C.3 ; texte signé du Général Alain Le Ray, Bad Godesberg, octobre 1961 ; p.13 à 17. Texte précis qui apporte une quantité de précieuses précisions.
Décès, p.18-19 Gervasoni Tony, obsèques à Villard. Assez longue allocution de Louis Bouchier, mais qui en dit peu sur le parcours du résistant. Souvion Antonin, section de Montpellier, obsèques à Piégros la Castre (26). 2ème bataillon Drôme Sud, Cie Chapoutat, combats du pont des Grands Chenaux, de Gigors et d’Eygluy, libération d’Etoile et Valence. Sabatier Aimé, section de Saint Jean en Royans, ancien du C.1 d’Ambel. Jarrand Martin, section de La Chapelle, frère de Jarrand Albert. Parachutage à Darbounouse. Mari de Rose Jarrand, institutrice à Chabottes, fusillée en juillet 44. Maisonnat Louis, ancien de la Cie Abel, ancien maire de Fontaine, député, conseiller général et régional. Doénias Henri, section de Romans, ancien de la Cie Abel. Chalvin Roger, « Barjot », section de Grenoble, ancien du C.3. Joubert Fernand, section de Grenoble, obsèques à Saint Barthélemy du Gua. Ancien de la section Beschet, pas de l’Est et Veymont. Blanc-Gonnet Léon, inhumé à Lans, ancien de la section Esch.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°55, nouvelle série, juillet 1986
Pierre Brunet, adjoint de « Fayard » ; Yves Beesau, aspirant au 11ème Cuir. Rubrique Activités. « Inauguration du square Pierre Brunet à Romans le « mai 1986 », allocution du Colonel Louis Bouchier pour Pierre Brunet puis un court paragraphe pour Yves Beesau, p.6. Pierre Brunet, « Pierrot », était d’abord le chef du camp d’Ambel, ce qui n’est pas dit dans l’allocution, Louis Bouchier signalant simplement qu’il fut l’adjoint de « Fayard », Bourdeaux, à la tête du 14ème B.C.A.
Un pilote américain de B.17 tombé en parachute le 14 août 44 accueilli par le maquis.« Souvenirs d’un « maquisard yankee » » ; chapeau de présentation ; texte signé Nyle W. Jones, Jr. Lieutenant-colonel U.S.A.F. (en retraite), 13 mai 1982 ; traduction Bertrand Morel-Journel, p.14 à 18. Voir aussi N° 56 p.10 et 12. Depuis les U.S.A. jusqu’à une base en Italie ; mission sur Valence ; saut en parachute ; recueil par un paysan puis le maquis ; participation à la libération de Romans ; Grenoble, puis retour à la guerre.
Rôle des résistants d’Autrans et précisions sur les évènements dans la région. « Autrans dans la clandestinité ; chapeau de présentation ; sous-titre « Vie de la section d’Autrans dans la clandestinité » ; texte. Il est dit que ce texte a été établi par des résistants d’Autrans. Des notes complémentaires ont été demandées à Roméo Secchi, ancien chef du C.3. p.19-20-21. Il s’agit du récit de l’action des résistants d’Autrans depuis novembre 1942 jusqu’au départ des Allemands. Le récit en lui-même, clair, daté, est intéressant. Les notes apportées par Roméo Secchi fourmillent de précieuses indications. Si bien qu’au total, nous avons un document exceptionnel de richesse et de précision sur Autrans et ses environs. Les débuts : un groupe franc formé par Paul Repellin. Liaison par Eugène Samuel, « Jacques ». Après le S.T.O., installation d’un maquis aux Fenêts. Pupin affecte Roméo Secchi, « Robert » et Pierre Bacus au commandement du C.3. Pupin traqué par les Italiens en mars 43. Opération italienne de mai 43. Le C.3 à Autrans : les Carteaux et Gève. Le camp de Sornin et son chef « Raoul », Pierre Godart. Intégration du C.3 à la Cie « Dufau », André Bordenave, 1ère Cie du 6ème B.C.A. . Le lieutenant Ruettard commande les camps de la zone nord. Ravitaillement en armes au P.C. de Thivollet. Le lieutenant Pierre Trombert et le C.1 nouvelle numérotation, futur P.C. de Costa de Beauregard. Mort de Ruettard et de ses camarades. L’avion anglais. Premier parachutage sur le terrain « Sous-main ». Instruction du groupe d’Autrans par l’adjudant-chef en retraite Esch ; il commandera à Saint Nizier le groupe, devenu section. Transformation du groupe en section qui sera affectée à la Cie Philippe. Mobilisation du 9 juin, la section occupe la position du pas de la Clé. Saint Nizier ; quatre blessés. Ordre de mobilisation le 13 juillet pour les classes 40 à 44. Prise d’armes et défilé le 14 juillet. Le préventorium et le docteur Féret au service (médical) de la Résistance. Attaque du 21 juillet au col de la Croix Perrin et arrivée des Allemands à Autrans. Dispersion et nomadisation, prise d’otages. Départ des Allemands. Le docteur Chauve et son dévouement aux résistants.
Le Général Delestraint : évocation. « A la mémoire du Général Delestraint », texte de Pierre Dalloz, p.23. Il s’agit surtout d’un plaidoyer pour que soit conférée « à la mémoire du général Delestraint la dignité de Maréchal de France. »
Décès, p.25. Clémençon Jean, ancien de la Cie Pons. Lapre Marcel, inhumé à La Buissière (38). Déjà résistant en tant que gendarme à Vif. Rejoint le 9 juin la Cie Potin dont il devient l’un des adjoints. Baptême du feu au col de l’Allimas. Chargé de la défense du pas de la Selle, attaqué, résiste mais doit décrocher. Dispersion, privations, puis libération de Grenoble et retour à la gendarmerie. Zanna Emile, ancien de l’escadron Hardy. Obsèques à La Seyne (83). Arribert-Narces André, obsèques à Villard. Un frère, Henri, fusillé cours Berriat ; un autre, Eloi, résistant. Cie des Ecouges. Refuggi Lino, de Fontaine. Ancien du C.3, fera connaître à son camp La Forteresse lors de son repli de mars-avril 44. David Roger, « Cousin », section de Mens, obsèques à Voiron. Cie civile de Mens, combats du pas de l’Aiguille. Engagé volontaire au 6ème B.C.A.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°54, nouvelle série, avril 1986
A propos du film de Jean-Max Causse, « Le franc-tireur ». « Le franc-tireur » ; chapeau de présentation ; lettre de Louis Bouchier, président des Pionniers ; texte de liaison ; passage de Louis Bouchier à la radio et à la télévision ; sous-titre « En marge d’un film » ; communiqué des auteurs du film ; texte ; sous-titre « A propos du film « Le franc-tireur » de J.M. Causse » ; texte, p.16-17. Au bas de tout cela, la signature Lise Frenkel, sœur de Boris Frenkel, capitaine de la 35ème Brigade de Toulouse, Mort pour la France, chevalier de la Légion d’Honneur ». Il n’est pas possible de savoir si la signataire est l’auteur de l’ensemble ou seulement du texte qui suit le dernier sous-titre.
Décès, p.25-26. Nusbaum Jacques, à Quet en Beaumont. Ancien du C.16. Servonnet Gabriel, section de Grenoble. Décédé et inhumé à Roybon. François Yves, frère de Gilbert François. Ancien du C.11. Obsèques à Saint Jean en Royans. Jullien Noël. Funérailles à Rovon. Ancien du C.7 et de la Cie Dufau. Dodos Léon, inhumé à Villard. Ravitaille le camp de Corrençon puis est au parc de Chabottes. Le camp de Corrençon est sans doute le C.2. Vincent-Beaume André, « Sambo », chef du 2ème bureau à La Chapelle. Pison Claude, ancien de l’escadron « Roland » en forêt de Lente. Blanc Paul, section de La Chapelle. Ravitailleur, réparateur de véhicules du maquis. Torchin Georges, à Paris. C.3, C.5, C.7 puis, après mai 44, C.12. Guiboud-Ribaud Joseph, obsèques à Saint Geoire en Valdaine. Section de Grenoble. Au C.3 depuis le 2 juillet 43, où son frère Lucien le rejoint le 3 mars 44. . Jourdan Charles, à Cannes. Groupe franc de Romans en 43. Perminjat Aimé, d’Etoile sur Rhône. Section Ben. Le 6 juin 44, lui et son frère Maurice, rallient la 6ème Cie du 2ème Bataillon F.F.C./F.F.I. Drôme Centre, Cie Capitaine Brentrup. Ils participent à toutes ses actions jusqu’à la libération de Valence le 31 août 44. Demeure Abel, obsèques à Chabestan (H.A.). Allocution d’Albert Darier, secrétaire national des Pionniers : au Vercors dès décembre 42, constitution de camps et acheminement de réfractaires avec Franc-Tireur. Arrêté, transféré en Italie, s’évade et rejoint le Vercors ; adjoint au chef de la zone nord. Combats de l’été 44.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°53, nouvelle série, janvier 1986
Combats de La Rochette, 28 juin 44, le Maquis Roger. « Commémoration des combats de La Rochette » ; présentation de la journée ; sous- titre « Allocution prononcée par le Président Coulet » ; texte de l’allocution du Président Coulet, de la section de Valence, p.3. Commémoration des combats. L’allocution donne une explication succincte du combat du 28 juin et de celui, plus chèrement payé, qui eut lieu quelques jours plus tard.
Décès, p.8.
. Repellin Maurice, section d’Autrans, obsèques à Autrans. A la compagnie civile d’Autrans, aide le C.3. Compagnie Dufau en juin 44 puis 6ème B.C.A. pour libérer Grenoble, Beaurepaire, Lyon.
. Montchamp Paul, section de Villard. Il est également question de lui p.2 de ce bulletin : résistant en 43 ; affecté au P.C. de Saint Martin comme chauffeur, conduit « Hervieux », « Goderville », l’abbé Vincent.
. Faure Marcel, de Bouvante Le Haut, section de Pont en Royans. Affecté à la Cie Fayard.
. Barbier Henri, section de Saint Jean. Affecté en juin 44 à l’hôpital de Saint Martin.
Itinéraire des infirmières : La Luire, la déportation, le retour. « En captivité chez les nazis » ; carte de l’itinéraire ; chapeau de présentation ; texte avec sous-titres : « La grotte de La Luire », « Les prisons en France », « Lyon. Saint Joseph », 11 août. Le train », « Notre vie dans le train », « Ravensbrück », « La vie au camp d’extermination de Ravensbrück », « Kommando de Torgaü. Octobre 1944 », « La vie à Torgaü », « Abtérada. Novembre 1944. 8 février 1945 », « Le camp de Markkleeberg », p.12 à 32. Signé Maud Romana d’Argence. Matricule Ravensbrück : 58006. Article exceptionnellement long. Récit détaillé, précis, daté.
Décès, p.33.
. Vergier Fernand, section de Valence, inhumation à Bourg lès Valence. Participe à toutes les actions de la Cie Roger dont La Rochette le 28 juin et la libération de Valence.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Jean Jullien

Bulletin n°52, nouvelle série, octobre 1985
Photo de la première commémoration, cours Berriat, 14 août 45. Page 1 de couverture ; légendée ; « Photo communiquée par Paul Comtet. »
Deux jeunes soldats devant des micros, des chasseurs, semble-t-il (cor au béret). L’un lit un papier. Un jeune homme juste derrière eux. D’autres soldats tout autour, sur fond de foule.
Respect pour les anciens résistants. « Il y a plus de quarante ans, nous étions des résistants, des maquisards » ; texte ; « Aujourd’hui, nous sommes devenus des Anciens Combattants » ; texte. Signé Albert Darier, p.1. Le texte détaille les étapes de la manière dont ont été perçus les résistants. D’abord admiration, puis début de dénigrement par les collaborateurs revenus puis agacement et refus de recevoir une explication. Le texte reconnaît que certains anciens en font trop quand ils content leurs exploits, il dénonce les amuseurs qui donnent à rire des anciens combattants et il appelle à garder l’idéal. Texte touchant, mesuré et digne.
Victor Marinucci, de Romans, l’un des blessés de La Luire, tué à 18 ans.« Inauguration à Romans. Impasse Victor Marinucci » ; bref chapeau ; allocution de Fernand Rossetti, président de la section de Romans pour l’inauguration de l’impasse Victor Marinucci, p.15. G.F. de Romans aux ordres de Louis Bouchier et Raymond Veyrat. Avec la Cie Goderville, combats de Saint Nizier et Corrençon. Blessé, grotte de La Luire. Tué le 28 juillet au Rousset. Raymond Veyrat est vraisemblablement Jean Veyrat, alias « Raymond ».
Vincent Léon-Martin, de Méaudre, soutien du C.3 et du C.5. « Réunion annuelle des anciens du C.3 » ; « Motion Léon Vincent-Martin » ; court texte signé Robert, ex-chef du C.3, p.20. Texte de la nomination de Léon Vincent-Martin comme président d’honneur des Anciens du C.3 par eux-mêmes.
Eugène Chavant et Abel Chabal, rappel de leur rôle en Vercors. « A Saint Pierre de Chandieu. Inauguration des places Eugène Chavant et Abel
Chabal » ; chapeau ; texte du discours prononcé par le Colonel Jourdan de l’Association des Rescapés des Glières » avec les sous-titres suivants : « Jean Moulin » ; « Général Delestraint » ; « Romans Petit » ; « Lieutenant Théodose Morel » ; « Capitaine Maurice Anjot » ; « Eugène Chavant » ; « Lieutenant Abel Chabal », p.21-25. Le texte comporte des erreurs pour les deux personnages concernés par le Vercors.
André Galvin, chef de groupe au pas de l’Aiguille. Rubrique Distinctions, « André Galvin », allocution de Louis Bouchier, p.26. A l’occasion de sa promotion au grade d’officier dans l’Ordre du Mérite. Combats du pas de l’Aiguille, blessé, hôpital du maquis de l’Oisans.
Complément à la liste des décès parue dans le N°50 du Pionnier. Rubrique In Memoriam, communication de Robert Séchi, p.27. Bacus Pierre, « Boby », chef adjoint du C.3. Poncet André, du C.3.
. Blanc-Pâques Marius, du C.3.
Décès, p.28. Gaburro Joseph, de Claix. Ancien de la section Potin (pas des Chattons, pas de la Selle). Repellin Joseph, natif de Méaudre, ancien de la Cie Philippe. Combats de Saint Nizier. Boucher Louis, section de Pont en Royans. Chérion Fernand, rejoint la 6ème Cie Brentrup dans la nuit du 5 au 6 juin 44, adjudant à la 3ème section, participe à toutes les actions de la Cie. Seyvet Roger, section de Pont en Royans, obsèques à Pont également. Un ancien d’Ambel. Jansen Marcel, « Mohican », enseveli à Cannes. Entré au maquis à 19 ans, groupe de la Maison des Jeunes de Romans au sein de la Cie « Daniel », R. Piron. Le 29 juin, la Cie reçoit de Bayard l’ordre de rejoindre le Vercors, son P.C. étant à Presles. A la dispersion, la section Jacquelin se réfugie dans la forêt des Coulmes. Libération de Romans, campagne d’Alsace. Revol Aimé, section de La Chapelle. Régaldo Noël, de Fontaine, Cie Brisac, Section Calvète. Durand Raoul, section de Monestier, ancien du Secteur 4. Servien Amédée, section de Romans, ancien de la Cie Abel. Raillon Edmond, section de Romans. Chrétien Marcel, Commandant, de Valence, ancien chef de la 3ème Cie du 2ème bataillon F.F.I. de la Drôme.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°51, nouvelle série, juillet 1985
Blanchard Jean, Henri Bresson. « Distinctions ». Sous-titres : « L’Ordre National du Mérite à Jean Blanchard », « La Légion d’Honneur à Henri Bresson », p.8-9, pas de nom d’auteur. Remise de décorations à Jean Blanchard, chef de groupe au C.5 et Henri Bresson, maquisard au Pré de Cinq Sous puis Cie Fayard puis 11ème Cuir. et gravement blessé en janvier 1945.
Voyage de Chavant à Alger : obtention de sa place dans le sous-marin. « A propos du voyage de Chavant (Clément) à Alger », Pierre Dalloz, p.15.
Pierre Dalloz, sur indications de Louis Bouchier, rectifie une erreur de son livre « Vérités sur le drame du Vercors » : Chavant prend une place initialement réservée à Bouchier.
La République du Vercors : légalité de ses finances. « Finances et maquis », p.15-16, Gilbert François. Un comptable officiel, le percepteur de Die, César Olivier ; un transporteur de fonds, Gilbert Magnier, fondé de pouvoirs du Trésorier Payeur Général de la Drôme ; les dépenses sont ordonnancées par « Grégoire », Yves Farge, commissaire de la République et « Cinq Mars », Alphandéry, président du Comité de Libération ; le transport et ses aléas ; les paiements ; le camouflage du reliquat après la chute du Vercors ; quitus des dépenses après la Libération. Un aspect très peu évoqué de la République du Vercors traité dans un récit que son auteur dit tenir des participants.
Parution et critique de « Les années noires. Deuxième Guerre Mondiale. Romans-Bourg de Péage ». Rubrique Livres : titre du livre, par Madame Jeanne Deval, Editions Deval, Romans, critique signée A.D., p.17. Elogieuse critique.
Réédition de « Histoire de la Résistance en Vercors », de Paul Dreyfus et de « Vercors, Premier maquis de France », du lieutenant « Stephen ».
Les titres, auteurs et éditeurs et quelques lignes pour signaler les rééditions. Pas de nom d’auteur, p.17.
Mission de P.47 depuis la Corse sur le Vercors, le 28 juillet 1944. « Mission aérienne sur le Vercors » : un chapeau non signé ; un texte du Colonel de l’Armée de l’Air Georges Gauthier ; un texte de pied signé Albert Darier ; une photo de livret de vol ; une carte signée AD/85 ; p.20-21-22. Le chapeau présente le Groupe de Chasse Lafayette. Le texte raconte très brièvement la mission et l’auteur regrette qu’avec plus d’organisation, le drame n’ait pas pu être évité. Le texte de pied remarque l’amertume contenue dans le texte du colonel Gauthier et fait allusion à la dernière mission de Saint Exupéry.
Raymond Anne, « Filochard », maquisard du Vercors, dont le corps est au Mont Valérien.« Le maquisard du Mont Valérien » : texte signé Albert Darier ; fac-similé de deux télégrammes ; six photos légendées « L’ensemble du monument », « La partie centrale », « L’intérieur de la crypte », « Le haut-relief numéro 4 Maquis. Sculpteur Raymond Corbin », « A droite, Raymond Anne, dit Filochard » ; une citation de de Gaulle ; p.23 à 29. Historique du Mont Valérien pendant la guerre, puis du monument ; description de la crypte ; comment le corps de Raymond Anne fut choisi pour le Vercors en remplacement de celui du lieutenant Philippe.
Décès, p.31-32. Cornier Marc, ancien de la Cie Chabal, inhumé à Balbins. Fraisse René, décédé à Digne. Arrêté en mars 1943, déporté en Italie avec son frère Marcel. Féret Claude, fils du docteur Féret du préventorium d’Autrans, au service de la Résistance dès 1943 avec ses quatre fils, Max, Claude, Jacques, André. Claude au C.3 début janvier 44 ; liaison avec « Durieu » et le C.1 quand il se constituera à Plénouze. Combats de Saint Nizier, de la Croix Perrin et autres évènements de 44 avec le C.3. Libération de Grenoble, combats de Beaurepaire, libération de Lyon. Poursuit la guerre avec le C.3 devenu la 1ère section de la 1ère compagnie du 6ème B.C.A. Obsèques à Bouville, Essonne. Séguy Robert, ancien du C.3. Le texte est de « Robert », Roméo Secchi, ancien chef du C.3 qui fait appel à la réconciliation entre anciens du Vercors qui se querellent. Travaïni Camille, inhumé à Villard. Ancien du parc auto de Saint Martin. Beauchamp Louis, section de Lyon. Résistance-fer d’abord puis le 7 juin 44, rejoint Saint Martin au volant d’une camionnette. Etant officier de réserve d’intendance, il retrouve la même fonction à l’école de Saint Agnan. Allocution signée Gabriel Dumas.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°50, nouvelle série, avril 1985
Photo de maquisards de la section Jacquelin dans les Coulmes. Photo p.1 de couverture, « Juillet 1944 – Forêt des Coulmes. Quelques uns de la section Jacquelin (Paul Jansen) », Photo Marcel Jansen. Comme toutes les photos de Marcel Jansen, belle et touchante.
Décès : rétrospective 1973-1984. « In memoriam », chapeau de présentation et classement des morts année par année, de 1973 à 1984, p.15-16-17. Nom, prénom, âge, date du décès, lieu, unité d’appartenance en Vercors. On ne sait pas si le lieu indiqué est celui du décès, de l’inhumation ou de la section de rattachement. Liste néanmoins précieuse. Voir le N°52 pour un complément à cette liste.
Pierre Haezebrouck, « Hardy » et Pierre Point, « Payot ». « Deux belles figures de la Résistance : Pierre Haezebrouck (Capitaine Hardy) Pierre Point ( Lieutenant Payot). Sous-titres : « Deux frères d’armes », « A la vie à la mort », « Vocation », « Dans le maquis », « Cœurs épiques », « La mort qui réunit » . Pas de nom d’auteur, p.18-19. Une courte évocation en forme d’hommage, des éléments historiques.
Sonnet à la mémoire de Paul Jallifier, mort à Vassieux en 1944. Rubrique Poème. Titre : « Martyr », p.20, M.J. Hugues, in memoriam, brève indication de qui était Paul Jallifier, mention Prix littéraire du sonnet offert par la ville de Montélimar. M.J. Hugues avait été en 1925, l’instituteur (trice) de Paul Jallifier. Poème simple et touchant, d’autant plus qu’il émane d’un(e) enseignant(e) à son ancien élève torturé.
Utilisation du terrain « Taille-Crayon » de Vassieux. « Parachutage de jour sur Taille-Crayon », chapeau de présentation du court texte, qui est de l’ingémieur général Henri Ziégler, p.21. Rapide évocation du rôle de l’auteur et des parachutages du 25 juin et du 14 juillet. A noter que, pour ce dernier, sont indiqués 36 avions et non 72 comme il est souvent écrit.
Le point sur les F.F.I. dans le cadre du débarquement. « Création et activités des Forces Françaises de l’Intérieur », p.22 à 28, Ingénieur Général Henri Ziégler alias Colonel Vernon chef de l’Etat-Major F.F.I., p.22 à 28. L’approche du débarquement. 1943 : année décisive. Les plans d’appui au débarquement. Création de l’Etat-Major des FFI. Création et structures Les moyens : les télécommunications, les matériels, les transports, les hommes, déroulement des opérations, les grands parachutages de jour, l’appui de débarquement, le ralentissement des renforts allemands, opérations particulières, les opérations en Bretagnel La percée de l’Armée Patton, le verrouillage du massif Central, l’appui au débarquement sud et la libération du Midi, la libération de Paris, la campagne d’Alsace. Conclusion importante, précieuse et claire synthèse. Peut permettre de réfléchir au contexte dans lequel se plaçait (ou pas !) le projet Montagnards.
Décès, p.32.
. Gerin Emile, obsèques à Saint Laurent en Royans. Créateur d’un réseau de renseignements au profit du C.3. C’est lui qui installa le téléphone de campagne et l’électricité à Gève.
. Usclerd Edouard de Saint Jean en Royans.
. Besse Léon, ancien de la Cie Fayard.
. Chauvin Rose-Marie, épouse de Chauvin Maurice, section de Valence, ancien du réseau Andromède auquel son épouse avait participé.
. Breynat Ange-Charles, 1ère Cie du Régiment de la Drôme, Camp Roger, section de Valence, inhumé à Romans.
. Bouclier Charles, section de Valence, obsèques à Saint Marcel lès Valence. Chauffeur-ambulancier au Vercors.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Jean Jullien

Bulletin n°49, nouvelle série, janvier 1985
« Volume » : sa chanceuse évasion, le 23 juillet 44. « L’Odysée du capitaine Volume », p.6-7-8. Le texte n’est pas signé mais étant écrit à la première personne, l’auteur est « Volume » lui-même. La plus grande partie du texte est consacrée à cette miraculeuse échappée du 23 juillet 44, alors qu’on va le fusiller près de Saint Guillaume. Quelques précisions au début sur son activité les 21 et 22 juillet. Une longue note précise qui était « Volume » et une autre raconte comment, en l’accompagnant, sur ordre de Jean Prévost, Charles Campiglio et Marcel Peyronnet ont sauté sur une mine près du pas de l’Ane.
Les combats de Saint Nizier racontés par Roland Bechmann. « 13-15 juin 1944 à Saint Nizier », p.9 à 14, Roland Bechmann-Lescot. Les minages avec l’entreprise Converso ; reconnaissance des points de verrouillage autour de la forêt de Lente ; prise de commandement du groupe dit « d’engins » ; détails du combat du 13 ; après les combats et la nuit ; la journée du 14 ; combats du 15 ; le repli ; le décrochage par Herbouilly jusqu’à Saint Martin. Texte à la fois clair, précis et fourmillant de détails. Un excellent témoignage sur ces combats, vus depuis les postes occupés par Roland Bechmann.
Malleval : évènements du 29 janvier 44. « Malleval », p.15, Paul Bulle. L’auteur raconte comment il a été blessé au-dessus du village et témoigne de la façon dont sont morts ses camarades près de lui.
Rapport du professeur Etienne Bernard au commandant Huet sur les blessés de l’hôpital de Saint Martin les 21-22-23 juillet et sur sa propre activité. « Grotte de La Luire », chapeau introductif puis texte du rapport par le professeur Bernard, p.19-20. Le texte éclaire sur les détails de l’itinéraire des blessés depuis l’hôpital jusqu’à la grotte de La Luire et sur les dispositifs matériels mis en place pour ce refuge.
Le Père de Montcheuil à la grotte de La Luire ; des prêtres au maquis. « Colloque spiritualité, théologie et résistance », chapeau et quatre témoignages ou communications sous les sous-titres suivants : « Lucien Fraisse, Commandant Xavier dans la Résistance », « Abbé René Lorenzi », « Fréjus Michon, Président de la Chambre d’Agriculture de l’Isère », « Daniel Atger, pasteur, ancien aumônier du Vercors », p.25 à 31. A l’occasion du colloque « Spiritualité, théologie et résistance », sont évoqués la figure de Père de Montcheuil et, plus largement, les rapports entre religion et résistance. D’importantes données et précisions.
Itinéraire d’un maquisard, du Trièves à l’hôpital du maquis de l’Alpe d’Huez, en passant par les combats des pas et Grenoble. « Mon père, ce terroriste… ce maquisard », chapeau de présentation puis texte de Françoise Ceccato, p.32-35. L’auteur, fille de maquisard, fait un historique de la Résistance en Vercors puis donne la parole à son père, ancien résistant. L’itinéraire de décrochage du Vercors, après les combats sur les pas de l’est, n’est pas banal et se continue à l’hôpital du maquis de l’Alpe d’Huez.
Regroupement du C.6 et du C.8 ; attaque d’Esparron. « L’Esparron », présentation de l’ermitage, Gilbert François, p.36, référence au livre de Jacques de Monts. Sous-titres : « L’attaque allemande du 3 février 1944 contre l’ermitage de l’Esparron » ; « 3 février 1944 », p.37-38, « Pédago » du C.6. « Pédago » explique comment il rejoint l’ermitage d’Esparron ; il évoque brièvement le cadre et quelques moments de la vie des maquisards dans ce refuge ; enfin, l’attaque du 3 février et les deux morts. C’est un texte relativement court mais clair et très vivant.
Décès, p.40. Soulier Jean, de Vienne, inhumé à Villard. Ancien du C.3 et de la Cie Philippe. Olagnon Louis, obsèques à Etoile sur Rhône. Ancien de la section Ben.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°48 (40e anniversaire), nouvelle série, novembre 1984
Commémoration du quarantième anniversaire. Le numéro du bulletin est entièrement consacré à cette commémoration. p. 12-13 : « Allocution de M. Jacques Roux maire de Vassieux » Une partie est consacrée à l’évocation des évènements à Vassieux. p. 14-15 : « Allocution du Colonel Bouchier, président des Pionniers. » En des termes parfois lyriques, hommage aux résistants en général. p. 16-17 : « Allocution de M. Charles Hernu ministre de la Défense. Une partie est consacrée au bilan de la Résistance en Vercors. p. 37-38 : « Evocation historique », pas de nom d’auteur. Dite à trois voix, ton plutôt épique.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°48, nouvelle série, novembre 1984
Curieusement, ce numéro, tout à fait conforme aux autres numéros de cette époque dans la 2ème série, porte la mention « Complément » en 1 et 2 de couverture, alors qu’un autre numéro 48, daté lui aussi de novembre 1984, et très différent (couverture couleurs), consacré uniquement aux commémorations du 40ème anniversaire, ne porte pas de mention « Complément ». Malgré les mentions « Complément », il est logique d’inverser, c’est ce que je fais dans cet inventaire.
Benjamin Malossane. « Hommage à Benjamin Malossane », p 9-10-11. Sous-titres : « Allocution de Gilbert François, membre du bureau national des Pionniers du Vercors » ; « Allocution de M. Maurice Pic président du Conseil Général de la Drôme » Benjamin Malossane est décédé depuis 14 ans mais l’A.G. des Pionniers se tenant à Saint Jean en Royans, un hommage lui est rendu. Gilbert François retrace surtout le parcours résistant de B. Malossane ; Maurice Pic évoque l’enseignant et l’homme public amoureux et défenseur de la liberté.
« Jacques » Samuel, Georges Ravinet, Marcel Peyronnet, Anthelme Croibier- Muscat, Jean Bellier, Albert Taillade.« Distinctions », p.14-15. Sept membres des Pionniers ayant été décoré, leur action est évoquée. C’est Louis Bouchier qui fait, pour Samuel, une assez longue allocution retraçant, entre autres, son parcours résistant. Le parcours des 6 autres est évoqué plus sommairement.
Paul Jansen, Charles Deiller. Paul Jansen fait citoyen d’honneur de Romans ; Charles Deiller chevalier de la Légion d’Honneur. Court rappel de l’action résistante de Paul Jansen, p.16.
François Jacquot, compagnie Sabatier et sa mort au Tubanet. « A propos de la Résistance à Saint Jean en Royans », texte d’André Ottinger, p.17. Après le N°45 du Pionnier consacré à Saint Jean en Royans, l’auteur apporte des précisions sur l’un des morts cités dans le N°45.
Secteur est du Vercors : hauts plateaux et bataille des pas. « Cérémonies à Gresse en Vercors le 1er juillet 1984 », pp. 22-23, chapeau introductif et allocution du Colonel Jean Beschet. Lors d’une cérémonie à Gresse pour le 40ème anniversaire, allocution de Jean Beschet. Texte « (…) très intéressant par la lumière qu’elle apporte sur une partie des ces combats sur les Pas de l’Est », dit le chapeau. Effectivement, des précisions sur les mouvements de troupes, les combats, etc.
Rose Jarrand. « Hommage à Rose Jarrand », p.24-25, chapeau introductif et allocution de Paul Jansen. Le nom de Rose Jarrand est donné au groupe scolaire de Saint Agnan. Texte sobre de Paul Jansen sur la vie résistante et la mort de Rose Jarrand, institutrice dans ce village.
Simon Samuel . « Adieu, Simon », p.31, pas de nom d’auteur. Dispersion des cendres de Simon Samuel à Ambel : rétrospective brève de sa présence au maquis du Vercors.
La voiture radio-gonio prise aux Italiens à Saint Etienne de Saint Geoirs. « L’odyssée d’une voiture radio-gonio de l’armée italienne », p.34, Pierre Deveaux, ancien du bataillon Chambarrand. Courte relation de la « récupération » d’une voiture radio-gonio aux Italiens, le 13 septembre 1943, par « Bozambo », adjoint de Thivollet dans les Chambarans, plus quatre hommes et Paul Porchey de Brezins et quelques hommes. A noter que le 13 septembre 1943, l’armée italienne n’est plus en guerre aux côtés des Allemands.
Décès, p.35-36-37. Long Paul, ancien de la Cie « Daniel ». Ecoiffier André, ancien de la section Ben, funérailles à Valence, sergent chef de groupe en Vercors. Quinto Cataldo, « Charles », section de Grenoble. Poulat Alfred, « Montcalm », section de Monestier de Clermont, inhumé à Sinard. Secteur 4 de l’A.S. (Trièves), chef des équipes civiles de Sinard, Avignonnet, Treffort, Saint Martin de la Cluze. Olech Bruno, section de Grenoble. Ancien du G.F. de Villard, arrêté et déporté par les Italiens en mai 43, évadé début septembre, rejoint le Vercors. Chabert Marcel, section de Villard. Blanc Charles de Saint Nizier, section de Villard. Brunet Pierre, « Pierrot » de Romans. Hommage du président des Pionniers : organisateur et responsable du camp d’Ambel ; affecté au bataillon « Fayard » en juin 44 ; libération de Romans ; intégré au 11ème Cuir, campagne des Vosges et d’Alsace. Ragache Albert, section de Grenoble. Guay Pierre. Décès annoncé dans le Pionnier N°44. Compléments apportés par son épouse : « Janest », au Vercors début avril 43. Contacts avec Farge et Le Ray puis nommé chef du Vercors sud alors que le lieutenant Régnier commandait le Vercors nord. Quand Geyer arrive en Vercors, Guay est affecté à l’état-major, chef du 4ème bureau. Echappe à l’arrestation par la milice en avril 44. Jean Prévost Claude, née Van Biéma. Un texte court mais dense et précis relate son accompagnement en Vercors de son mari Jean Prévost. Certains passages laisseraient penser que l’auteur est Martine ou Roland Bechmann.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°47, nouvelle série, juin 1984
Résumé sommaire du Vercors résistant. « Bref aperçu historique du maquis du Vercors », p.2, pas de nom d’auteur.
Quelques hauts-lieux du Vercors. « Quelques uns parmi les hauts-lieux du Vercors ». Sous-titres : « la trahison de Malleval » ; « combats de Saint Nizier » ; « l’épopée Valchevrière » ; « sur les pas de l’est » ; « le martyre de Vassieux » ; « la tragédie de La Luire », p.3-4, pas de nom d’auteur. Des récits assez sommaires ; quelques erreurs dont les Waffen SS à Vassieux.
Le martyre de trois femmes de Gresse. « A Gresse, il y a 40 ans, trois mères de famille sacrifiaient leur vie pour une France libre », p.8, signé G.M. 1/07/83. L’auteur est peut-être bien Georges Martin, instituteur, qui a écrit sur l’histoire de Gresse. Il replace le sacrifice de quatre (et non trois) femmes dans celui des autres Françaises. Il s’agit de Louise Martin-Dhermont, Marie-Louise Martin, Blanche Mouttet et Rolande Alberto.
« Tu prendras les Armes », d’Albert Darier. p.9 : présentation du livre et bon de commande. p.10 : quelques appréciations de journaux ou de personnalités.
L’association des Pionniers du Vercors. « L’Association Nationale des Pionniers et Combattants Volontaires du Vercors », p.3 de couverture, pas de nom d’auteur. Il s’agit d’une brève présentation de l’association et de ses premières tâches.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°46, nouvelle série, avril 1984
Rétrospective avril-mai-juin 44. « Il y a quarante ans », p.7-8, non signé.
Pour les trois mois concernés, évènements mondiaux de la guerre et évènements en Vercors. En aussi peu de place, le rappel est succinct. L’article se termine par une réflexion sur l’état d’esprit des maquisards.
Décès, p. 18-19-20. Sébastiani Louis, inhumé à Villard. Un texte d’André Pecquet, « capitaine Paray » rappelle comment Louis Sébastiani a coopéré à une mission interalliée et comment il a traversé les évènements. Voir ci-dessous. Egalement un texte d’un général de l’Ambassade américaine à Paris et un autre de Louis Bouchier. Rousseau André, « Bouboule », section de Lyon. Combats de Saint Nizier. Laurent Pierre, lieutenant-colonel, funérailles à Romans et à Etoile sur Rhône. Ancien de la compagnie « Ben ». Igolen Marceau, section de Lyon. Ancien de la section de transport du commandant Jouneau.
André Pecquet , « Paray » et la mission interalliée dont il est membre. A l’occasion du décès de Louis Sébastiani, André Pecquet refait le parcours de la mission interalliée dont il a fait partie et à l’action de laquelle a participé Louis Sébastiani, p.18-19-20. Le parachutage ; les liaisons radio avec Londres et Alger, notamment le message « des criminels et des lâches » et autres ; la dispersion en émettant encore ; la fin… Une quantité de données très intéressantes avec précision de dates, d’heures.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°45, nouvelle série, janvier 1984
La Résistance à Saint Jean en Royans. Le numéro est consacré entièrement à ce sujet.
p.1 de couverture : photo ancienne de qualité médiocre, intitulée « Saint Jean et Les Berneries » ; Pas de nom d’auteur.
p.1 : un titre général « La Résistance à Saint Jean en Royans » par Gilbert François ; avant-propos ; sous-titre « Le Royans en état de Résistance »
p.2 : photo du monument d’Ambel.
p.3 : deux photos concernant le C.6, l’une de la cabane de Vauneyre, l’autre du 14 juillet 1943, Malossanne au milieu des hommes du C.6.
p.4 : photo d’un groupe du C.6 et extrait mal lisible d’un interrogatoire de milicien daté 5 janvier 44.
p.5 : fac-similé d’une « Note pour les chefs de camps délégués » datée du 10 avril 1943 ; je n’identifie pas la signature de l’auteur.
p.6-7 : 4 photos de pièces diverses, cartes d’identité, carte d’inspecteur des contributions, convocation S.T.O.
p.7 : sous-titre « Le Royans en état de guerre »
p.8 : fac-similé d’un arrêté du C.L.N. du Vercors signé E. Clément ; fac-similé d’une décision du Commandant du plateau concernant la circulation de nuit, signée Hervieux.
p.9-10-11-12 : sous-titre « Bombardement du 29 juin » ; 5 photos avant-après ; fac- similé d’un extrait de presse du 6 septembre 44 concernant la mort d’un gendarme tué par des Allemands fugitifs.
p.13 : sous-titre « Commémorations » et 4 photos ; sous-titre « Epilogue » p.14-15-16 : « Liste des volontaires tués au combat ou fusillés » ; « Liste des victimes civiles originaires ou habitant le canton » ; « Mort en déportation » ; « Déportés » ;
« Fusillés à Saint Nazaire » ; « Bibliographie » ; « Documents et témoignages ».
p. 3 de couverture : photo intitulée « Tableau de Turner exposé en Mairie de Saint Jean ».
Très intéressant pour la synthèse et aussi pour les reproductions de documents qui apportent des éléments qu’il est rare de voir.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°44, nouvelle série, octobre 1983
François Huet. « Hommage au Général Huet », allocution de Louis Bouchier, président des Pionniers lors du dépôt du chamois sur la tombe de François Huet, p.16-17. Il est plutôt question dans ce texte des qualités humaines et de chef de Huet que de son commandement en Vercors.
Historique du Vercors résistant. « Allocution du Colonel Louis Bouchier, président de l’A.N.P.C.V. », allocution prononcée lors du 39ème anniversaire, p.29-30. Le président des Pionniers rappelle les faits dans leurs grandes lignes.
Formation du C.3, historique par son ancien chef, « Robert » Sechi. « 40e anniversaire de la formation du C.3 », Robert Sechi, p.40 ; texte intéressant pour les tout débuts du camp, l’origine des deux chefs, qui les investit de ce commandement et leur trajet jusqu’ici.
Décès, p.42-43-44.
. Troussier Francisque, décès annoncé dans le N°43. Secrétaire du Vercors-Nord nommé par Samuel Ravalec en 1943. Participe au rassemblement de Darbounouse. Aux Ecouges. Repli le 24 juillet 44 sur le Pas de la Clé.
Il est question dans l’éloge funèbre d’une réunion à Tourtres « où s’effectua le partage des responsabilités civiles et militaires entre Clément Chavant et Samuel Ravalec : mise en place des groupes et leur armement par la récupération des parachutages, organisation des entraînements aux armes, expédition Carette. »
. Taravello Octave, décès annoncé dans le N°43. Groupe Daniel (Piron). Cache d’armes, planques pour les Juifs et résistants. Au moment des combats, à Presles et dans les Coulmes.
. Guay Pierre, section de Paris, décédé à Versailles. Commandant de secteur en Vercors en 43-44. Obsèques près de Laigle (Orne). Voir complément au N°48.
. Zanella Bernard, section de Villard.
. Chabloz Hélène, membre participant de la section de Villard. Veuve d’Henri Magnat, mort en 44.
. Barnier Paul, section d’Autrans. Renseignement et agent de liaison pour le C.3 et le C.1 (sans doute seconde numérotation des camps). Equipes civiles d’Autrans. Après le 6 juin, Cie « Planche », combats de Saint Nizier. Blessé au cours d’un accrochage avec une patrouille le 13 août près d’Autrans.
. Blum-Gayet Jean, docteur, époux de Geneviève, « Germaine ». Service sanitaire du Vercors.
. Esch Ernest, inhumé à Autrans. Commandait une section à la bataille de Saint Nizier.
. Bellier Fernand, obsèques à Pont en Royans. Résistant du tout début.
. Rossetti Edouard, section de Romans, inhumé à Bourg de Péage. Volontaire dès 42, rejoint le Vercors le 9 juin avec le groupe franc de Romans.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Jean Jullien

Bulletin n°43, nouvelle série, juillet 1983
Décès, p.11. Amblard Hermann, section de Grenoble, inhumé à Saint Martin d’Hères. Troussier Francisque, à Villard de Lans. « L’un des premiers et des plus actifs résistants du Vercors-Nord ». Silberman Charles, « Jan », section de Paris, Cie Philippe. Darlet Aimé, section de Lyon. Taravello Octave, section de Romans.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°42, nouvelle série, mars 1983
Photo : reconstruction du Vercors. Une photo légendée « 1945 Reconstruction du Vercors », pas de nom d’auteur, p. 1 de couverture. Chantier de reconstruction, un homme près de poutres. Il semble que ce soit La Chapelle.
Photos de 1945 : reconstruction et divers Vassieux et La Chapelle. « Quelques photographies de 1945 », 8 photos toutes légendées, sans nom d’auteur, disséminées dans le bulletin, p.8-19-24-25. Il semble bien toutefois que le titre, p.8, s’applique à toutes. Elles portent sur Vassieux et La Chapelle. Ce sont toutes des photos intéressantes car elles présentent parfois une phase de transition entre les lieux, récemment détruits et ceux qui seront tels que nous les connaissons. Sur celle légendée « Le personnel de la reconstruction à La Chapelle en Vercors », les personnes de la région retrouveront bien certainement des visages connus.
Un ravitaillement par un paysan des hommes de Chabal à Valchevrière. « Valchevrière », chapeau de 5 lignes et texte, p.20-21. Ce texte, écrit simplement, raconte la livraison d’un veau peu de temps avant l’attaque allemande sur le belvédère. Il évoque aussi le traitement réservé à la population.
Décès, p.27. Félix Pierre, section de Valence, P.C. de Thivollet à La Rivière et peloton Bourgeois. Olivarès Pierre, section de Grenoble banlieue, ancien de la Cie Brisac. Ferlay Emile, section de Romans, Cie Abel, section Lallemand. Tézier Pierre, section de Saint Jean en Royans, Cie Philippe. Lécuyer Eugène, de Perpignan, Cie Fayard. Thackthwaite Henri, « Procureur ». Boiron Emmanuel, de La Baume d’Hostun, Cie Abel, frère de Boiron Victor, tué le 28 août 44.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°41, nouvelle série, janvier 1983
René Juven, ancien du groupe franc de Romans. « Une rue René Juven à Romans », p.7. A l’occasion du baptême de la rue, allocution de Louis Bouchier. René Juven chef de groupe au G.F. de Romans, rejoint le Vercors, combats de Saint Nizier. Blessé le 28 juin lors d’un coup de main à Romans, tué à Romans le 19 juillet.
Rapport de police sur les évènements du 14 août 44 cours Berriat. « Cours Berriat », chapeau de 3 lignes puis document, p.9. Daté du 15 août, c’est un rapport du commissaire du 3ème arrondissement de Grenoble au commissaire central. Attentat contre deux militaires allemands. La police allemande sur les lieux. Constat de la présence des 20 cadavres des hommes fusillés en représailles par les Allemands. Des précisions sont données sur ces évènements.
Photo de maquisards : garde à Engins. « Maquis », une photo légendée « Juin 1944. La garde à Engins », pas de nom d’auteur, p.10. C’est la même photo que celle parue p.20 dans le N°39.
Constant Berthet, « Molaire », résistant, Saint Jean en Royans. « Une rue Constant Berthet à Saint Jean en Royans, texte d’allocution, p.11. C’est l’allocution de Pierre Brunet lors du baptême de la rue. Le texte rend compte de manière succincte de tous les éléments de la vie de résistant de « Molaire » : Libération, Combat puis Franc-Tireur ; arrestation, torture, libération ; lieutenant à l’Echarasson ; prise de Romans ; contre-attaque allemande et mort au combat.
Mort de « Paquebot » et de Victor Boiron. « La mort de « Paquebot » et de V. Boiron », trois lignes de chapeau et article sans signature apparente, p.16-17. Le texte est formé de deux parties, la première de madame Tournissa, mère de « Paquebot », la seconde par H. Marchand. Ces textes viennent en complément de celui sur le même sujet d’André Pecquet, paru dans le Pionnier N°38. Madame Tournissa donne évidemment un récit de seconde main, quant au texte de Marchand, c’est un témoignage sur la mort de Tournissa et Boiron.
Destruction de ruines à La Chapelle, avant la reconstruction » Une photo pleine page, légendée, sans indication d’auteur, p.19. On voit une maison qui s’effondre, trois hommes qui fuient et un autre qui regarde, immobile. La légende dit que les trois qui fuient sont des prisonniers allemands employés aux travaux et l’autre un civil. Dans le fond, le haut du clocher.
Combat du 27 juillet 44 à La Bastille. « 27 juillet 1944. Le combat de La Bastille », 6 lignes de chapeau, un article signé Général Alain Le Ray, p. 20-21. Le texte du chapeau précise qu’il s’agit d’un combat pour harceler les Allemands sur leurs positions d’attaque du Vercors. Le Ray écrit de ce combat que « tout en s’inscrivant droit dans la ligne de la guérilla classique, il a présenté un caractère étonnamment proche du combat régulier de formations militaires ». C’est Stéphane qui commandait. Texte de Le Ray clair et précis, sans fioritures.
Photos : le C.4 à Darbounouse en juillet 43. « Le C.4 à Arbounouse. Juillet 1943 », deux photos légendées, photos Bécheras, p.22. Une photo légendée « Les guetteurs sur le plateau » ; trois hommes allongés regardent le photographe, ils n’évoquent pas des guetteurs ; en fond, le lapiaz. L’autre photo porte « Le puits » ; 7 hommes posent autour du puits qui apparaît sensiblement comme il est actuellement.
Décès, p.23. Schnaider Samuel, décédé à Meylan, inhumé à Pont en Royans. Résistant de la première heure, rejoint le Vercors le 9 juin 44. Aux transmissions à La Chapelle. Lors de la dispersion, il intervient efficacement auprès des autorités allemandes et sauve ainsi très certainement une cinquantaine de Pontois de la mort ou de la déportation. Ceci est renvoyé au Pionnier N°8-9. Cheftel Cyrille, « Nicouline », décédé à Briançon, inhumé au cimetière russe de Sainte Geneviève des Bois (Essonne). Ravitaillement des camps et transport d’armes depuis 43, affecté en juin 44 à la Cie Dufau puis à la Cie Goderville. Dumas Alexandre, section de Romans, résistant depuis novembre 43, rejoint le Vercors Cie Abel, Section Chazalon.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°40, nouvelle série, octobre 1982
Rubrique Vie des sections / Monestier de Clermont, un paragraphe à l’occasion du 38ème anniversaire, p.2. Onze patriotes arrêtés à Vif, transférés au col du Fau, abattus dans une carrière de la route de Roissard.
Décès, p.16. Forestier Félix, décédé en Corse, l’un des trois cameramen du Vercors. Thomas Fernand, section de Valence, inhumé à Jaillans. Aubert Pierre, section de Valence, inhumé à Bésayes. Vincent Joannès, abbé, inhumé à Fontaine, une figure de la Résistance du Vercors.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°39, nouvelle série, juillet 1982
Critique de « Histoire de la Résistance » tome 5. « Livres » p.5.
Critique du livre de H. Noguères et M. Degliame-Fouché. Le livre s’attacherait trop à la conception et à l’aspect militaire du combat. L’auteur se serait reporté à Dreyfus et Tanant pour ce qui l’arrange. Il se réfèrerait trop à Gilbert Joseph.
Avis du général Brosset : comportement des troupes et provocation. Reproduction d’une affiche portant en tête AVIS et signée Le général commandant la 1ère D.F.L. Commandant d’Armes de Lyon. Brosset. Non datée, p.11. L’avis concerne le tir contre les maisons et la circulation en voiture hérissée d’armes.
Photos : garde à Engins et inhumation à Vassieux. « Maquis. La garde aux Gorges d’Engins, juin 1944. », « Archives. Inhumations au cimetière de Vassieux en 1948 », p.20-21. Première photo, 7 maquisards en béret, armés, entre autres de gamons posent pour la photo. Deuxième photo sur l’emplacement de la nécropole actuelle, inhumations dans une tranchée.
Décès, p.24. Buisson Georges. Voir N°38. Obsèques à Méaudre. Recruté en 1942 par « Jacques », Samuel pour mise en place des camps. Chasseur alpin, skieur, connaissant la montagne, sous-officier de réserve, une recrue de choix. Le 9 juin 44, rejoint le bataillon Philippe, sous-officier chef de groupe, émouvante éloge de Louis Bouchier, le nouveau président des Pionniers. Jouneau Georges, décédé en juin 81, section de Paris. Velay Robert, section d’Autrans.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°38, nouvelle série, avril 1982
Décès, p.19. Beylier André, section de Monestier de Clermont, inhumé à Sinard. Huillier Thérèse, veuve d’Emile, inhumée à Villard. Martin Henri, section Ben, inhumé à Crest. Vincent-Beaume Edmée, épouse d’Andrée, inhumée à Tournon. Favier Jean, de Montbonnot. Bonifacj André, section de Valence, inhumé à Beaumont lès Valence. Coutable Georges, décédé à Bron en décembre 80, l’un des caméramen du Vercors. Buisson Georges, de Méaudre. Voir N°39.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°37, nouvelle série, janvier 1982
Photos de maquisards. Deux photos simplement légendées « Maquis » et représentant chacune un groupe de maquisards qui posent devant le photographe, p8. Pas d’identification.
Histoire de la Compagnie « Ben », Crest. « La Compagnie « Ben ». Historique sommaire par le Colonel G. Bentrup », p.11 à 14. Recrutement et entraînement de la compagnie, entrée au maquis, 14 juillet à Crest, combats de Vaunaveys, Gigors, Le Chaffal et libération de Valence.
Histoire de la compagnie « Ben », présentation d’une édition. « Nous étions cent cinquante maquisards par Lucien Micoud », p.14. Présentation de ce livre, écrit par un ancien de la compagnie Brentrup (plutôt Brentrup que Bentrup, comme écrit p.11, semble-t-il).
Carnet de route d’un maquisard, sans doute C.1 nouvelle numérotation. « Carnet de route », une introduction dit que c’est celui d’Albert Savio, p.15. Il manque malheureusement un bon nombre de jours, notamment au moment des combats. A noter les actes de guérilla en août.
Décès, p.23. Cavaz Marcel (voir N° 36) a été inhumé à Houdelaincourt, Meuse. Calvète Denis, inhumé à Fontaine, avait été un chef de section de la Compagnie Brisac. Place Clément, section de Valence. Gisolo Bruno, obsèques à Pont de Claix, 5ème escadron, 11ème Cuir.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°36, nouvelle série, octobre 1981
Définition des résistants par de Virieu. « Propos. Extraits d’un texte écrit par le Chef d’Escadrons de Virieu le 25 juillet 1944, et paru dans la revue « Aux armes » N°3 de décembre 1944 sous le titre Réflexions sur la Résistance », p.1. Beau texte qui, en peu de mots, donne une image chaleureuse des résistants.
Maquisards et civils de la nécropole de Vassieux. « Discours de M. Jacques Roux maire de Vassieux en Vercors », p.16-17. Ce discours, prononcé lors des cérémonies du 37ème anniversaire, redit de manière touchante l’engagement et les souffrances de ces gens.
Qui étaient les maquisards, pourquoi leur engagement. « Discours de M. Georges Ravinet, président de l’A.N.P.C.V. », p.17. 37ème anniversaire.
Idéalisation de la Résistance en Vercors. « Discours de M. Louis Mermaz président de l’Assemblée Nationale, président du Conseil Général de l’Isère », p.19.
Edouard Hervé, gendarme de La Chapelle tué à La Luire. « Cérémonies annexes », p.20. Allocution de Louis Bouchier lors du dépôt du chamois à la gendarmerie de La Chapelle. Ce court texte retrace brièvement les circonstances de la blessure du gendarme Hervé le 14 juillet, lors d’un bombardement.
Les deux comités de combat. « Aux origines du Vercors. Les deux comités de combat initiaux », Général A. Le Ray, p.26-27. Le Ray, après avoir situé le contexte de lancement du projet Montagnards, fait un rapide historique des deux comités de combat, il en donne les membres et établit un bilan du travail du second comité de combat. Ces textes synthétiques de Le Ray sont toujours pleins de précisions rigoureuses.
Affiche allemande à Die, sans doute août 44. « Document archives », une photo, pas de nom d’auteur, p.35. Affiche de propagande, août 44 écrit à la main en bas à droite. Appel à l’obéissance à Pétain. La Résistance est dite inspirée par le capitalisme international et par le bolchevisme.
Poème aux fusillés du Cours Berriat. « La page de poésie. Cours Berriat », Wilfrid Roux-Marchand, p.36. L’arrestation, otage, la prison, le camion, l’exécution, ne pas oublier… peut-être sans haine.
Se nourrir au C.6, grange de Vauneyre. « Souvenirs… L’intendance au C.6 », Pédagot, du C.6, p.38. Bref commentaire de la photo parue dans le N°31 du Pionnier. Explication avec détails de l’ordinaire et de la corvée d’eau.
Mort du capitaine Jean Tournissa et de Victor Boiron. « La mort du capitaine Paquebot et de Victor Boiron », Major André Pecquet (Lieutenant Paray au Vercors), p.39-40. Rappel de la mission de « Paquebot » ; extrait de « Vercors, premier maquis de France » expliquant comment « Paquebot » a échappé à la mort à Vassieux ; extrait de « Vercors, haut-lieu de France » racontant la mort de « Paquebot » et Boiron après les évènements du Vercors ; autre rapport sur cette mort et l’avis de Pecquet. Bon article de précisions sur cette fin.
Les femmes résistantes. « Honneur aux femmes résistantes », P. Cuminal, p.41-42. Hommage aux résistantes prononcé lors d’une cérémonie à Romans ou Bourg de Péage au moyen d’une esquisse de ce qu’elles furent.
Décès, p.43. Gaubert Lucien, section de Romans-Bourg de Péage. Bernoud Xavier, section de Grenoble. Payeur Paul, section de Romans, inhumé à Avricourt (54). Cavaz Marcel, section de Grenoble. Commissaire principal, avait rendu de grands services à la Résistance grâce à son poste. Mangournet Roger, section de Grenoble. Perrier Roger, inhumé à Montmeyran (26), ancien du C.11. Lucas Jean, de Saint Agnan, inhumé à Die. Gallard, curé. Curé de Lans, son attitude lui avait valu le diplôme de reconnaissance des Pionniers. Philippe Louis, de Seyssinet.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°35, nouvelle série, juillet 1981
Ce numéro est réduit à la présentation des cérémonies du 37ème anniversaire.
Présentation de l’association des Pionniers. « L’association Nationale des Pionniers et Combattants Volontaires du Vercors », non signé, non paginé.
Concentré sommaire de l’histoire du maquis du Vercors. « Bref aperçu historique du maquis du Vercors », non signé, non paginé. Soit dans ses affirmations, soit dans certaines dates données, ce texte peut être sujet à débat. Il n’en est pas moins intéressant pour, au moins, les missions du Vercors, le commandement, le devenir du projet Montagnards. Il y est dit notamment que le projet de Dalloz a été approuvé par l’état-major interallié à Londres.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°34, nouvelle série, avril 1981
Photo La Chapelle avant la reconstruction. « La Chapelle en Vercors. La place de la Fontaine aux Ours avant la reconstruction », pas de nom d’auteur, page de couverture. La fontaine, une femme, un homme, un chien, des bâtiments en bois, sans doute logements provisoires, une bascule, un chariot cassé.
Le capitaine Paul Scherrer-Sauvage, instructeur parachuté début juillet 44. « Pirogue » (Le capitaine Paul Scherrer-Sauvage), texte du sermon prononcé lors de ses obsèques en 1957, p.19.
Décès, p.23-24. Herbaut Charles. Voir aussi N°33. Installé à Sainte Eulalie en Royans, s’intègre à la Résistance Vercors printemps 43. Parachutage de Darbounouse le 13 novembre. En juin 44, capitaine Charles, responsable de l’instruction pour l’emploi des armes parachutées. Cité pour son action au Veymont. Rejoint le commandement du Vercors après la dispersion. Revol André. Obsèques à Grenoble et Saint Agnan. Conseiller général, maire de Saint Agnan. Pinhas Jean-Jacques. D’après Tanant : en juin 44, volontaire à 37 ans, agent de liaison moto de Huet. Embryon de l’état-major avec Huet et Loysel. Frère de France Pinhas, infirmière.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°33, nouvelle série, janvier 1981
Décès. Beaudoing Clément, dans La vie des sections, Villard de Lans… Résistant du début, accueil de nombreux maquisards, mise à disposition des responsables de sa ferme pour leurs réunions ou pour les cacher. p.10. Perron-Bailly Paul, obsèques hôpital de La Tronche, ancien de la Cie Brisac. Janin-Reynaud, de Voiron. Contacts dès le début avec Chavant, qu’il abrite dans son école de l’Abbaye. Arnaud Gabriel, de Grenoble, inhumé à Rencurel. Herbaut Charles, obsèques à Jonquerettes (84), chargé de l’instruction à l’état- major du Vercors. Voir Le Pionnier N°34. Follet Charles, obsèques à Valence. Faux papiers, camouflages de réfractaires, renseignement, ravitaillement des maquis, « organisateur de la résistance
« passive » des paysans drômois ».
Le professeur Etienne Bernard. Dans la rubrique Courrier, Denise Noaro évoque le professeur réfugié à Villard, p.11. Le professeur Bernard a trouvé refuge dans un petit appartement sur le palier des Glaudas. Denise Noaro, ex Glaudas évoque ce moment ainsi que la libération des déportés de Villard à Fossano, Italie.
Un maquis à Lente. Rubrique courrier, un court texte de Lebecq Elisabeth, p.11. Il y eut un maquis sur le domaine de Lente, un terrain avait été prévu pour les parachutages. La maison de la personne qui écrit ce texte a servi de P.C. au capitaine Rolland.
Le tunnel du Rousset. « Au Col du Rousset. Un nouveau tunnel », non signé, p.12, deux photos p.13. A l’occasion de l’ouverture du nouveau tunnel, évocation de l’ancien, du col et de la route. Les photos donnent une idée du lieu avant toutes les constructions actuelles.
Une place Maquis du Vercors à Paris. « Samedi 4 novembre 1980 à Paris inauguration de la Place Maquis du Vercors », un texte d’introduction, non signé, le discours du général Jean Simon, le discours de Jacques Chirac, maire de Paris et le compte-rendu de la réception à l’Hôtel de Ville, non signé, sept photos des cérémonies, p.16 à 23. Mélange d’affirmations fantaisistes et de vérités dans le discours du général ; dans celui du maire, justification du Vercors par la fixation de troupes allemandes et évocation de l’absence d’armes lourdes.
La libération de Grenoble. Rubrique Le mot du Chamois, signé Le Chamois, p.24-25. Evocation d’un article de Gilbert Joseph dans Histoire Magazine puis citation d’un court texte de Le Ray puis diverses remarques et considérations sur ce 22 août 44 et la Libération.
Conservation des lieux. Un encadré titré Vœu, p.36. Il s’agit d’un vœu émis le 6 décembre 1980 par le C.A. des Pionniers. Conservation de tout ce qu’il est possible de conserver et éventuellement mise en valeur.
Les canons de 25 du Vercors. « En marge des combats du Vercors. Au temps des cerises… les canons du Vercors », Pierre Deveaux, ancien chef de sixaine A.S. Saint Siméon de Bressieux, p.37. Récit des préliminaires puis de la récupération de cinq canons de 25 à tir rapide le 13 juin 44 au camp de Chambarand puis de leur transport en Vercors où l’un d’eux intervient le soir même à Saint Nizier.
Voyage professionnel, en 1938, de Coutable, l’un des cinéastes du Vercors. « Reportage rétro. En 1938, dans l’Océan Indien, Georges Coutable, p.41 à 44. Voyage de prises de vues qui peut donner une idée de l’auteur.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°32, octobre 1980
Droit aux cartes de Combattant et de Combattant Volontaire de la Résistance. « Carte de Combattant et carte de Combattant Volontaire de la Résistance », non signé, p.10-11. Qui a droit à ces cartes.
Que furent les évènements, qui étaient les maquisards. Rubrique Le Mot du Chamois, signé Le Chamois, p.12-13. Rappel de la chronologie des évènements et des multiples origines des maquisards.
Décès, p.18-19. Mermet Charles-Antoine. Obsèques à Saint Nazaire les Eymes. Résistant à Villard depuis le printemps 43. Ancien du C.1 et du C.3, compagnie Dufau. Bourguignon Aimé. Décédé à Valence. En Résistance en février 43, groupe « Daniel », Piron, Presles et Les Coulmes Bernard Etienne, professeur. Voir aussi Décès Le Pionnier N°31. Membre de la section de Paris, décès à Paris. Du discours du professeur de Vernejoul de l’Académie de Médecine lors de la cérémonie, il ressort qu’il était une personnalité du milieu médical et qu’il fut médecin-chef du maquis du Vercors. Venet Maurice, section de Monestier, obsèques à Saint Victor de Morestel. Entré en Résistance dans la région de Monestier de Clermont puis intendant du camp de la section Beschet à Fontrousse, près de Gresse. « Pivoine ». Se distingue le 3 juillet 44 au col de l’Allimas. Envoyé à Uclaire. Echappe à la mort à Gresse. Défense du pas de la Ville le 21 juillet 44. Se rend seul à travers la montagne, du Pont du Prêtre, où il est blessé le 9 août 44 à l’hôpital du Maquis de l’Oisans à l’Alpe d’Huez.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°31, nouvelle série, juillet 1980
Quatre policiers de Romans tués lors des évènements. Compte-rendu de l’assemblée générale de la section de Romans-Bourg de Péage. Un chapitre « A la mémoire des policiers romanais », p.4 ; Bathelot Aimé, fusillé à Villard ; Bussone René, fusillé à Saint Nazaire en Royans ; Olivier Fernaud, fusillé à La Luire ; Gaudry Marcel, ancien de la Cie Goderville, tué lors de la libération de Romans.
Les espoirs et les rêves des résistants. Rubrique Le Mot du Chamois, signé Le Chamois, p14-15. Ils espéraient une autre société, dans laquelle les hommes vivraient dans la paix, écrit l’auteur.
Photos diverses : camps, ravitaillement, 14 juillet 44. « Photos de maquis », 10 photos légendées, pas d’indication d’origine, p.16 à 21. Quatre maquisards assis, qui posent : Jean Froger, René Idelon, Maurice Batisse, Marcel Verrier. Une sentinelle à Pétouze. Au col de l’Echarasson le 14 juillet, maquisards l’arme au pied. Camion du Ministère du Travail qui ravitaille. Deux photos du C.6 dont l’une à la grange de Vauneyre un jour de visite du colonel Zeller. Quatre photos du C.2-C.12. La photo de Vauneyre est brièvement commentée p.38 du N°36 du Pionnier.
Décès. p.4. Rossetti Eugène, groupe franc de Romans puis Cie Goderville puis 11ème Cuir. p.23 Poncet-Moise André, ancien du C.3. O’Brien Roger, enterré à Vassieux. Agent recruteur chez Merlin-Gerin pour les compagnies civiles, puis monté le 9 juin en Vercors, 6ème B.C.A., arrêté début août, relâché. Cotte Fernand, section de Villard, pharmacien à l’époque, accompagne les blessés, témoin auditif du massacre de La Luire. Buchs Robert, ancien de la compagnie Goderville. Bernard Etienne, décédé à Paris. Le professeur Etienne Bernard avait été médecin-chef du maquis du Vercors. Voir Décès, Le Pionnier N°32.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°30, nouvelle série, avril 1980
Photo : Gève en 1944, l’hiver. p.1 de couverture. La baraque apparaît toute petite dans la forêt de conifères enneigée.
Qui a fait partie du maquis du Vercors ? Rubrique Le mot du Chamois, Le Chamois, p.14-15. On entend souvent dire que tel ou tel a fait partie du Vercors, parfois ce n’est pas exact.
Critique de « Vérités sur le drame du Vercors », le livre de Dalloz. « Vérités sur le drame du Vercors », Général Alain Le Ray, p.16-17. Double origine de la Résistance en Vercors ; engagement des militaires (Pagézy, Ruettard, Loysel) ; odyssée de Dalloz auprès de l’état-major et des personnalités ; urgences de terrain et plan Montagnards ; rôle du Vercors pour les stratèges. Dalloz reprend la thèse du Vercors lancé dans l’action puis abandonné délibérément : les encouragements, les parachutages, les militaires aux commandes, les armes lourdes. Une illusion entretenue jusqu’au bout. Le Ray n’adhère pas à cette thèse et le dit. Pour lui, « la douloureuse énigme subsiste » de savoir pourquoi l’illusion a été entretenue jusqu’au bout. Son avis sur l’ensemble du livre est évidemment très important.
Combat du 22 janvier 1944 aux Barraques : la plaque commémorative. « A propos d’une plaque aux Barraques en Vercors », non signé, p.18.
Il n’y eut pas de pertes du côté des maquisards au cours du combat. Il y a polémique sur le sens du verbe succomber dans la formulation « vingt maquisards succombèrent devant trois cents Allemands ».
Photos du C.3. « Photos de maquis », court texte de demande de photos et 6 photos, p.19 à 21. Le texte demande un envoi de photos, il annonce un début de publications par le C.3. Sur les 6 photos présentées ici, il s’agit d’un groupe qui a posé pour le photographe.
Décès, p.22. Ravinet Madeleine, épouse du président. Un texte rend hommage à son rôle, notamment pendant la clandestinité, auprès de son mari. Romanet André, de Saint Nazaire en Royans.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°29, nouvelle série, décembre 1979
La fin de Jean Prévost : interrogations. « Antenne 2. Jean Prévost », rubrique Sur le petit écran, signature A.D., p.9. A l’occasion d’une émission sur Jean Prévost avec un court volet Résistance, l’auteur pose encore une fois les pourquoi : pourquoi Pont Charvet, pourquoi une progression sans précautions, pourquoi Jean Veyrat ne fut-il pas plus prudent…
Les Ecouges ; Yves Farge ; le 14 juillet. « FR3 « Le Vercors » », rubrique Sur le petit écran, signature A.D. p.9. On y trouve le nom de deux des combattants des Ecouges et le fait que Farge, à Die le 14 juillet, ne soit monté en Vercors qu’à la nuit.
Le projet Montagnards n’a pas été approuvé par le commandement interallié. « Le projet Montagnards fut-il approuvé par le commandement interallié ? », Pierre Dalloz, p.14. Dalloz explique comment, depuis Delestraint jusqu’à Chavant, en passant par lui- même, plusieurs ont plaidé pour le projet mais jamais il n’a été approuvé par le commandement interallié.
La Milice à Vassieux, avril 1944. « La Milice à Vassieux en Vercors. 16-29 avril 1944 », Abbé Gagnol, p.16 à 18. Jour après jour, en détail, les faits sont racontés à travers ce qu’en a vu et vécu l’Abbé Gagnol.
Décès, p.20. Franco Jacques, section de Paris. Salomon Marcel, section de Paris. Bacus Pierre, « Boby », chef adjoint de Robert Secchi au C.3. Gourdol Edmond, de Montélimar. Genestier Etienne, section de Romans. Vannières Henri, section de Romans. Grimaud Jules, ancien maire de Vasieux, qui a beaucoup fait pour la Résistance.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°28, nouvelle série, octobre 1979
Décès, p.9. Giroud Ernest, « Nénesse », domicilié à Mours. Lanthier Louis, domicilié à Mours. Breyton (Madame), « Mémée Breyton”. Allocution de Louis Bouchier : elle a accueilli chez elle le P.C. civil d’Eugène Chavant, elle a reçu et hébergé les maquisards qui se présentaient chez elle.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Jean Jullien

Bulletin n°27, nouvelle série, juin 1979
Photo : carcasses de planeurs à Vassieux. Photo en 1ère de couverture « Vassieux, il y a 35 ans… Souvenez-vous », photo Suzanne Jullien.
Abandon de poste par des membres de l’équipe radio. Un point intitulé « Nouvelle association » dans le compte-rendu de la réunion du C.A. du 28 avril 1979 et une lettre du capitaine Herbaut au capitaine Sabourault, p.6-7. Un abandon de poste au sein de l’équipe du capitaine Bennes aurait eu lieu à Pré Grandu lors de l’attaque allemande, de la part de quatre de ses membres. Or il s’est constitué une autre association que les Pionniers et l’abandon de poste pourrait être le fait de trois des membres fondateurs de cette nouvelle association. Le président des Pionniers est chargé d’obtenir des éclaircissements du capitaine Bennes. La lettre n’est pas présentée clairement, elle n’est pas du capitaine Bennes, on ne suit pas vraiment le cheminement de la demande d’éclaircissement ni de la réponse.
Décès, p.20. Deshière Hélène, épouse de Paul Deshière, à Fontaine. Tous les deux avaient participé à la création du maquis du Vercors. Plancon Roger, section de Grenoble, ancien de la compagnie Brisac. Di Maria Fernand, de Vizille. A été résistant bien avant la montée au Vercors.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°26, nouvelle série, mars 1979
«Vassieux 1944… », photo Thomas, en 1ère de couverture. Quatre carcasses de planeurs. On identifie bien le décor de fond avec les changements survenus depuis mais le plan dans lequel se trouvent les planeurs est difficile à situer.
« Pauline », Christine Granville, en Vercors et après. « La vraie histoire de « Pauline » », Jean Veyer, p.13. Jean Veyer, résistant diois, évoque la personnalité assez mystérieuse de « Pauline », parachutée en Vercors pour la mission « paraît-il, de concert avec Roger, de freiner les activités de la Résistance dans ce secteur, pour inciter à attendre le débarquement allié en Provence que l’on savait imminent. » (extrait du texte de Jean Veyer).
L’histoire du Vercors vue par le colonel Pierre Tanant. « L’épopée du Vercors. Une page glorieuse de l’histoire du Dauphiné (1943-1944), par le colonel Pierre Tanant, p.18 à 25. Un balayage complet, généralement sobre et narratif des évènements, parfois émaillé d’un coup de foi, d’une envolée épique… « il est des lieux où souffle l’esprit », cite Tanant.
Décès, p.28. Peyrin Robert, ancien du C.3, inhumé à La Motte d’Aveillans. Répellin Robert, de Monestier de Clermont, frère de Paul. Bertin Arnaud, de Villard. Pellat, « Mimi », de Grenoble. Philibert M., de Meylan. Winant J., de Carquefou (44).
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°25, nouvelle série, décembre 1978
Allemands ou nazis, ceux qui ont massacré en Vercors ?  « Encore le monument des fusillés du cours Berriat… », Albert Darier, p.12-13. Dans la nuit du 10 au 11 novembre, le mot Allemands a été remplacé par le mot Nazis au moyen d’une bombe à peinture. A propos de ce fait et d’un article paru dans la presse, Albert Darier pose la question de la responsabilité et des leçons de l’histoire. Les monuments de première génération portaient plutôt le mot Allemands alors que depuis la construction de l’Europe, c’est plutôt le mot nazi qui est employé. Quelle est la formulation qui convient, au regard de l’histoire ?
Le projet Montagnards était-il retenu par les Alliés ? A l’occasion de la sortie du livre « Chronique des maquis de l’Isère », extrait de la préface du général Le Ray après une première partie non signée et avant une troisième partie du général Galzy. Rubrique Livres, p.14 à 17. Première partie : indication d’origine des maquisards qui ont défendu les pas de la barrière Est. Deuxième partie : extrait de la préface du général Le Ray à
Chronique des maquis de l’Isère. Enumération des points qui ont amené les chefs à penser que le projet Montagnards était retenu par les Alliés ; l’atmosphère enthousiaste des préludes ; des critiques sévères ont été adressées aux responsables civils et surtout militaires ; guérilla ou positions tenues ; un immense espoir entretenu et déçu. Enfin, toute une partie est consacrée à l’Oisans. Texte très intéressant, donne des éléments de compréhension. Troisième partie : Extrait de la présentation, dans la revue du Souvenir Français, du livre d’Albert Darier Tu prendras les armes par le général Galzy. Dans le numéro 26, paraît l’erratum suivant : p.16, il faut lire : « Toutes dispositions sont prises cependant, NON pour faire face en ligne à une offensive en règle, mais pour l’amortir… »
Décès, p.32. Chalayer Jean, Valence. Bonnard Jules, Villard.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°24, nouvelle série, octobre 1978
Poème sur le Vercors martyrisé  « Vercors », Pierre Emmanuel (le livre noir du Vercors, 1944), p.1. Poème paru en tête du Livre noir du Vercors, éditions Ides et Calendes, Neuchâtel, écrit par les membres d’une commission suisse qui prennent acte du Vercors ravagé pour venir en aide.
Décès, p.17. Gaude Emmanuel, « Manu », section de Grenoble. Rolland Gaston, de Saint Nizier, section de Villard.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°23, nouvelle série, juillet 1978
Camp d’Ambel : vente ou non de l’exploitation ; Victor Huillier.  « Le camp d’Ambel », Pierre Brunet, p.5. Court encadré précisant, après l’article du N°22, que le camp a été réquisitionné par l’organisation Todt. Rappel en mémoire de Victor Huillier.
Vercors d’avant 1944 : photos Les Barraques et La Chapelle.  « Vercors d’autrefois », Pierre Gardien, Intendant Général d’Armée, 1919, p.16 à 22.
Décès, p.23. Frier (Madame), de Villard, sœur de Denise Noaro, accueil de jeunes, transport d’armes. Réppelin Paul, section de Monestier de Clermont. Boissieu Alexandre, résistant de la première heure, section de Grenoble.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°22, nouvelle série, avril 1978
Le C.1, camp d’Ambel : histoire et réseau d’aide nominatif. « Le camp d’Ambel », sous-titre « Historique du 1er camp du Vercors – Le C.1 », un témoignage de Pierre Brunet recueilli par A. Vincent-Beaume, suivi d’un témoignage d’A. Vincent-Beaume lui-même,p.14 à 18. Pierre Brunet était sous-directeur de l’exploitation de coupe de bois sur Ambel ; son témoignage porte de la création du camp à la mobilisation de début juin 44. Vincent-Beaume, ancien secrétaire de la section socialiste de Pont en Royans, en expliquant le réseau d’aide au camp d’Ambel, donne des noms, ce qui permet, une fois de plus, de noter que la population était impliquée. Voir N°23.
Décès, p.21. Arnaud Joseph, section de Romans. Rousseau Henri, inhumé à Lyon. Chion René, « Bidasse », secteur IV (Trièves) de l’A.S. puis, avec le 6ème B.C.A., libération de Lyon, puis l’Italie. Mossière Louis, section de La Chapelle. Dufour Charles, « Charlot » du C.3. Robert Secchi, chef du C.3, rappelle l’engagement de « Charlot » depuis la baraque des Feuilles à Méaudre jusqu’à Gève puis les combats, de Saint Nizier à Lyon et il dit sa forte personnalité et ses qualités humaines.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°21, nouvelle série, décembre 1977
Causes du drame du Vercors : indirectement, la trahison et la félonie. « La félonie sous l’étouffoir », R. O’Brien, rubrique L’article du lecteur, p.20-21. Article écrit à l’occasion d’une émission télévisée, « Les dossiers de l’écran », consacrée à Jean Moulin. L’auteur de l’article se demande pourquoi il n’a rien – ou si peu- été dit sur les trahisons qui ont conduit à l’arrestation de Jean Moulin. Ensuite, il développe à propos du Vercors. Il semble qu’il faille lire que les traîtres soient aussi traîtres à la patrie vu la place qu’occupait Jean Moulin et que, par contrecoup, c’est le Vercors lui-même qui a été trahi. En effet, pense-t-il, Moulin et Delestraint vivants auraient pu arracher aux Alliés les appuis attendus désespérément en Vercors. Par contre, eux deux disparus, ils ne pouvaient apaiser les craintes des Alliés par rapport aux maquis « pillards, indisciplinés et politisés » et « c’était le retour aux intrigues, aux difficultés que de Gaulle avait tant de mal à aplanir dans son entourage comme auprès des Alliés. » On s’attend à retrouver la thèse de la « trahison » du Vercors or ici, elle apparaît plus comme une conséquence que délibérément voulue.
Suite et fin de l’histoire du C.11 : dans la 1ère D.F.L.. « Du Vercors à l’Alsace Histoire du C.11 (C.6 – C.8) par ses combattants », textes recueillis par l’Amicale des Anciens du C.11 en 1946. Sous-titre ; « et les rescapés du Vercors rejoignirent ceux de Bir-Hakeim », deux photos ; p.22 à 25. De la Drôme aux Vosges, les combats de la Libération. Le dernier d’une série de textes instructifs sur ce camp.
Les premiers maquis de France. « Correspondance au sujet des premiers maquis de France », échange de lettres entre l’inspecteur général honoraire des archives Baudot et Pierre Dalloz. L’échange, rapporté par Dalloz, fait suite à un article de lui-même dans le N°19 p.11à13. Ici, dans ce N° 21, c’est p.26 à 28. L’échange porte sur un maquis normand, le maquis Surcouf, premier regroupement, novembre 1942.
Lo vode de ve de Corrençon, transmis par Mme Noaro de Rencurel. Article écrit en dialecte franco-provençal.
Décès, p.33. Ullmann (Madame), section de Paris. Lifschitz Lionel, père de Rémi Lifschitz. Dès le débarquement, lui, son épouse Gaby Bronstein et leur fils Rémi participent au Vercors. Rémi est mort avec Léa Blain ; Lionel Lifschitz s’est occupé du 2ème bureau et des affaires judiciaires ; Gaby a été interprète français-allemand au Vercors. Heim Aloys, de Grenoble. Gauthier Albert, inhumé à Rencurel.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien
Collection ANPCVMVF

Bulletin n°20, nouvelle série, octobre 1977
Suite de l’histoire du C.11 : la dispersion et les combats de la Libération. « Du Vercors à l’Alsace Histoire du C.11 (C.6 – C.8) par ses combattants », textes recueillis par l’Amicale des Anciens du C.11 en 1946. Un seul sous-titre « La descente en plaine », une photo, défilé du 11ème Cuir. à Lyon, p.9 à 11. Itinéraires de dispersion de plusieurs groupes. Regroupement du C.11 à La Baume d’Hostun ; il devient le 3ème escadron du 11ème Cuir. Libération de Romans et Lyon.
Extrait du « Livre Noir du Vercors » : comprendre, pardonner… Rubrique Le mot du Chamois, signé Le Chamois, p.14-15.
Ce texte est livré à la méditation et à la vigilance car « les racines du mal existent encore ».
Témoignage sur l’ensemble des combats et de l’été 1944. « Souvenirs du Vercors », aspirant Bertie, p.16 à 19. Il s’agit de quelqu’un de « l’équipe de protection du Q.G. » de Descour ; cette équipe monte au Vercors début juin 44 sur ordre de Descour. L’auteur raconte ce qu’il va alors vivre jusqu’à la libération de Lyon.
Georges Coutable, cinéaste du Vercors, raconte. « Caméras en Vercors », Georges Coutable, p.20 à 22. Voir le N°18. Coutable est emmené en renfort par Félix Forestier en juillet 44. Il est question du bombardement de Vassieux, des planeurs, des combats mais l’accent est souvent mis sur les soucis du caméraman en tant que tel, ce qui fait l’intérêt de ce texte.
Décès, p.24. Susz Frédéric, section de Paris. Lifschitz Lionel, section de Paris. Bonnet Marc, obsèques à Saint Sixte (38). Gelas René : un texte explique qu’il a fait partie des créateurs de l’hôpital de Saint Martin, qu’il participe en tant qu’infirmier aux combats de Saint Nizier et qu’il contribue à l’installation à La Luire.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien
Collection ANPCVMVF

Bulletin n°19, nouvelle série, juin 1977
Projet Montagnards et naissance des maquis du Vercors : des précisions. « Articulation des faits entre naissance des maquis du Vercors et conception du projet Montagnards », Pierre Dalloz, p.11 à 13. Dalloz explique d’abord avec clarté ce qui se passe à Grenoble, à Villard puis la liaison entre les deux groupes. Ensuite, naissance du premier maquis et interrogation sur quel maquis fut le premier de France. Le projet Montagnards et les maquis, deux projets parallèles. Dalloz plaide pour le Vercors auprès des services de la France Libre mais ses projets dormaient dans des cartons à Londres. Les Alliés n’en avaient jamais entendu parler. Explication claires et précises. En 77, le livre de Dalloz n’a pas encore été publié, il le sera en 79. Est-ce suite à cet article que Dalloz l’a écrit ? Voir N°21 pour l’antériorité de tel ou tel maquis.
Suite de l’histoire du C.11 : les combats, 21 juillet et après. « Du Vercors à l’Alsace Histoire du C.11 (C.6 – C.8) par ses combattants », textes recueillis par l’Amicale des Anciens du C.11 en 1946. Un seul sous-titre, « La grande attaque », p.18 à 23. Un détachement du C.11 se bat à Vassieux. Récit de ce qui se passe au col de Rousset et au tunnel jusqu’au 24 juillet ; il est étonnant d’apprendre qu’aucun Allemand ne s’y trouve à cette date. Un autre récit raconte la descente des planeurs, le 21, vue depuis Chamaloc, la prise de positions au col de Rousset et au tunnel, l’inaction et l’attente, le mitraillage par les avions. Il est dit qu’un train de planeurs allemands arrive le samedi 22, il y a sans doute erreur de date. « Le Vieux » (Cathala) est allé prendre des directives le 23 à Saint-Agnan, il revient porteur de l’ordre de dispersion. Départ, marche à travers le Vercors jusqu’à une dizaine de jours d’attente, cachés, près de Pont en Royans. Des récits qui traitent d’épisodes mal connus avec précision. Parfois émouvant.
La famille Bouchier. « Une belle famille de Résistants à l’honneur », non signé, p.25. Court texte dans lequel il est dit l’engagement de cette famille.
Décès, p.28. Rey Gaston de Pont en Royans. Fabre Roger de Saint Lattier. Arnaud Paul de Rencurel. Eynard Roger de Pont en Royans. Clément Roger, section de Monestier de Clermont. Mestrallet Léonard, section de Villard de Lans. Villard Jules, « capitaine Adrian ». D’abord stationnée dans les Coulmes, sa compagnie combat sur les pas de l’est puis, avec le capitaine « Bob », c’est la descente vers le Trièves. Après le 15 août, avec le 6e B.C.A., combats dans le Nord de l’Isère puis libération de Lyon.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°18, nouvelle série, mars 1977
Henri Peyronnard, piégeur émérite, tué à Vassieux. « Quand on « piégeait » en Vercors… », Albert Orcel, p.13. Article qui n’a rien ou presque à voir avec la Résistance mais qui évoque bien le Vercors avant guerre et met en scène un maquisard tombé à Vassieux.
Suite de l’histoire du C.11 : garde au col de Rousset, combat de Saint Nizier. « Du Vercors à l’Alsace Histoire du C.11 (C.6 – C.8) par ses combattants », textes recueillis par l’Amicale des Anciens du C.11 en 1946. Deux sous-titres « Le col du Rousset » et « Combat à Saint-Nizier », p. 16-17. Le camp monte la garde au col de Rousset, une garde relativement tranquille, l’ennemi est loin. Une section de volontaires est envoyée à Saint Nizier, elle y arrive le 13 juin au soir ; bombardement du 14 ; combat du 15, raconté par deux acteurs. La République du Vercors et parachutage du 14 juillet à Vassieux.
Un parachuté à Vassieux raconte le parachutage, mission « Paquebot ». « Parachuté au Vercors en 1944. Nuit du 5 au 6 juillet », Yves Morineaux, « Bateau », p.18-19. Il s’agit donc du parachutage de la nuit du 5 au 6 juillet, le capitaine Tournissa, « Paquebot » étant le chef de l’équipe parachutée. La date ne serait-elle pas plutôt la nuit du 6 au 7 ? Il est curieux de lire, dans l’avant-dernier paragraphe, que les parachutés sont répartis sur l’ensemble du Vercors, la mission « Paquebot » ne devait-elle pas aménager le terrain de Vassieux ? Tout est soigneusement raconté : entraînement, parachutage, réception.
Félix Forestier, cinéaste au Vercors, raconte. «Caméras en Vercors (1944), Forestier Félix, responsable des prises de vues clandestines, p.20. Montée jusqu’au tunnel des Ecouges ; une tâche écrasante, il faudrait être partout ; remontée à Paris pour obtenir des aides et des caméras ; perte d’une partie des bobines. A noter que le projet Montagnards n’a pas été « engendré en 1941 dans un petit bistrot de Grenoble ». L’article de Dalloz dans le N°19 apporte une rectification.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°17, nouvelle série, décembre 1976
Suite de l’histoire du C.11 : attaque d’Esparron, garde au col de Rousset. « Du Vercors à l’Alsace histoire du C.11 (C.6 – C.8) par ses combattants », textes recueillis par l’Amicale des Anciens du C.11 en 1946 ; un sous-titre : « L’attaque de l’Esparron », p.6-7. L’attaque d’Esparron vue par plusieurs témoins puis le devenir du camp par la suite jusqu’à sa position côté sud du col du Rousset après le 6 juin 1944.
Eugène Chavant et le Vercors ; son travail avec François Huet. « Gloire au souvenir d’Eugène Chavant notre patron », allocution du président Georges Ravinet, p.17-18. Inauguration d’une stèle à Grenoble. Enumération datée des actions de Chavant depuis le début de sa coopération avec le Vercors, fin 42 jusqu’à sa mort en 1969. Sous le même titre, allocution du général Alain Le Ray, p.18 à 20. Les souvenirs personnels de Le Ray en tant que collaborateur de Chavant et en tant que commandant des F.F.I. de l’Isère. Evocation de la relation Chavant-Huet.
Décès, p.24. Vacher Olivier, section d’Autrans. Barnier (Madame), la « petite mère Barnier » du C.3 et du C.1 (nouvelle numérotation) : une courte et émouvante lettre de « Robert », chef du C.3 exprime l’attachement des maquisards à cette personne qui avait su leur apporter notamment de la chaleur humaine. Bernard (Madame) est associée à ce souvenir.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°16, nouvelle série, septembre 1976
Le 6e B.C.A. en Vercors. « 10 juillet 1976 Cérémonie nocturne au Mémorial de Saint-Nizier, dans le Vercors, présentée par le 6e Bataillon de Chasseurs Alpins », Colonel Pierre Tanant, p.6-8. Au fil du récit de la cérémonie, apparaissent sommairement les moments du bataillon dans le Vercors résistant.
Suite de la chronologie du C.11 : affaire de Jossaud, fusion C.6-C.8. « Du Vercors à l’Alsace Histoire du C.11 (C.6 – C.8) par ses combattants », textes recueillis par l’Amicale des Anciens du C.11 en 1946 avec quatre sous-titres : « Tel l’enfant grec « De la poudre et des balles » », « Roméo », « Le C.8 », « Le C.11 », p.16 à 19. Suite du N°15 depuis le C.6 lors de l’affaire de Jossaud en septembre 1943, en passant par une évocation du C.8, jusqu’à la fusion dans le C.11 à Esparron, début 1944.
D’autres maquisards russes. « A propos des maquisards russes », Jean Thiaville, rubrique Souvenirs et anecdotes, p.23. Il était question dans le N°15 de deux maquisards russes à Villard, en voici deux autres que prend en charge le camp des Combes.
Glaudas évadé d’Italie, sa maison vit dans l’appréhension. « 1943-1944… émotions… », Denise Glaudas-Noaro, rubrique Souvenirs et anecdotes, p.23. Deux petits événements révélateurs de l’état d’insécurité à Villard.
Décès, p.24. Durand-Poudret Paul, section d’Autrans. Trignat Roger, section de Monestier de Clermont. Pujo Bernard, section de Valence. Garcet Maurice, section de Grenoble. Clergé Georges.
Anita Winter, infirmière de La Luire. Rubrique Courrier, de Jean Thiaville, de Nice, p.24. Reprise de contact avec Anita Monthuis-Winter.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVF

Bulletin n°15, nouvelle série, juin 1976
Le P.C. radio de La Britière en ruines, photo. Photo de couverture légendée « Ruine de la maison de la Britière qui servit de P.C. aux radios du Vercors », photo Darier. La maison a été reconstruite ; la photo donne une idée de l’état de destruction.
Evocation d’une mère de maquisards. Signé Le Chamois, rubrique Le mot du chamois, p.17. Evocation, sans la nommer, d’une mère de sept enfants dont trois partent au maquis où l’un trouvera la mort. C’est, à travers cet exemple anonyme, un hommage aux mères de maquisards.
Début de l’histoire du C.11 : Laragnole, Vauneyre. Du Vercors à l’Alsace Histoire du C.11 (C.6 – C.8) par ses combattants, textes recueillis par l’Amicale des Anciens du C.11 en 1946 ; introduction « Un camp peut-être pas tout à fait comme les autres » signée Donald Le Canard ; avant-propos signé Amicale du C.11 (juin 1946) ; le texte lui-même n’est pas signé, p. 18 à 21. Cette première partie commence par l’envoi à Laragnole de plusieurs éléments et il se continue par la vie du C.6 à Vauneyre, près du col de Lachau. Deux photos.
Des maquisards russes au Vercors, section civile de Villard. Des Maquisards russes au Vercors…, Clément Beaudoing, rubrique Souvenirs et anecdotes, p. 25. En mai 1943, deux prisonniers russes évadés se présentent chez un paysan d’un hameau de Villard, ils sont intégrés au maquis et combattront aux Ecouges. Voir N°16.
Evasion de Le Ray de Colditz. Colonel Pierre Tanant, rubrique Livres, p.26. Présentation d’un livre d’Alain Le Ray dans lequel il est question de son évasion, Première à Colditz.
Décès, p.27. Nègre Clément, section de Grenoble.
Cimetière provisoire de Vassieux, photo. Une photo du cimetière provisoire légendée Vassieux-en-Vercors 1944 le cimetière et les ruines. Un angle de prise de vue peu courant du cimetière provisoire depuis l’ouest.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°14, nouvelle série, mars 1976
Les effectifs des maquisards et l’annuaire.  « Précieux annuaire » ; texte une page signé R. O’Brien ; p.10-11. Un millier de noms dans l’Annuaire des Pionniers : il en manque beaucoup, dont ceux qui sont morts au moment des évènements. Evocation des états dressés alors et de ce qu’ils sont devenus. Le texte est un appel à la constitution d’un annuaire qui réunirait « (…) tous les noms de ceux qui ont fait du Vercors un haut-lieu de France, tous ceux, aujourd’hui morts, disparus ou vivants qui étaient, hier, présents sur le Plateau à l’appel de la patrie en danger (…) »
L’aide suisse aux sinistrés.  Rubrique Le mot du Chamois. Texte 1⁄2 page consacré à l’aide du Groupe d’Action en faveur des populations du Vercors et du livre « Le livre noir du Vercors ». Une autre page traite du fonctionnement du secrétariat de l’association des Pionniers ; le tout signé Le Chamois ; p.12-13. Sont évoqués l’aide apportée aux populations par le groupe d’action suisse, l’ouvrage « Le livre noir du Vercors » et la dédicace poétique que l’écrivain Pierre Emmanuel lui a apportée.
Quel genre de personnes étaient les résistants ? Rubrique Tribune ; texte 3⁄4 de page signé R. O’Brien intitulé « Des hommes comme les autres… » ; texte 1/3 de page signé Alain Le Ray intitulé « Remarques sur ce qui précède » ; p.14-15. Point de départ, une émission de télévision ayant eu pour thème « Les Résistants étaient-ils des hommes comme les autres ? » Le premier texte tente de répondre à cette interrogation. Le second s’attache à une critique de l’émission.
Le Mur des Sarrasins au-dessus de Corrençon. « Près du pas de la Balme le Mur des Sarrasins. Légende ou réalité ? » ; 1⁄2 page de texte signé Albert Orcel ; 2 photos, le mur et les plaques au pas de la Balme ; p.16. La plus grosse part du texte raconte le légendaire épisode des Sarrasins qui auraient été arrêtés avant le pas de la Balme par les Corrençonnais. L’attaque du pas de la Balme le 22 juillet 44 est évoquée brièvement.
Le livre « Rescapée de Vassieux en Vercors ». Rubrique Livres. « Rescapée de Vassieux en Vercors. Lucette Martin-de Luca. Souvenirs d’une fillette de dix ans. Imprimerie Allier, Grenoble. 18,35 F » ; texte une page signé Colonel Pierre Tanant ; p.17. Une critique positive qui reprend sommairement les évènements de 1944 à Vassieux. Est évoquée à la fin la sortie de « Première à Colditz », d’Alain Le Ray.
Décès, p.19-20. Reynaud Gérard, section de Pont en Royans. Jallifier-Verne Charles, section de Villard. Bordat Jeanne, « La Mémée Bordat ». Allocution de Louis Bouchier et de Roger Perrier, « Pépé », ancien chef du C.8. Deux puissants hommages à cette grande dame. Une photo de Louis Bouchier pendant son allocution au cimetière de Saint Agnan.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°13, nouvelle série, décembre 1975 
Pendant la dispersion, à La Vacherie. Ernest Guercio, rubrique Souvenirs et anecdotes, p.13. Une courte anecdote entre un maquisard et le curé du lieu.
Rectificatif sur ceux qui décidaient à Grenoble en août 1941 pour le Vercors. « Il y a  »histoires » et  »HISTOIRE » », Louis Bouchier, vice-président national, rubrique Pages d’histoire, p.14. L’auteur d’un article sur Marc Coquelin, dans le N°11 avait fait des erreurs sur ceux qui, en août 1941, décidaient de l’avenir du Vercors à Grenoble. Il semble d’ailleurs que ceux que cite Louis Bouchier, en août 1941, ne décidaient pas encore que le Vercors servirait de zone d’implantation pour des camps de maquisards.
Décès, p.16. Ackermann René, obsèques à Vernaison, près de Lyon. Jouve Lucie, infirmière de Saint Martin et de La Luire. Pocard Roger, inhumé à Rioupéroux. Juge Joseph, décès signalé dans le N°12, un article dans ce numéro : résistant dès 1941 à Saint Jean en Royans, ravitailleur lors de la « débâcle du Vercors ».
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°12, nouvelle série, octobre 1975
Evocation de Georges-Pierre Bès « Jésus ».  « A la mémoire de Georges-Pierre Bès (Jésus) », non signé, rubrique Activités, p.5. Blessé à Saint Nizier, rescapé de La Luire.
Combat du 24 juin 1944 aux Ecouges. « Une plaque aux Ecouges », non signé, rubrique Activités, p. 5. Discours de Francisque Troussier de la compagnie de Villard-de-Lans, pour l’inauguration de la plaque aux Ecouges le 21 juin 1975. Evocation détaillée du combat. Il semble que ce soit le 24 et non le 21 juin 1944.
Léa Blain. « Jeune fille de France Léa Blain », non signé, rubrique Pages d’histoire, p.15-16. Biographie, y compris en Vercors, de l’arrivée, le 19 juillet jusqu’à la mort, le 1er août. L’article signale notamment qu’elle a rejoint le groupe Prévost avec le lieutenant Dubreuil ( en réalité Jullien du Breuil ).
Chavant à Alger. Rubrique Livres , p.17-18. A propos d’une réédition de Vercors, citadelle de liberté, de Paul Dreyfus, devenu alors Histoire de la Résistance en Vercors, il est signalé que Chavant n’est pas rentré d’Alger aussi confiant qu’il l’est écrit dans le livre.
Effectifs de la Résistance du Vercors ; pertes françaises et allemandes. Rubrique Livres, p.17-18. A propos de la même réédition que ci-dessus, invitation à la prudence dans l’estimation des effectifs ; distinction morts du Vercors et morts au Vercors ; impossibilité de donner les pertes allemandes.
Décès, p.20. Juge Joseph, section de Saint Jean en Royans. Voir N°13.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°11, nouvelle série, juin 1975 
Marc Coquelin du 11ème Cuir, combats de Vassieux et Romans. « Le lieutenant Marc Coquelin », Elie Rossetti, président de l’amicale des anciens du 11ème Cuir., rubrique Pages d’histoire, p. 14-15. Marc Coquelin en défense du terrain de Vassieux : 14 juillet, 21 juillet. Combats à Romans puis campagne jusqu’à sa mort. Inhumé à Vassieux. Voir également le n°13.
Comment a été créé le chamois, insigne des anciens du Vercors. « Naissance d’un chamois », non signé, p.19. Naissance de l’insigne, à Grenoble, fin août 44, dessin de Norbert Verzotti.
Anecdote concernant le Père de Montcheuil à La Luire. F. Cotte Lt. Pharmacien A.S., rubrique Souvenirs et anecdotes, p.19. Rencontre sur le sentier vers la grotte après l’ordre de dispersion.
Décès, p.21-22. Cocat Paul, frère de Cocat Henri. Locatelli Antoine, de Rencurel. Marsaux Jean-Louis, de Grenoble. Ravix Paul, de Rencurel, combat des Ecouges avec Clément Beaudoing. Rabatel Roger, dans les F.F.I. dès 1942, a « participé à tous les combats du Vercors ». Salomon Maurice, section de Paris, ancien commandant de la compagnie disciplinaire, notamment à Vassieux.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°10, nouvelle série, mars 1975
René Jury du 11ème Cuir. « Le capitaine Jury 1916-1945 », Bertrand Morel-Journel, rubrique Pages d’histoire, p.15-16. Biographie détaillée avec évocation du Vercors : P.C. de Bayard ; Vassieux ; Romans.
La garde en forêt, la nature et la guerre. « Le magicien roux », Roger Raphaël, rubrique L’article du lecteur, p.18. Un matin, à l’aube, un écureuil… Beau texte poétique sur une parenthèse de beauté dans la brutalité de la guerre.
Décès, p.19. Nallet Georges, de Grenoble. Mossière Paul, de La Chapelle. Jenin Gustave, section de Valence. Mayousse Max, section de Grenoble. Burille Jean, ancien du 6ème B.C.A. au Vercors. Hamon Louis, de Grenoble, ancien trésorier national.
Marie-Jeanne. « Marie- Jeanne », sans nom d’auteur, rubrique Nos joies et nos peines, p.19. Elle n’était pas combattante en Vercors mais elle est venue y chercher des armes. Tanant le raconte dans un passage de son livre, cité ici.
Evocation de quelques anciens du Vercors.« Le 30e anniversaire vu par un ancien du Vercors », Bertrand Morel-Journel, rubrique Courrier des lecteurs, p.20. Evocation de quelques disparus, anciens du Vercors : capitaine Guigou, Jacques Descour, Bertrand de Géry, Charvier, René Jury, les frères Audras, le lieutenant Hubert, le maréchal des logis Michel, le général Huet.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°9, non paru
Il semble que ce numéro n’existe pas. Sur tous les N°8 que j’ai pu voir, le chiffre 9 avait été ajouté à la main à côté du 8 sur la première page de couverture mais non sur la deuxième. A noter qu’avec 44 pages, le N°8 est exceptionnellement épais et qu’il y a eu un supplément au N°7 pour le 30ème anniversaire.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°8, nouvelle série, février 1975
Occupation du Vercors-Royans après les combats. « 15 août 1944 à Pont en Royans », rubrique Pages d’histoire, p. 12-13. Donne une idée de l’atmosphère pendant la période qui a suivi les combats.
Christine Granville, « Pauline ». « Pauline », Roger- Major Cammaerts, rubrique Pages d’histoire, p. 13. Généralités sur le personnage sans que son rôle en Vercors soit développé.
Combat du 24 juin 1944 aux Ecouges. « Au cœur des combats du Vercors », Francisque Troussier de la Compagnie de Villard de Lans, rubrique Pages d’histoire, p.13. Des précisions sur ce combat sans qu’il soit décrit dans les détails. Il semble que ce soit le 24 et non le 23 juin. Voir « Le Pionnier du Vercors » n°12.
Une photo de 7 maquisards du C.7 qui posent avec des armes. « Les reconnaissez-vous ?… », photo remise par M. Payre-Ficot de Renage.
Le Vercors, une partie de la France Libre ? « Pour la médaille de la France Libre », Roger O’Brien, rubrique L’article du lecteur, p.15. Apport d’autres éléments que dans le N°4 sur la question de savoir si, avant le 1er août 1943, le Vercors faisait partie de la France Libre.
Décès, p.18-19. Beaudoing Joseph, maquisard de la première heure, frère de Beaudoing André de la section de Villard. Blanchard Alex : fait l’objet d’un texte « Alex nous a quitté » (sic) qui précise son rôle au Vercors, mise sur pied de compagnies civiles, recherche du renseignement.
Eugène Chavant « Inauguration de la place Eugène Chavant à Grenoble », discours de G. Ravinet, président des Pionniers, p.26. Rappel du rôle de Chavant.
Les fusillés du 20 juillet 1944 au Désert de l’Ecureuil. « Le 20 juillet au monument de l’Ecureuil », p.27. Cérémonie le jour anniversaire et rappel des faits : exécution de 10 résistants en ce lieu.
Les combats des 13 et 15 juin à Saint Nizier. « Samedi 20 juillet. Saint Nizier », allocution d’Henri Cocat, président de la section de Grenoble, p.28. Rappel des faits à l’occasion d’une cérémonie.
Evénements de Vassieux, les cérémonies du XXXème anniversaire. Discours de Monsieur Roux maire de Vassieux, p.30-31.
Evocation succincte des liens de Vassieux avec la Résistance. Discours de Monsieur J. Soufflet, ministre de la Défense, p.32-33. Généralités sur le Vercors. Discours de G. Ravinet, président des Pionniers, p.34. Evocation du martyre de Vassieux.
Gresse, col du Fau. « Gresse 7 juillet 1974 », p.40. A l’occasion du 30ème anniversaire, évocation rapide.
Valchevrière, le carnet de Chabal. « Valchevrière cérémonie émouvante pour l’inauguration de la stèle du Belvédère », p.41. Rapide évocation du carnet de Chabal.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Croibier-Muscat

Bulletin hors série, deuxième trimestre 1974
Ce numéro a été été édité à l’occasion de la commémoration du 30ème anniversaire des évènements (1944-1974). Le dépôt légal est noté pour le deuxième trimestre 1974.
Un court texte de Marcel Descour. « Un sentiment de respect », p.8.
Un texte d’Alain Le Ray. « 21 juillet 1974. Une réunion grave et sereine » p.9. Mené parfois avec une certaine nostalgie, ce texte se termine sur un ton d’espoir. S’y retrouvent, depuis 1944, les disparitions, les changements, la Patrie et la Liberté, le choix essentiel du combat, la mémoire et la jeunesse.
Un texte grave qui ne peut pas vieillir.
Des projecteurs aux Trois Pucelles. « Quelque part au-dessus de Saint-Nizier » p.11. Installation de projecteurs « offert par Merlin-Gerin ».
Un poème d’Albert Darier. « Ils nous disent ceux de nos cimetières » p.13.
La mort mais l’espoir avec citation d’une quantité de lieux, les uns « connus du promeneur pressé », « mais qui ne sont pas tout », il en est d’autres…
Des cérémonies officielles très locales. « XXXe anniversaire des combats du Vercors », p.17 et p.20 : Détail des lieux dans lesquels chaque section de l’association honorera les morts « à tous les monuments ou stèles ».
Il est prévu un « embrasement du Vercors » le samedi 20 juillet à 21h30 par « des engins pyrotechniques » en de nombreux points dominants.
Détail des cérémonies officielles des 20 et 21 juillet 1974 p.18-19.
Aperçu historique. Quatre pages accompagnées de deux cartes (combats de Saint Nizier et bataille de Vassieux) brossent un tableau complet de la période qui précède les combats et des combats eux- mêmes. Introduit par la phrase du général de Lattre, « Ici, on n’a pas fait la petite guerre : on a fait la guerre », est développé, sur près d’une page, un bilan moral positif. p.25 à 30.
« Le chant des pionniers du Vercors » p.33. Il est dit « créé au maquis en 1943 ».
Un appel à l’acte de mémoire autour des survivants.
« Le mot du Chamois », quatrième de couverture.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Croibier-Muscat

Bulletin n°7, nouvelle série, juillet 1974
Justification du Vercors résistant. « Le Vercors c’était il y a trente ans » ; p.23. Un texte contre le doute et « l’amertume ».
Décès, p.30. Testoud, section de Saint Jean en Royans. Piqueret Raymond, section de Villard. Balme Ange.
Evocation de René Bousquet, « Chabert » et de Louis Brun. « Deux grandes figures de la résistance disparaissent ». Photos des deux défunts ; p.31-32. René Bousquet rejoint le Vercors en juin 44 ; adjoint de Huet ; chargé de la contre-attaque à Vassieux dans la nuit du 22 au 23 juillet. Libération de Beaurepaire, La Côte Saint André, Bourgoin-Jallieu et Lyon.
Louis Brun, en résistance dès 1941. Participe à la création du camp d’Ambel. Le 6 juin 44, prend le commandement d’une section jusqu’à la Libération.
Mort de Fabien Rey, « Marseille ». « Les violons de Vincent se sont tus ! » ; allocution de Louis Bouchier le 29 mars 1974 sur la tombe ; p.33. Evocation sans entrer dans les détails, du passé résistant de Fabien Rey.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Croibier-Muscat

Bulletin n°6, nouvelle série, mars 1974
Itinéraire d’un réfractaire au S.T.O. puis C.6 (07/1943) et C.1 Rubrique L’article du lecteur, Auguste Chêne, p.10 à 12. Chantier de Jeunesse à La Vacherie ; réquisition pour le S.T.O.; fuite ; intervention des gendarmes de La Chapelle ; arrivée au C.6 le 12/07/43 ; accrochage à Jossaud avec des Italiens le 13/09/43, c’est lui, blessé, qui va prévenir Cathala du changement de chef au C.6 ; installation à l’Esparron ; coup de main au garage des miliciens de Valence ; transport d’explosifs depuis Méaudre ; le C.11 à Esparron ; attaque d’Esparron le 3/2/43 ; prisonnier puis déporté.
Décès, p.13. Alloncle Eugène. Trial Théophile. Seguy Louis. Berger Louis. Blanchard René. Roussillon Camille. Marion René. Seyvet René. Ces sept décès, de 1973, sont signalés par la section de Romans. Pas d’indication sur leur appartenance ou non aux Pionniers. Bousquet René, colonel, vice-président des Pionniers, section de Lyon, « Commandant Chabert ».
Le colonel Zeller après sa sortie du Vercors ; Alger ; combats de la Libération. Dans la rubrique Pages d’histoire, « De la chute du Vercors à la libération de Grenoble. 22 juillet-22 août 1944 », Général H. Zeller, p.16 à 19. Article précédemment publié dans la Revue historique de l’armée n° 4.
Sortie du Vercors ; séjour au maquis, région d’Apt ; départ pour la Corse en Lysander ; Alger, De Gaulle, avis sur les plans de libération qui doivent suivre le débarquement en Provence ; Naples, général Patch, intervention écoutée de Zeller sur les plans de libération ; de Lattre ; Alger à nouveau ; en France le 22 août ; libération de Grenoble.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°5, nouvelle série, janvier 1974
Brisac, Georges Ravinet. « Court métrage », Roger O’Brien, p.10-11.
Brève évocation de Brisac aux Jarrands et de Georges Ravinet saboteur.
Décès, p.12. Peyron-Ubou, section de Valence. Garçon Joseph, « Milou ». Chapoutat Charles, de l’Etoile. Rey Jean, de l’Etoile. Ferroul Jean, de Saint Nazaire en Royans. Garcin René, ancien commandant de la gendarmerie de La Chapelle. Malherbe Jean-Pierre, aspirant compagnie Philippe. Gines, compagnie Brisac. Sotto, compagnie Brisac.
Le service de santé du Vercors. Rubrique Pages d’histoire, texte d’Alain Le Ray, p. 16. Une introduction au texte d’Etienne Bernard. Texte du Professeur Etienne Bernard, p.17-18. Organisation, personnel, engagement de l’auteur puis le service de santé face aux problèmes que posent les évènements et enfin, La Luire.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°4, nouvelle série, octobre 1973
Le Vercors, une partie de la France Libre ? « Plaidoyer pour une reconnaissance », Roger O’Brien, p.12. A propos des droits à une médaille, la question est brièvement posée de savoir si, avant le 1er août 1943, le Vercors était déjà une partie de la France Libre.
Décès, p.13. de Nadaillac Louis. Fils du Général de Nadaillac, de l’état-major de Descour. Blanchard Marcel, combattant à La Rochette sur Crest. Biossat Louis, section de Valence. Girard Marcel, section de Villard. Perli Bruno et Perli Antoine, deux frères , section Grenoble-Fontaine- Sassenage. Trillat.
Vercors et Glières. Rubrique Le mot du chamois, signé Le Chamois, p.14-15. Parallèles entre divers points des deux maquis à l’occasion d’une cérémonie aux Glières.
Costa de Beauregard : regards sur divers aspects du Vercors. « Le Vercors, juin 1944. Projets et réalités », Costa de Beauregard, p.16 à 19.
Costa de Beauregard donne son avis sur des points importants comme l’ordre de mobilisation, les directives de Delestraint de février 43, le « plan Montagnards », la « mobilisation », les options possibles, la perte de Saint Nizier, les indices après le 15 juillet, les choix possibles entre le 20 et le 23 juillet, combat encadré ou guérilla, les pertes. Article paru dans le n°4 de la Revue historique de l’armée.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°3, nouvelle série, juillet 1973
François Huet. « Notre chef : François Huet », Général M. Descour, p. 4. Biographie succincte et élogieuse.
Odette Malossane. Rubrique pages d’histoire, p. 26-27. Etty en Vercors puis en prison, puis en camp de concentration. La partie la plus importante porte sur le camp.
Décès, p. 30-31. Huillier Emile, camp d’Ambel. Samuel Ravallec Yvonne, pharmacie du Parc à Villard, épouse d’Eugène Samuel. Charlier, Madame, épouse de Marius Charlier, percepteur à Villard.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection ANPCVMVFA

Bulletin n°2, nouvelle série, avril 1973
Décès, p. 25. Samuel Yvonne, épouse d’Eugène Samuel. Royer Georges.
Da Silva Gilbert, ancien Pionnier. Blachier Henri, porte drapeau.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Jean Jullien

Bulletin n°1, nouvelle série, décembre 1972
Photo d’Eugène Chavant. Photo environ 17 x 12 ; « C’était notre patron… c’est toujours notre patron » ; page de garde. C’est la célèbre photo de Chavant assis sur un rocher.
Introduction à cette « reparution » du bulletin. « Présentation du bulletin par la Commission » « Après une interruption de vingt-cinq ans (…) Le Pionnier du Vercors reparaît (…) ». Texte d’une page signé La commission du bulletin, p.2. Le texte présente de façon succincte mais précise comment le bulletin pourra être constitué, vivre et quel sera son rôle.
Deux textes à propos du livre Combattant du Vercors. « Le Vercors est une grande page d’histoire », Alain Le Ray, p. 3-4-5. Réaction critique au livre de Gilbert Joseph Combattant du Vercors. Reprise des grandes lignes des évènements et point de vue de l’auteur de l’article en opposition au livre critiqué. « Justice doit être rendue aux combattants du Vercors et à leurs chefs », Pierre Tanant, p. 6. Réaction critique au livre de Gilbert Joseph. Article déjà paru dans Peuple libre en opposition au livre critiqué.
Décès, p.25-26. Michaud Henri, né à Engins, combats de Saint Nizier, libération de Lyon. Chauve, docteur, médecin d’Autrans. A soigné et caché bien des clandestins.
Inventaire de recherche établi par Jean Jullien.
Collection Croibier Muscat

Bulletin n°13-14, année 1948
L’ambiance dans la ville de Pont-en-Royans lors de la réunion de l’assemblée générale (congrès) de l’Amicale des Pionnier, le 4 avril 1948 ; p.3. Article non signé, dessin de Weygand.
Compte rendu de l’assemblée générale du 4 avril 1948, pp. 4-11.
Récit de la mort de Boiron et Paquebot lors d’un accrochage avec les Allemands, par Henri Marchand, p11. L’épisode n’est pas daté.
La commission solidarité demande une mobilisation accrue des Pionniers pour l’ouverture d’une colonie de vacances à la Tour-sans-Venin, entre Grenoble et Saint-Nizier, et la création du cimetière de Vassieux, à l’image de ce qui a été fait à Saint-Nizier ; p12.
Décès. Madinier Pierre, lieutenant, tué au combat en Indochine, le 31 mars 1948. Monté au Vercors le 7 octobre 1943, affecté à l’escadron Rolland.
Inventaire établi par Michel Pernet
Bibliothèque nationale de France

Bulletin n°11-12, année 1947
Bulletin publié à la fin de l’année 1947.
Inauguration du cimetière de Saint-Nizier, p.3. Un article de Pierre Tanant qui appelle à réunir des fonds pour, après Saint-Nizier, la réalisation du cimetière de Vassieux et celle du mémorial du Vercors.
Histoire du C11, pp.7-8, article signé François Gilbert. Le camp est formé par le regroupement du C6 et du C8. Le chef du C6 ; Grange, prit le commandement du C11, l’ancien chef du C8, Perrier, en devint son adjoint. Attaque du monastère de l’Esparron – Trièves – le 3 février 1944. Lors du verrouillage, le C11 occupe le col de Rousset, les crêtes de Chirome et le pas de Chabrinel. Deux sections participèrent aux combats de Saint-Nizier, à l’autre bout du Vercors. Le C13 s’incorpore au C11. Participation aux combats entre le col de Rousset et Vassieux, du 20 au 23 juillet 1944. Un bombardier allemand abattu. Dispersion le 23 juillet dans la soirée en direction de Pont-en-Royans. Le C11, devenu le 3e escadron du 11e Cuirs, participe à la libération de Romans puis de Lyon.
Affaire Farge-Malafosse, p.10, signé Chavant. Yves Farge, ancien du Vercors et ministre du Ravitaillement, a mis en cause l’un des haut fonctionnaires du ministère, M. Malafosse qui a porté l’affaire devant les tribunaux pour diffamation. L’Amicale des Pionniers prend fait et cause pour l’un des siens.
Décès.
Obsèques de Robert Fugier mort à l’hôpital de Saint-Martin après avoir été blessé à Vassieux, p.12. Les obsèques ont lieu le 27 novembre 1947 car il a été identifié trois ans après, grâce aux témoignages de Cécile Goldet, infirmière, et de son voisin de son lit d’hôpital.
Massonat Henri, p.9
Chronique des disparus non identifiés, p12. Appel à renseignements pour l’identification des corps.
Inventaire établi par Michel Pernet
Bibliothèque nationale de France

Bulletin n°10, année 1947
Compte rendu des cérémonies du 3e anniversaire des combats du Vercors, à Saint-Nizier, en présence de François Mitterrand, ministre des Anciens combattants. Discours de Pierre Tanant, Eugène Chavant et François Mitterrand ; p. 3.
« Un massacre à ne pas oublier », article p.4 signé P.B. qui évoque les fusillés du cours Berriat, le 14 août 1944.
« La résistance dans le Vercors », un état de l’organisation militaire du Vercors à la veille de l’attaque allemande. Les noms des chefs de corps (Descour, Bennes, Ullmann, Bourdeaux, Geyer, Champon, Roos, Beauchanp…), l’organisation sur le terrain ; p.4.
Sous le tire « pour compléter », la description de l’émergence de cadres de l’armée à partir de 1943 dans les maquis. Article signé Capitaine Jacques, qui évoque notamment Costa de Beauregard, Secchi, Reignier, Le Ray, Rouvier, Bordenave… ; pp. 5-6.
Anecdote sur le passage de l’armée italienne début 1943 à Saint-Ange, p. 6.
Rubrique des disparus, recherche de renseignements sur Roger Terville, qui figurait sur une liste établie par le capitaine Hardy ; p. 7.
Inventaire établi par Michel Pernet
Bibliothèque nationale de France

Bulletin n°9, année 1947
Compte rendu des cérémonies commémoratives des combats de Saint-Nizier du 15 juin 1947 et annonce de l’inauguration du mémorial le 27 juillet 1947. Discours du capitaine Brissac ; pp. 2-4.
Programme de l’inauguration du mémorial, le 27 juillet 1947 ; p. 5.
« Trois ans après », de F. Dimaria, revient sur les difficultés des Résistants trois ans après la Libération ; pp.7-8.
Récit des événements à Saint-Nazaire-en-Royans survenus en 44 et plus particulièrement de la période juin juillet ; pp 8-9.
Inventaire établi par Michel Pernet.
Bibliothèque nationale de France

Bulletin n°1, année 1945
Editorial d’Eugène Chavant, qui signe Clément, « Union autour de la Résistance », p.1. Reconstruire le pays, conformément au programme du Conseil national de la Résistance.
« Le but de notre journal », un article signé Charlot, sur les raisons d’être du Pionnier du Vercors, le bulletin de l’amicale, p.3
« Le Vercors a un sens », de Marc Serratrice, qui répond aux critiques sur la constitution du maquis du Vercors, pp. 3-4.
« Après la Libération… déceptions », de F. Dimaria, qui s’inquiète de l’insuffisance de la condamnation des collaborateurs de l’occupation et le peu de place laissé aux résistants dans la France libérée, p 5-6.
Le récit des combats de Saint-Nizier par Brisac, pp. 7-8.
Une première liste de cinquante noms des deux cent quarante membres de la section de Grenoble de l’Amicale des Pionniers du Vercors en 1945, pp. 9-10.
Inventaire établi par Michel Pernet
Bibliothèque nationale de France